21/09/2007

Guère contre le terrorisme ( 3 )

extraits : suite

Extraits : suite ‘ …Après le bombardement de l’Irak, les Etats-Unis se sont retrouvés avec des bases militaires en Arabie Saoudite, au Koweït, Bahreïn, Qatar, Oman et les Emirats Arabes Unis.  Après le bombardement de la Yougoslavie, les Etats-Unis se retrouvèrent avec des bases militaires au Kosovo, en Albanie, en Macédoine, en Hongrie, en Bosnie et en Croatie.  Après le bombardement de l’Afghanistan, les Etats-Unis se retrouvent avec des bases militaires en Afghanistan, au Pakistan, Kazakhstan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizstan, Géorgie et peut-être ailleurs dans la région.  Pas très subtile n’est-ce pas ? Pas très discret. Ceux qui dirigent l’Empire ne se gênent pas trop. Et c’est ainsi que grandit l’Empire, une base dans chaque coin, prête à se mobiliser pour écraser toute menace au règne impérial, réelle ou imaginaire. 57 ans après la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, les Etats-Unis ont toujours des bases importantes en Allemagne et au Japon. 49 ans après la fin de la guerre en Corée, l’armée des Etats-Unis est toujours présente en Corée.

…’Concernant l’Irak   ( aujourd’hui  l’Iran ?20/9 /2007 ) , si vous vous posez la question "pourquoi maintenant ?", je crois, comme beaucoup l’ont dit avant moi, que les prochaines élections ont quelque chose à voir. Ces élections vont décider du parti qui contrôlera le Congrès et il n’y a rien de tel que de parler de guerre et de défendre l’Amérique pour obtenir des voix et faire oublier dans le même temps l’économie ( en 2007 .. avec un risque de récession à la clef…) et le système de santé.  En plus de toutes les absurdités et mensonges qu’ils nous ont servies, je trouve remarquable et dérangeant par les temps qui courent l’absence dans les mass média du simple rappel qu’une attaque des Etats-Unis sur l’Irak signifierait des bombes tombant sur des gens, exterminant des maisons, des écoles, des hôpitaux, des emplois, des futurs. La discussion s’est focalisée presque exclusivement sur "faut-il ou non s’en prendre au méchant Saddam et à ses supposées méchantes armes ?". Ce que cela suppose en termes de souffrances humaines ne mérite pratiquement aucune attention. Cela ne vous parait pas étrange ?...’ 

Permettez-moi de conclure avec deux lois de la politique apprises par le scandale du Watergate dans les années 70, que j’aime citer :

 La première loi du Watergate sur la Politique Américaine est : "Quelque soit votre degré de paranoïa, ce que fait le gouvernement est pire que ce que vous imaginez".  La deuxième loi du Watergate est : "Ne croyez en rien tant que cela n’a pas été officiellement démenti".  

Ces deux lois s’appliquent toujours.     De William Blum ...’

 à peluch'  

 

19:34 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : usa, iran, irak, guerre, terrorisme |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.