17/04/2007

L'esprit ou le fusil ( 3 )

suite ...

Appui au fondamentalisme islamique par les élites gouvernant des civilisations chrétiennes

   L'appui donné par les gouvernements des USA et du Royaume-Uni (considérés comme les défenseurs de la civilisation chrétienne) aux Frères musulmans était une réponse des classes dominantes d'Égypte (alors le plus important pays arabe) et des USA et du Royaume-Uni à la perte de pouvoir par le roi Farouk, contraint à abdiquer en 1952 sous la pression d'un mouvement arabe nationaliste, d'orientation socialiste (allié à des partis de gauche dans le monde arabe). L'attrait des Frères musulmans pour l'alliance des classes dominantes était son fondamentalisme religieux (qui pouvait mobiliser les masses arabes) et son profond anticommunisme et anti laïcisme. Des documents secrets préparés par les services secrets des USA et du Royaume-Uni (cités par Dreyfus dans son livre) attestent de l'aide apportée aux Frères musulmans par ces gouvernements.

Le programme socialiste du Président Nasser menaça les classes dominantes de tout le monde arabe. Sous la direction de la Maison de Saoud, la famille royale d'Arabie Saoudite, une association fut établie en 1962, la Ligue Internationale Islamique, qui finança et appuya des fondamentalistes islamiques dans le monde entier. La Ligue est toujours très active, elle soutient des groupes fondamentalistes dans toutes les parties du monde, y inclus en Europe. Le siège européen de la Ligue est à Bruxelles. Son objectif primordial est déclaré de manière claire dans sa charte principale : « éliminer et éradiquer du monde les forces athées et laïques bien représentées par le communisme qui nie l'existence de Dieu et éloigne les hommes de l'Islam ». Par « communisme » ils entendent toute force qui met en question les relations de pouvoir de classe dans le monde musulman. En réaction à cet appel, les forces fondamentalistes ont assassiné des dirigeants de gauche dans tous les pays musulmans et arabes, y compris le secrétaire général du parti socialiste du Maroc, des dirigeants de la gauche au Liban (assassinés par le groupe fondamentaliste musulman Hezbollah), et une longue liste d'autres personnalités progressistes.
Une situation similaire s'est produite au Soudan, où le Front National Islamique au gouvernement (une branche des Frères musulmans) a tué des leaders de la gauche soudanaise. Et en Indonésie, la plus brutale répression jamais exercée contre des forces progressistes (dirigées en Indonésie par le plus grand Parti Communiste non-gouvernant du monde) se produisit en 1965, réalisée par une dictature militaire, avec l'appui actif de fondamentalistes islamiques. Près d'un million de personnes furent assassinées, avec la bénédiction des dirigeants des gouvernements chrétiens des USA et du Royaume-Uni [et la connivence active et l'encouragement de la CIA, NdE].

à suivre

09:59 Écrit par Alain dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guerre, islam |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.