20/03/2007

REBELOTE ? coin si dense ...et coïncidence(s) ...

http://www.alterinfo.net/

 Les manœuvres conjointes américano-israéliennes 19/03/2007

Les sources de sécurité israéliennes ont fait état dimanche de la tenue, en mars, des manœuvres militaires des Etats-Unis et d'Israël.

" Les forces américaines et israéliennes doivent tenir en mars des manœuvres communes de la défense aérienne, mais ces exercices seraient limitées, en vue d'empêcher la montée de toute tension avec l'Iran.", ont annoncé ces mêmes sources.

    Le nombre des effectifs, qui prendront part cette année à ces manœuvres ", appelées Kobra Juniper", ayant lieu tous les deux ans, est aussi limité. Par ailleurs, les exercices militaires virtuels(1)  ont remplacé les exercices militaires réels et les systèmes anti-missiles américains Patriot et les missiles israéliens Aro-2 seront exposés.

   Washington et Tel-Aviv ont qualifié de normale la tenue de ces manœuvres dont l'objectif n'est de menacer aucun pays.

Selon cet officiel américain, le Système de défense haute altitude de théâtre d'opération (THAAD), sera pour la première fois testé, lors de cet entraînement militaire.Farsnews

(1)..Juste un  rappel … le danger  pour la paix dans certaines circonstances …ainsi …qui engendrent  parfois de ‘ drôles ‘ de coïncidences...ainsi de …

http://aristippe.blogspot.com/2006/10/une-accumulation-de...

    Ce qui nous amène à une troisième coïncidence : le matin du 11 septembre, de nombreux exercices de simulation d'attentats (ou "war games") avaient lieu aux Etats-Unis. Des exercices finalement assez proches des attentats réels. Ainsi, les responsables de Chantilly en Virginie, la base du National Reconnaissance Office, avaient programmé un exercice au cours duquel un petit jet privé s’écrasait contre l’une des quatre tours du siège de l’agence. Une agence située à 40 km du Pentagone et à 6,5 km de l’aéroport international Dulles de Washington, d'où avait justement décollé, 50 minutes avant le début de l'exercice, le Boeing qui s'écrasa... sur le Pentagone. D'autres exercices faisaient intervenir des avions militaires jouant le rôle d’avions civils détournés au-dessus des USA. D'autres encore consistaient à placer des "faux blips" (signaux radar indiquant des avions qui sont en réalité virtuels) sur les écrans de contrôle aérien de la FAA. Dans ces conditions, nombre de hauts-gradés de l'armée américaine reconnurent qu'ils ne surent pas distinguer immédiatement les exercices de simulation des attentats réels. Bref, la confusion était totale. Durant cette matinée, on signala jusqu'à 29 appareils détournés. Impossible de savoir où il fallait envoyer des patrouilles, et quels bâtiments il fallait protéger en priorité. 

La concomitance des exercices et des attentats facilita grandement la tâche des terroristes. Sans elle, leurs opérations auraient sans doute pu être interrompues.

Il serait quand même encore ‘  risqué’  de remettre ‘ça ‘ ? non...

À peluch’

13:05 Écrit par Alain dans délires et jeu de mots | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guerre, iran |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.