08/02/2007

Le jour ....là ... nuit !

En ville...         

                                      

          ..les murs tagués de gris  hurlent en rap disgracieux  ..

 ..  l'implacable misère de nos  tristes banlieue  , ..

 ..au parc ..

 

                      ..l'arbre est triste et ne prête plus de son tan .

 ..à  ce monde égoïste au couleur de sang .

  ..En moi ..

 

      ..l'astre à marée basse annonce une trêve ..

 

      .. l' ire  s'endort et là s'ouvre les portes du rêve..

 

 ..en ce songe ..

 

      ..le glyphe éculé d'autres contrées revit ..

 

      ..et devient le héraut de ce nouveau pari ..

 

..et enfin ..

 

      ..le verbe s'enhardit de pensées audacieuses ..

  ..pour fleurir un printemps aux odeurs délicieuses ..

 

   .. et  l'espoir le plus fou est qu’ 'à mon doux réveil ..

 

    .. ma main   y  retienne encore une rose vermeille ..

 

       

  Alain

                                            Octobre  2004

21:57 Écrit par Alain dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.