14/02/2007

.. mondialisation .. effets secondaires ..

 

..Pour les tenants et bénéficiaires de l'ordre établi  ‘ Terrorisme, trafic de drogue, immigration, violence urbaine, délinquance, afflux de réfugiés l'agrégation et l'amalgame de phénomènes aussi différents désignent à l'évidence d'où vient la menace contre la sécurité et l'ordre public, l'inquiétude et la peur qu'elle inspire et que certains se chargent d'exploiter, exigeant mobilisation, contrôle et répression, au risque d'entraîner à tout moment "le dérapage (...) du rationnel vers une hystérie collective  " . Dans les boîtes à penser ( think tanks ) américaines, où s'élabore le discours sécuritaire repris et diffusé par la plupart des intellectuels et des médias occidentaux, le Sud a remplacé l'Est.

C'est contre cette nouvelle "menace" que se mobilisent les démocraties occidentales, plutôt que contre les criminels en col blanc, les trafiquants et spéculateurs financiers et fonciers, les praticiens du dumping et des manipulations de prix, les blanchisseurs d'argent sale, les professionnels des délocalisations et de l'exploitation de main-d’œuvre à bas prix, les pollueurs et destructeurs de l'environnement.

Les moyens, ce sont aussi des matériels et des technologies. Gros bâton et grandes oreilles, yeux de lynx et mémoire d'éléphant, les polices sont dotées d'une impressionnante quincaillerie, perpétuellement complétée et perfectionnée, entièrement consacrée au contrôle et à la répression des citoyens, à "surveiller et punir"   ( lol.. là.. sur tout les sites .... un mot comme ‘ Bush .. Al – qu’Aïda .. et voilà.. fichés  que nous sommes ..par  Echelon  - Galiléo ou autre gadget de surveillance..)  . Mais ce sont surtout les technologies de l'informatique et des télécommunications qui ont fait faire un bond aux performances de la police dans la collecte, le traitement et l'exploitation d'informations personnalisées.

Extrait des archives monde diplomatique de Aout 1998..

DE la mondialisation du marché unique découle la surexposition de toute activité, la mise en concurrence simultanée des entreprises, des sociétés, mais également des consommateurs, donc de tous les citoyens, et non plus uniquement de certaines catégories d'individus cibles. Les technologies de la communication, de l'image et du regard permettent désormais de s'observer et de se comparer sans cesse les uns les autres. Chaque système économique et politique entre à son tour dans l'intimité de tous les autres, interdisant à chacun de s'émanciper durablement de la démarche concurrentielle, compétitive.

..mais .. le danger c’est que ..

Vouloir acquérir une dimension globale, pour une société ou une firme multinationale, cela nécessite une mise en concurrence tous azimuts, terme oublié depuis la fin de la guerre froide... La mise en résonance globale de l'information, nécessaire à l'ère du grand marché planétaire, va donc ressembler, par bien des aspects, aux pratiques et à l'exploitation du renseignement militaire (lire, pages 1, 18 et 19, l'article d'Herbert I. Schiller) ainsi qu'à la propagande politique et à ses excès. « Celui qui sait tout n'a peur de rien », prétendait hier le ministre nazi de la propagande, Joseph Goebbels. Désormais, avec la mise en orbite d'un nouveau type de contrôle panoptique( Iridium..) , celui qui verra tout ou presque n'aura plus rien à craindre de ses concurrents immédiats. ..

Comme l'exprimait avec humour le Prix Nobel de littérature Albert Camus  : « Lorsque nous serons tous coupables, ce sera la démocratie véritable. » Après la délation de bouche-à- oreille, la médisance et la calomnie, les ravages de la rumeur, le téléphone gratuit pour les délateurs ou les écoutes téléphoniques des suspects, débute donc le règne de la délation optique avec la généralisation des caméras de surveillance.

Non seulement dans les rues, les avenues, les banques ou les supermarchés, mais à domicile, dans le logement social des quartiers défavorisés, son règne s'étend, et se nourrit surtout de la prolifération mondiale des caméras live sur Internet, où l'on peut visiter la planète en restant chez soi. Cela grâce à Earthcam , serveur qui recense des milliers de sites en ligne dans de nombreux pays et qui permet l'accès à des caméras destinées au tourisme et au commerce, mais aussi à une introspection généralisée. Figures d'un voyeurisme universel qui dirige le regard de tous vers des « points de vue » privilégiés, cette soudaine multiplication des points de vue n'étant jamais que l'effet d'annonce des futurs « points de vente » de la dernière globalisation, celle du regard de l'œil unique.

Optique active (ondulatoire) qui vient renouveler de fond en comble l'usage traditionnel de l'optique passive (géométrique) de l'ère de la lunette de Galilée, comme si la perte de la ligne d'un horizon de notre perspective géographique nécessitait la mise en œuvre d'un horizon de substitution  : horizon artificiel d'un écran ou d'un moniteur susceptible d'afficher en permanence la prépondérance de la perspective médiatique. Le relief de l'événement « téléprésent » prenant le pas sur les trois dimensions du volume des objets ou des lieux ici présents...

D'où cette multiplication de « grands luminaires », satellites d'observation ou de transmission qui s'apprêtent à saturer l'espace orbital de notre planète avec le lancement du projet Iridium de Motorola, de Teledesic ou encore de Skybridge par la compagnie Alcatel. …

Main dans la main avec le servive ‘ public’ ? …

Au sein de l'Union européenne, un système policier se met en place sans contrôle, à l'abri de sigles hermétiques. Qu'il s'agisse des très secrètes pratiques de coopération policière en vue de rationaliser la lutte contre le terrorisme et les autres formes de violence, au sein des groupes Trevi, I, II, III, des relations établies avec Interpol ou Europol, du Celad ou de Reitox ­ respectivement comité de lutte et observatoire anti-drogue ­, du SIS et de Sirene ­ systèmes informatisés de contrôle des étrangers et des personnes recherchées prévus par les accords de Schengen ­, un anneau de plomb enserre l'Europe .

19:25 Écrit par Alain dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mondialisation |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.