14/03/2007

...Dur métier de nos jour .. journaliste ..

Ainsi au sommaire du 7 /03/ 2007   http://www.humanite.fr/journal/2007-03-07

L’US Army veut des journalistes aux ordres ...‘ Dimanche soir, une frappe aérienne de la coalition dirigée par les États-Unis, près de Kaboul, a provoqué la mort de neuf civils dont des femmes et des enfants. Une regrettable bavure qui, selon l’armée américaine, ne méritait aucun commentaire. Et encore moins d’images. Hélas, des témoins gênants étaient présents : une demi-heure après les faits, arrivait sur les lieux un groupe de journalistes, de l’agence américaine Associated Press et de chaînes afghanes. Indésirables, les journalistes ont été rudement priés de dégager. ‘ (Reporters sans frontières, qui a demandé des « explications à l’armée américaine », s’interroge : « Si les soldats américains n’avaient rien à cacher, pourquoi ont-ils tout fait pour empêcher la presse de couvrir cette bavure ? »… par Dany Stive

Ceci à mettre en rapport avec cet article récent ... ????!!!………Le principal correspondant de la BBC enlevé à Gaza…

LEMONDE.FR Avec AFP | 12.03.07 | 19h38    Mis à jour le 12.03.07

 

 Alan Johnston (1), le principal correspondant de la BBC dans la bande de Gaza a été enlevé lundi 12 mars par des hommes armés alors qu'il rentrait chez lui dans le centre de Gaza. Ils ont arrêté sa voiture et l'ont forcé à descendre avant de l'emmener vers une destination inconnue.

Dans un communiqué, les responsables de la radiotélévision publique britannique se sont dit "inquiets pour sa  sécurité". Un porte-parole du ministère des affaires étrangères britannique a souligné de son côté que le personnel consulaire à Gaza était "en contact avec les autorités locales" mais qu'il n'était pas "en mesure de confirmer autre chose pour le moment".

Alan Johnston est correspondant de la radiotélévision publique britannique dans le territoire palestinien depuis trois ans. C'est "un journaliste très expérimenté. Il est basé là-bas depuis des années. Il connaît les risques et ne retourne jamais [sur place] s'il pense que la situation n'est pas sûre", a déclaré Paul Adams, correspondant pour les affaires de défense de la BBC 24.

". Et blablabla...

Juste que ( voir note (1)..) ce journaliste était loin d’être, c’est le moins que je puisse constater...’ un pro-israélien’, .ni un  proBBC  son propre employeur !... »

 

( 1 )  ©AFP-12 mars 2007, 19h43

Note : Alan Johnston est l’auteur notamment d’une analyse publiée en janvier sous le titre La ’main invisible’ d’Israël à Gaza, où il a épluché le rapport d’un millier de pages de l’organisation Gisha (« Disengaged Occupiers : The Legal Status of Gaza »).

16:37 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.