09/04/2007

Quand les populations souffrent partout de l’ingérence de l’argent dans le monde

..Ainsi …Les impayés et les faillites personnelles devraient redoubler aux États-Unis dans les prochains mois.

 

Cela interviendrait en raison de l'impitoyable mécanique de fonctionnement des subprime credit. Ces prêts souscrits à taux fixe il y a deux ou trois ans seront les uns après les autres transformés en prêts à taux variable. Conséquence le coût du crédit va augmenter de  4 %   pour ces emprunteurs fragiles. D'où le sombre pronostic de Mark Zandi, chef économiste chez Moody's Economy.com, qui prévoit 1,3 million de saisies immobilières cette année contre 900 000 l'année dernière. La vente de ces actifs risque de peser sur le prix de l'immobilier au moment où le stock des appartements à vendre est déjà élevé. Selon Mark Zandi, la baisse des prix de l'immobilier pourrait atteindre 5 % cette année, soit la plus forte aux États-Unis depuis plus de quarante ans.

….l’argent de  là – bas par ici …

 Et là –bas ..pour le 4ième tristement célèbre anniversaire de la spoliation de l’Irak ..

 

Selon Amar Al-Saffar, du ministère de la Santé publique, où il est responsable de la reconstruction, aucun hôpital n’a plus été construit en Irak depuis que l’hôpital Al-Khadimiyah a ouvert ses portes à Bagdad… en 1986.37 Début 2006, un projet de 200 millions de dollars prévoyant la construction de 142 centres de soins de première ligne s’est retrouvé sans argent. Seuls vingt centres ont été terminés, un résultat qualifié de choquant par l’Organisation mondiale de la santé.38

Et là –bas ..pour le 4ième tristement célèbre anniversaire de la spolition de l’Irak ..

Dans un rapport très critique, CorpWatch  dénonce  la reconstruction des infrastructures médicales irakiennes par les entreprises américaines. Ces entreprises, parmi lesquelles Parsons Global, Abt Associates et Bechtel, n’ont guère fait plus que ramasser des tas d’argent avant de… plier bagages.39 Elles avaient décroché d’énormes contrats pour la reconstruction : 70 millions de dollars pour Parsons, 43 millions pour Abt et 50 millions pour Bechtel. Ici, des institutions des Nations unies aussi expérimentées que l’Unicef et l’Organisation mondiale de la santé avaient été évincées….

 

En avril 2006, le corps des ingénieurs de l’armée américaine, responsable de la construction de 150 centres de soins de première ligne, décidait d’en laisser tomber 130. Parsons Global se voyait confier le projet. Au moment où l’armée résilia le contrat de Parsons, six petites cliniques à peine étaient prêtes. Entre-temps, 150 ensembles d’équipements médicaux avaient été commandés pour les centres et stockés à Abu Ghraïb. 130 de ces ensembles onéreux étaient donc destinés à des cliniques qui ne seront jamais construites. Mais ce n’est… pas grave car il s’avère aujourd’hui que 46 % de ces ensembles sont incomplets, endommagés et qu’ils ont été mal ou pas du tout étiquetés…

...Et les indices des voleurs ...Dow Jones ...Cac 40 grimpent .. grimpent...

..à peluch'

19:06 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : irak, usa |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.