14/02/2007

..l'ambiguité de l'info en ' live'

' DUBAI, 13 fév. 2007 (AFP) - La branche d'Al-Qaïda au Maghreb a revendiqué les attentats qui ont frappé mardi la Kabylie, à l'est d'Alger, faisant six morts et sept blessés, dans un communiqué mis en ligne.
  
"Les vaillants moudjahidine (combattants de la foi) ont réussi mardi matin à (...) faire exploser simultanément six voitures piégées qui ont pris pour cible plusieurs commissariats de police et de la garde" nationale en Kabylie, lit-on dans le communiqué, signé de "l'organisation Al-Qaïda au pays du Maghreb islamique".
  
Le Groupe salafiste algérien pour la prédication et le combat (GSPC) a pris ce nom à la fin du mois de janvier.
  
Ce texte, dont l'authenticité ne peut être vérifiée, est mis en ligne sur le site utilisé généralement par le réseau terroriste Al-Qaïda d'Oussama ben Laden. Et ma réaction sur France24 (limitée à 2000 signes pour le texte sur ce site .. )
·         Publié sur le ce site le 14/02 /2007 '
strapontin.. ?
 
...même le Figaro confirme dans  1 article du 26/01/2007.. ' Le groupe salafiste pour la prédication et .. annonce avoir changé de nom sur ' ordre d' Al-Qaïda. ' et du Monde diplo du 2/ 2005 ,
'en 2003., M. Abderrezak « El-Para », un ancien officier des forces spéciales de l’armée algérienne officiellement passé à la guérilla de l' GSPC, va donner un sacré coup de main au régime. Le 4 janvier, à la veille de l’arrivée à Alger d’une importante délégation US, son groupe attaque un convoi militaire près de Batna. Bilan : 43 soldats tués
Un enregistrement vidéo ( faux) , dont les services secrets de l’armée algérienne, le DRS, ex-Sécurité militaire, s’efforcent d’en persuader l’opinion internationale : El-Para serait un « lieutenant de Ben Laden . Peu après, les Etats-Unis allègent l’embargo sur les armes à destination de l’Algérie et annoncent la vente d’équipements militaires antiterroristes (1).
..Le régime algérien a donc su exploiter habilement les retombées des attentats du 11-Septembre. Comprenant que les Etats-Unis cherchaient à s’implanter dans nord de l’Afrique, il a très vraisemblablement sponsorisé – ou au moins laissé agir – un « Ben Laden » local. Sa capture par les rebelles tchadiens, « grain de sable » dans le scénario, n’avait toutefois pas été prévue. Pour le remplacer, un nouveau terroriste a été récemment mis en avant dans la presse algérienne. Selon le quotidien L’Expression, le contrebandier Mokhtar Belmokhtar et ses hommes – présentés de longue date comme liés au GSPC – seraient dorénavant dans le collimateur des autorités : « Depuis l’affaire de l’enlèvement des touristes européens dans le Grand Sud algérien, ce groupe est devenu la bête noire de tous les services secrets occidentaux (24). » Affaire à suivre...
Salima Mellah et Jean-Baptiste Rivoire...
comme d'hab' .. faut encore se casser la tête pour faire la part des choses.. pour quel but ? quelle cause ?  où sont les bons ...les méchants ? ... et dans quels camps.. pfff .. si il n y avait pas tous ces innocentes  victimes à la clé ..
 

20:49 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.