01/01/2008

Ce que la fumée m’ inspire, ... un tabac ?

L’insécurité sociale nous guette,

même si le dernier mégot tu jettes !

Chacun pour soi ! Que l’obèse paye pour guérir de son poids

Ou que l’alcolo  se doive  de cracher sa bile  pour soigner  sa  foi …

L’état est roi , libre de subventionner  à coup de milliards d’euros

La pollution de l’air pour le marché de l’auto Mazarine

L’état est roi , libre de subventionner l’industrie agros -assassine

Folles sommes  récupérées aussitôt par d’  injustes impôts

L’état est roi, même nu , lui qui encourage illico ,  la pollution

Des rivières et  des sols de par de trop grosses subventions

Tandis que l’individu soumis et  reclus, s’individualise …

Devant son grand écran plasma qui trop  le formatise …

A coup de pixels  Starac ou autres folles seize – neufs sottises ..

La société  de l’info toxique, sans pubs  , nous brutalise …

Pourtant

L’agence Belga filtre déjà l’info prisée qui ferait un  tabac !!  

Comme  le bar à tabac à la carte qui devient    ,  club privé

Comme  les personnes célèbres qui ont pourtant bien fumé

Là ,  le cigare  funeste   d’un Fidel ou  d’un  Che Guevara

Las , de nos livres d’histoire demain  , sûr , disparaitra

Ainsi que celui  non moins célèbre qui empestait Churchill

Et bien moins polluant qu’ à l’est ,   du côté Tchernobyl …

Comme je ne mégotterai pas sur le fétu de paille

Qu’a troqué Luky Luke après bien des batailles

Pour sa sèche célèbre et sa blague à tabac

En perdant par la même un peu de son aura

 Et comme le peignit Magritte ‘Ceci n’est pas une pipe’

Fut –elle celle de Sherlock Holmes   qui en fut l’archétype ..

Allez donc ,

Comme une gitane bien léchée et  bien roulée ,

bien bourrée …comme mon rêve quoi …

J’aligne ces lignes et sniffe .. , des pensées ..sans fumées…

Avec un large sourire et un clin d’œil à la fois

je vous souhaite pour cette nouvelle  année

 à tous ,  avec ou sans tabac hors la loi ,

Que seules  , les plus belles joies soient …prisées !

Smaak ! Et à peluch’

Les commentaires sont fermés.