20/06/2007

Larmes en vente libre ...

Larmes en vente libre

 

Cet article est inspiré d’extrait de celui de ‘  Gaza : plus qu’une prison, un laboratoire pour un monde-forteresse.  Par Naomi Klein paru sur Mondialisation.ca, Le 18 juin 2007

 

‘ …Pourquoi le chaos, à Gaza et dans le reste de la région, ne menace –t-il pas le solde final à Tel Aviv, voir , pouvant même  le relever ??!. C’est parce qu’en fait Israël a appris à faire d’une guerre sans fin un avantage de marque et fait la promo du déracinement, de l’occupation et de l’enfermement des Palestiniens, comme d’une expérience d’un demi-siècle dans la « guerre globale contre le terrorisme. »

…Ce n’est pas par hasard que les projets d’étudiants de l’Université Ben Gourion avaient des titres tels que « Matrice de covariance innovante pour la détection de cibles ponctuelles dans les images hyper spectrales » et « Algorithmes pour la détection et l’éviction d’obstacles. » Trente compagnies de sécurité intérieure ont été lancées en Israël rien que ces six derniers mois, grâce en grande partie à de généreuses subventions du gouvernement, qui ont transformé l’armée israélienne et les universités du pays en incubateurs pour les start-up de sécurité et d’armement…

…Les entrepreneurs qui réussissent le mieux dans le pays sont nombreux à utiliser le statut d’Etat-forteresse d’Israël, entouré d’ennemis furieux, comme d’une sorte de hall d’exposition ouvert jour et nuit, un exemple vivant du savoir faire pour une sécurité relative au milieu d’une guerre perpétuelle. Et la raison de la super-croissance d’Israël, c’est que ces compagnies s’activent à exporter ce modèle dans le monde…

…Habituellement, les discussions sur le commerce militaire d’Israël portent sur le flot d’armes vers le pays, les Caterpillars étasuniens qui servent à détruire les maisons en Cisjordanie et les compagnies britanniques qui fournissent des pièces de F16, pourtant en 2006, Israël a exporté 3,4 milliards de dollars de produits de « défense », soit plus d’un milliard au dessus de ce qu’il a reçu en aide militaire US. Ceci fait d’Israël le 4eme marchand d’armes du monde, dépassant la Grande Bretagne

…Une grande part de cette croissance a été dans le secteur dit de “sécurité intérieure”. Avant le 11 septembre, la sécurité intérieure existait à peine en tant qu’industrie. A la fin de cette année, les exportations israéliennes du secteur atteindront 1,2 milliards de dollars, en augmentation de 20%. Les produits et service phares sont les barrières high-tech, les drones, les cartes d’identité biométriques et les systèmes d’interrogatoire des prisonniers - précisément des moyens et technologies qu’Israël a utilisés pour verrouiller les territoires occupés…

…La semaine prochaine, les mieux établies de ces compagnies viendront en Europe pour le Salon du Bourget. Une des compagnies israéliennes présente sera Suspect Detection Systems (SDS), qui présentera Cogito1002 ( un ordi qui génère des questions au voyageur qui doit poser sa main sur un senseur , celui –ci analysant et interprétant les réactions du voyageur… )

SDS se vante d’avoir été fondé par des anciens de la police secrète israélienne, et que ses produits ont été testés sur le terrain sur les Palestiniens. Non seulement la compagnie a testé ses terminaux biofeedback à un check point de Cisjordanie, mais elle proclame que « le concept est soutenu et renforcé par la connaissance acquise et assimilée à partir de l’analyse de milliers de cas en relation avec les kamikazes en Israël. »

Une autre star du salon du Bourget sera Elbit, un géant de la défense israélienne, qui prévoit d’exhiber ses avions sans pilote Hermes 450 et 900.

Pas plus tard qu’en mai,  Israël utilisait les drones dans des missions de bombardement à Gaza. Une fois testés dans les territoires occupés, ils sont exportés : l’Hermes a déjà été utilisé à la frontière Arizona-Mexique, les terminaux Cogito1002 sont expertisés dans un aéroport étasunien ; et Elbit, une des compagnies derrière la « barrière de sécurité » israélienne, est en partenariat avec Boeing pour construire la barrière frontalière « virtuelle » de 2,5 milliards de dollars du Department of Homeland Security, autour des Etats-Unis.

 Depuis qu’Israël a commencé sa politique de fermeture des territoires occupés  avec des check points et des murs , les militants des droits de l’homme ont souvent comparé Gaza et la Cisjordanie à des prisons en plein air. Mais en étudiant l’explosion du secteur israélien de la sécurité intérieure , apparait  aussi autre chose : des laboratoires où les techniques terrifiantes de nos Etats sécuritaires sont testées sur le terrain. Les Palestiniens - qu’ils vivent en Cisjordanie ou à Gaza sont des cobayes…’

C’est tellement vrai , qui plus est , l ’ignominie de cette forme d’économie florissante est issue à partir du concept  ‘ de  la guerre contre le terrorisme ‘ , soit , dans l’état de peur constante qui créée une demande globale sans limite d’appareils pour observer, écouter, contenir et viser des « suspects ». Et, ainsi qu’il s’avère, la peur est la dernière matière première renouvelable !!

Voilà  pourquoi , à partir de ce constat , je ne peux m’empêcher de prédire d’autres formes de violences dans les prochains jours de la part de l’état d’Israël et ce,  comme d’habitude,  avec la complicité plus ou moins secrète  de bien d’autres états où  institutions dont les choix politiques ne profitent  en fin de compte QU’à des intérêts particuliers ! NON ?

A peluch’ !

11:59 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : israel, terrorisme, hamas |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.