12/04/2007

Quid derrière tout ces actes de 'terrorisme' ? ( 1 )

LES DIFFERENTES FORMES DE TERRORISME  ainsi récemment l’article de Mondialisation.ca, Le 11 avril 2007 (  Du Collectif Girondin de Soutien au Peuple Palestinien/ISM ) …On s’aperçoit que une forme de pression pouvant être assimilée à du ‘terrorisme d’état ‘ à bien lieu  au Proche-Orient là où la  terre est  aride. Là, ou même  si l'on se limite aux trois régions où le problème de l'eau se pose avec le plus d'acuité, à savoir la Jordanie, Israël et les Territoires palestiniens, la méthode pour spolier les peuples non israéliens est à la limite de l’abject...AINSI … L'annexion du Golan, surnommé le "château d'eau", permet le contrôle du bassin d'alimentation amont du Jourdain, et se traduit par l'expulsion de la majorité de la population (100.000 personnes), ce qui, du même coup, permet à Israël de récupérer l'eau qui n'est plus localement consommée…par exemple

 

… des pratiques discriminatoires sont institutionnalisées : le gouvernement israélien, l'Agence juive et le Fonds national juif (FNJ) contrôlent la Mékorot (Compagnie de gestion israélienne) et la Tahal (Compagnie de planification des ressources en eau d'Israël), dont l'objectif commun est le soutien exclusif des intérêts israéliens…

 

C’est au nom d'une prétendue - et illusoire - sécurité que les gouvernements israéliens successifs ont refusé d'appliquer les résolutions de l'ONU leur intimant l'ordre de revenir aux frontières de 1967 - dite la "ligne verte"-, et en particulier de rendre à la Syrie les hauteurs du Golan.

 

    En réalité, la politique des "faits accomplis", guidée par la volonté connue de conquête territoriale d'Israël (le rêve du "Grand Israël biblique" de certains dirigeants israéliens), a surtout pour objectif de mettre la main sur 90% des ressources en eau de la région, ce qui devrait être effectif quand le Mur sera terminé. Cette politique, planifiée pour chasser les Palestiniens de Cisjordanie par le tarissement de l'accès à leurs propres ressources en eau, est escomptée passer à travers les gouttes d'une réprobation internationale !

 

    Qu'on en juge sur le terrain ! Le tracé du Mur suit une logique délibérée : maximum de terres, minimum de population, en vue de l'annexion et de l'expansion future des colonies. Le tracé de ce dernier suit soigneusement les principales colonies, mais est aussi calé sur la mainmise des meilleures terres et sur la récupération optimale des accès à l'eau.

 

            Séparer les puits des terres conduit d'abord à assécher ces dernières, à la perte des investissements et des récoltes, puis à l'abandon et donc à la récupération par Israël au titre de la "loi" sur les "terrains non cultivés"(La politique internationale de l'eau, qui avait été initiée dans les années 50 avec le Plan Johnston, a été mise sous le boisseau par Israël. Il serait temps que, sous l'égide de l'ONU, se tienne une Conférence internationale avec les pays alentour, tout en étant conscient que le règlement politique sur la base des résolutions de l'ONU et le partage équitable de l'eau sont indissociables…)…mais aussi les attentats récents un peu partout et notamment en Algérie  marque l’actualité ..Mais parlons d’une autre forme de ‘terrorisme ‘ …

 

A suivre                         à peluch’

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20:00 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : algerie, israel, usa, terrorisme |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.