17/04/2007

L’esprit ou le fusil ( 4 )

Suite et fin

 '...En Palestine l'Arabie Saoudite et la Ligue Islamique Internationale (et les gouvernements des USA et du Royaume Uni) appuyèrent le Hamas contre les forces palestiniennes progressistes. En Iran, l'ennemi des classes dominantes (et des gouvernements des USA et du Royaume-Uni) était le gouvernement de Mossadegh – appuyé par le Parti Communiste – dont les réformes affectèrent les intérêts de la classe dominante. Khomeiny dirigea le mouvement contre Mossadegh qui culmina dans le coup d'État de 1953. La si odieuse dictature du Shah, établie par le coup, s'avéra très instable (et fut renversée plus tard), ce qui expliqua pourquoi les gouvernements des civilisations chrétiennes appuyèrent l'établissement de la République Islamique en Iran – comme alternative à une République laïque, une République progressiste, dirigée par le Parti Communiste. Et, à nouveau, quelque chose de similaire se produisit en Afghanistan, où les talibans et Al Qaïda furent activement appuyés avec des fonds et des armes par les dirigeants chrétiens des gouvernements des USA et du Royaume-Uni pour arrêter les réformes dirigées par le Parti Communiste Afghan. Les autres partisans des talibans furent l'Arabie Saoudite, le Vatican du monde musulman, et le régime militaire du Pakistan, qui en 1979 avait assassiné le président socialiste Bhutto, chef d'un gouvernement socialiste démocratiquement élu.
Dans tous ces cas, l'appui de dirigeants politiques des civilisations chrétiennes à des fondamentalistes islamiques a été expliqué et justifié par des arguments géopolitiques – à savoir par la nécessité de s'opposer à l'expansion de l'Union Soviétique et en présentant les forces progressistes partout comme de simples marionnettes de l'Union Soviétique
pourtant  cet argument est facilement écarté : l'appui des dirigeants chrétiens aux fondamentalistes islamiques a continué après l'effondrement de l'Union Soviétique. Les arguments géopolitiques pour l'alliance de classe entre les civilisations chrétiennes et les fondamentalistes islamiques sont simplement insoutenables.
‘De manière intéressante, le seul pays où les fondamentalistes islamiques ne furent pas des instruments des classes dominantes a été l'Irak. Dans ce pays, les classes dominantes virent l'effondrement de la monarchie comme une conséquence des mobilisations populaires dirigées par le Parti Communiste Irakien, allié à des secteurs de nationalistes arabes laïcs, anti-impérialistes, au sein de l'armée irakienne. L'opposition à ces mouvements progressistes vint de l'armée elle-même, dirigée par Saddam Hussein. Appuyé par les gouvernements des USA et du Royaume-Uni, Saddam Hussein établit une dictature extrêmement répressive, et cette dictature a continué à recevoir l'appui de ces gouvernements durant la plus grande partie de son mandat, jusqu'à ces dernières années.’
    ‘Tous ces faits documentés montrent une réalité qui n'est pas rapportée par les médias dominants : derrière un supposé « conflit » entre civilisations chrétienne et musulmane il y a eu une alliance de classe. Une alliance de ce type a existé pour la première fois en Espagne dans les années 1930. Les troupes musulmanes marocaines combattirent avec les fascistes soutenus par les catholiques dans le coup militaire de 1936 dirigé par le Général Franco contre le gouvernement progressiste démocratiquement élu, et que l'église catholique d'Espagne désigna comme étant une Croisade. Les troupes musulmanes appuyèrent une Croisade contre les infidèles qui niaient Dieu

Finalement, les forces fondamentalistes islamiques, armées par les USA et d'autres gouvernements, développèrent une dynamique propre que le gouvernement des USA ne parvint pas à contrôler. Mais le conflit qui existe actuellement entre les gouvernements des USA, le Royaume-Uni et autres et les groupes islamiques fondamentalistes terroristes ne doit pas occulter les origines de ces mouvements terroristes et les intérêts de classe qu'ils ont servi et continuent de servir.’…

 

   Quand  j'écrivais que 'L’esprit ou le fusil ,voir les deux , sont des moyens de dirigeants pour défendre …ou opprimer les peuples ! '...

( fin )

                                à peluch'

09:46 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : islam, guerre |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.