03/02/2008

J’ai caché mes bouquins …

Huxley et Orwell  se retournent dans leur tombe

   Car pis que quatre vingt quatre  ou Meilleur des mondes

      Se réveille soudain face à cette  odeur immonde …

         Ferrat a son  C4 et internet sa tombe !!

J’ai caché mes bouquins , mes fichiers et mon vin

   Je me suis connecté ..loin …de se monde inhumain

      Mes oreilles souffrent trop de ces vils propagandes

         Comme mes yeux  se plissent  face à ces  noires  harangues

            Mes doigts gribouillent anxieux sur mille feuilles de papier

                Un peu de vérité  vraie …autre que celle falsifiée

J’ai caché mes bouquins , ma haine et mes chagrins

   Ma haine du mensonge pour de beaux lendemains

      Mon chagrin  pour ces veules qui tracent mon destin

         Bref  pour tout ce qui fut mis en place dès 1980…

                          Comme le fut   ce progrès engendrant ces crétins  

          J’ai caché mes bouquins , ma peur et mes idées

              Ma peur pour ces engins qui ne peuvent fonctionner

                 Malgré ces milliards  perdus  pour les réaliser

                    Que mes idées pour demain ne se nucléarisent

                        Pendant trente mille ans , là ça m’électrise !

         J’ai caché mes bouquins , et de folie juste un brin …

              Et j’arrose ces graines  qui poussent  comme l’espoir

           Plus haut … plus fort demain… et ce … malgré ce noir

           Pour des milliards de rires …  sur des visages humains !

22:24 Écrit par Alain dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, poesie, crash, economie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.