18/07/2008

L’hymne migration l’ex… ode à la joie !

Par ses lois l’occident s’emploie dit –il,  à faire  mieux vivre le monde…

Dans une soi disant …‘ humanité ‘ …

Mais les misères qu’elles engendrent  ne sont que  masques  qui tombent…

En enfantant   trop  …d’inhumanité…

 Alain

 … Dans la région d’Alméria, en Andalousie, grâce aux fonds européens votés par les politiques (  complices des lobbies à la recherchent de profits maximums …)  les agriculteurs espagnols ont érigé 45 000 hectares de serres où des travailleurs immigrés récoltent, chaque jour, des tomates que l’on trouve le lendemain sur le marché de Dakar à moitié prix de celui proposé par le « paysan sénégalais », qui ruiné et contraint de cesse de  cultiver ,  va rejoindre la cohorte de ses semblables dans les bidonvilles de la capitale avec comme seul et mince espoir  celui  de trouver un réseau de passeurs  mafieux qui lui permettra  peut être de partir un jour et ce , souvent au péril de sa vie … pour… Alméria où,…tout en  concurrençant  le travailleur autochtone  … dans des conditions de vie et de travail épouvantables, il cueillera des tomates mûres…pour le plus grand profit des multinationales vendeuses de tomates mûres …

Tout est dans ces quelques phrases, le rôle primordial des lobbies, des grands groupes transnationaux dans l’orientation politiques du monde au détriment de la majorité de ses habitants...oui, de la majorité de ses habitants ! Car s’il est certain que les immigrés souffrent davantage que les autochtones déjà, ces derniers ne sont plus  à l’abri... de rien...

En effet, de plus en plus les états se départissent de leurs autonomies et ce à l’échelle de continents ! Le  Traité de Lisbonne pour l’Europe, l’OMC et son cycle de Doha …, avec son alter ego qu’est  l’AGCS, Le plan Colombie …(1) voilà pour les quelques exemples …

 Sachant donc, que les 500 plus puissantes multinationales  ont contrôlé de ‘ diverse manières ‘ l'an passé 52 % du produit mondial brut,… c'est-à-dire de toutes les richesses produites sur la planète …, l'inhumanité de l'ordre du monde ne serait –elle pas  engendrée par l'emprise  des entreprises transcontinentales privées, dirigées par des cosmocrates à leur solde ?

 De même que l’hégémonie du dollar sur la planète terre n’est –elle pas la raison principale des guerres qu’elle engendre pour maintenir les transactions internationales  dans cette monnaie et par là même les politiques ultralibérales qu’elle permet d’appliquer au travers des multiples institutions citées  précédemment ?

 Ainsi , dans mes exemples je citais le plan Colombie (  stratégie militaire financée par les Etats-Unis) , celui –ci sous prétexte de lutter contre les incursions de la guérilla, mais en fait surtout pour pouvoir exercer le contrôle économique et politique de certaines riches régions du pays( en terre et matières premières ) , fut créé …en 1977…déjà !!!

 Les chiffres de déplacés atteignirent alors des sommets inégalés précédemment. Bombardements, arrestations massives, criminalisation des mouvements sociaux, forte présence militaire dans certaines régions permettent de comprendre un tel accroissement.de personnes déplacées depuis lors les chiffres diminuent, tout en restant élevés. Cela s´explique par le fait que d´immenses extensions de terres ont déjà été vidées de leurs populations et que les besoins… des multinationales … ne sont plus aussi grands.

 Le gouvernement colombien ayant par ailleurs  promu une législation qui légalise les expropriations des déplacés et assure l´impunité des nouveaux propriétaires avec des lois comme celle  de développement rural, de justice et paix,  des mines,  du pétrole ou autres lois complices rendant la réalisation de profits maximum pour les nouveaux propriétaires donc mais surtout pour les …multinationales... qui enrichies davantage ‘ grâce’ aux produits de ces vols criminels continueront jusqu’à ce jour à exploiter les autres populations du monde en ‘ téléguidant ‘ les politiques des grandes institutions internationales à leur solde …( AGCS , FMI , OCDE …)….

Déjà , donc , dès 1977 l’ordre et l’avancée du monde était faussé pour la majorité des peuples , d’autant plus que les programmes des partis de gauches  ne se distinguaient plus que dans la forme par rapport à ceux de la droite , ceux –ci s’éloignant de plus en plus de l’engagement militant afin de ‘ratisser large’ et de vivre du revenu d’élu .. sans plus , quand aux syndicats occidentaux  , leurs revendications et leur positions furent amoindries au fur et à mesure que les grandes entreprises minières ,  sidérurgiques et étatiques disparaissaient du paysages économiques de nos pays, l’effondrement d’autres modèles comme l’URSS et le mur de Berlin y contribua également …

Il en résultat la naissance du crédo ultra libéral …,  la mondialisation…,  avec son arsenal d’institutions  prêt à acculer tout les peuples du monde face à son dictat …dut-il passé pour cela par des prétextes fallacieux comme le ‘choc des civilisations ‘ ou autre ‘ lutte contre le terrorisme ‘pour contrer les derniers remparts de pays insoumis qui empêcheraient  les personnes qui pilotent ces projets et qui  n’ont somme toute que pour finalité …une dictature mondiale du monde qui les serviraient eux …mais qui ne porte pas encore ce nom …

 Dans la série "Relisons nos classiques", ce texte de Martin Niemöller, ce pasteur protestant, arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen puis transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau, où il écrivit ces lignes que vous devez connaître…

«Quand ils sont venus chercher les communistes,

Je n’ai rien dit,

Je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,

Je n’ai rien dit,

Je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,

Je n’ai pas protesté,

Je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,

Je n’ai pas protesté,

Je n’étais pas catholique.

Quand ils sont venus chercher le travailleur étranger illégal

Je n’ai rien dit 

Je n’étais pas travailleur étranger illégal   (mon ajout)

Puis ils sont venus me chercher

Et il ne restait personne pour protester

 Si ?

À peluch’ !

Les commentaires sont fermés.