08/02/2007

..je te dis en naturel ,

..je te dis en naturel  ,

 

Tu m ' a raconté un jour  ton  moi de cris en thème ..depuis , je mêle ancolies et morilles pilent  au printemps des amours ..

      .. et  je peins les roses... j'enchaine non sans charme un bouquet d'aube épine cueillie sur le chemin

     ..ou tes sabots de Vénus te paraient comme une belle de jour jadis.

  .lierre n'est plus..

..pourtant.. 

..corbeille d'or et d'argent pour gage offert de mon  amitié ..

    ..valent bien mieux qu' oiseaux de paradis promis..

.. l' impatient cyprès de toi .. peu  fou.. gère pour un mieux et  frêne  ses pensées bien trop mûres..

   .. sa main tremble gaillarde comme un hêtre commun ,  mais l'œil est de poète .. pour  que d'orme doré toujours en paix  ton cœur de Marie.

Effleure cette rose  pensée  .. portée sur tige dressée vers toi  ..comme une promesse  ..Eve va naissante.. quand ,  fi !  poids de senteurs passés..

Le  ciel où le bleuet si beau renait par dessus l'arbre aux quarante  écus..

.. pour t ’offrir  des joies futures  ..et mille amourettes encore..

.. dans la maison du champ .. pignon sur rue .. sans porte .. au gré des baisers de ces primes vers sur ta peau  de lys ..

..sans soucis ..

 Pour que ce que tu lilas te berce géante ..

..pour qu' enfin ..

..l'envie  et  la vie en rose , soient pour toi..

... à jamais ...

    ...renouées...

 ..car la balade  ' Rome antique  ' fini souvent en cata ! comble ..?

  ..non..là ..

       ...morille..!

 

Alain                              

                                                              Septembre  2005

 

22:14 Écrit par Alain dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.