21/06/2007

Bombe médiatique ou pétard mouillé ?

Lu ce matin sur  Mondialisation.ca, Le 20 juin 2007 écrit par Yeni Safak

...'

 [Le Hamas s’est emparé de la bande de Gaza. Il s’avère que d’importants documents ultrasecrets, saisis dans le bâtiment des services de renseignement du Fatah, révèlent des relations occultes entre Israël et cette organisation.]

 

   A la suite de la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas, la semaine dernière, nous sommes en train de vivre des développements très intéressants. Un site internet proche des services de renseignement égyptiens a révélé que, ces derniers jours, un trafic téléphonique sans précédent a été relevé entre Israël et l’Egypte. Ce site affirme également qu’au cours des discussions en cours depuis deux jours entre ces deux pays, Israël a exigé des responsables des services de sécurité égyptiens qu’ils lui remettent des milliers de documents secrets dont le Hamas s’est emparé, à Gaza. On apprend que le Hamas, en s’emparant du Centre des Renseignements du Fatah, à Gaza, est tombé sur un gigantesque archivage de données de renseignement. Les sources du renseignement israélien ayant donné cette information aux services homologues égyptiens a fait savoir qu’au cas où le Hamas révélerait et diffuserait ces informations, cela représenterait la « plus grande catastrophe du siècle ». 

 

Toutes ces infos vont-elles se retrouver aux mains des Iraniens ?

 

Le site en question a affirmé que, d’après les sources du renseignement israélien, on n’avait pas vécu des événements d’une telle gravité depuis la chute du régime nazi, à la fin de la Seconde guerre mondiale, ou encore depuis la fin du régime communiste d’Allemagne de l’Est, dans les années 1990. Il fait savoir que les informations saisies [par le Hamas] dans le centre du renseignement palestinien [de Gaza], créé par les Etats-Unis et l’Angleterre, se comptent par millions. Il a été affirmé qu’Israël à demandé au régime égyptien de l’aider à s’emparer immédiatement de ces informations, de peur qu’elles ne tombent aux mains de l’Iran, du Hezbollah et de la Syrie. 

 

Que contiennent les dites informations ?

 

Ces documents comportent notamment, a-t-il été indiqué, des informations concernant des opérations conjointes entre services israéliens et étrangers du renseignement, les noms de Palestiniens ayant servi d’intermédiaires avec Israël, les noms de collabos palestiniens ainsi que des informations relatives aux transferts d’armes et d’argent sale [entre Israël et l’Autorité palestinienne, ndt]...'

Article original en turc.
Traduit du turc par Marcel Charbonnier.

Cet évènement , s’il s’avérait être vrai ,  pourrait être l’élément déclencheur d’un rééquilibre  entre les forces en présence au Moyen Orient par le truchement du chantage que pourraient exercer le Hezbollah , le Hamas et tout autres organisations désireuses de réorganiser leur société  , leur destin , suivant leur propres convictions .Non ? Pour ma part , j’imaginais déjà à quel point bon nombre de gouvernements dans cette région du monde ( aussi ) sont sous la coupe de coups fourrés concoctés dans l’ombre par toutes sortes de services

‘ spéciaux ‘ occidentaux et arabes contre les peuples  qui voient le ( leur ) monde de manière différente de la nôtre .Non ?

Espérons aussi qu’Israël ne réagira pas par la fuite en avant en concoctant d’autres coups plus fourrés encore pour noyer le poisson…

A peluch’ !

 

 

10:03 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hamas, syrie, hezbollah, israel, l iran |  Facebook |

20/06/2007

Larmes en vente libre ...

Larmes en vente libre

 

Cet article est inspiré d’extrait de celui de ‘  Gaza : plus qu’une prison, un laboratoire pour un monde-forteresse.  Par Naomi Klein paru sur Mondialisation.ca, Le 18 juin 2007

 

‘ …Pourquoi le chaos, à Gaza et dans le reste de la région, ne menace –t-il pas le solde final à Tel Aviv, voir , pouvant même  le relever ??!. C’est parce qu’en fait Israël a appris à faire d’une guerre sans fin un avantage de marque et fait la promo du déracinement, de l’occupation et de l’enfermement des Palestiniens, comme d’une expérience d’un demi-siècle dans la « guerre globale contre le terrorisme. »

…Ce n’est pas par hasard que les projets d’étudiants de l’Université Ben Gourion avaient des titres tels que « Matrice de covariance innovante pour la détection de cibles ponctuelles dans les images hyper spectrales » et « Algorithmes pour la détection et l’éviction d’obstacles. » Trente compagnies de sécurité intérieure ont été lancées en Israël rien que ces six derniers mois, grâce en grande partie à de généreuses subventions du gouvernement, qui ont transformé l’armée israélienne et les universités du pays en incubateurs pour les start-up de sécurité et d’armement…

…Les entrepreneurs qui réussissent le mieux dans le pays sont nombreux à utiliser le statut d’Etat-forteresse d’Israël, entouré d’ennemis furieux, comme d’une sorte de hall d’exposition ouvert jour et nuit, un exemple vivant du savoir faire pour une sécurité relative au milieu d’une guerre perpétuelle. Et la raison de la super-croissance d’Israël, c’est que ces compagnies s’activent à exporter ce modèle dans le monde…

…Habituellement, les discussions sur le commerce militaire d’Israël portent sur le flot d’armes vers le pays, les Caterpillars étasuniens qui servent à détruire les maisons en Cisjordanie et les compagnies britanniques qui fournissent des pièces de F16, pourtant en 2006, Israël a exporté 3,4 milliards de dollars de produits de « défense », soit plus d’un milliard au dessus de ce qu’il a reçu en aide militaire US. Ceci fait d’Israël le 4eme marchand d’armes du monde, dépassant la Grande Bretagne

…Une grande part de cette croissance a été dans le secteur dit de “sécurité intérieure”. Avant le 11 septembre, la sécurité intérieure existait à peine en tant qu’industrie. A la fin de cette année, les exportations israéliennes du secteur atteindront 1,2 milliards de dollars, en augmentation de 20%. Les produits et service phares sont les barrières high-tech, les drones, les cartes d’identité biométriques et les systèmes d’interrogatoire des prisonniers - précisément des moyens et technologies qu’Israël a utilisés pour verrouiller les territoires occupés…

…La semaine prochaine, les mieux établies de ces compagnies viendront en Europe pour le Salon du Bourget. Une des compagnies israéliennes présente sera Suspect Detection Systems (SDS), qui présentera Cogito1002 ( un ordi qui génère des questions au voyageur qui doit poser sa main sur un senseur , celui –ci analysant et interprétant les réactions du voyageur… )

SDS se vante d’avoir été fondé par des anciens de la police secrète israélienne, et que ses produits ont été testés sur le terrain sur les Palestiniens. Non seulement la compagnie a testé ses terminaux biofeedback à un check point de Cisjordanie, mais elle proclame que « le concept est soutenu et renforcé par la connaissance acquise et assimilée à partir de l’analyse de milliers de cas en relation avec les kamikazes en Israël. »

Une autre star du salon du Bourget sera Elbit, un géant de la défense israélienne, qui prévoit d’exhiber ses avions sans pilote Hermes 450 et 900.

Pas plus tard qu’en mai,  Israël utilisait les drones dans des missions de bombardement à Gaza. Une fois testés dans les territoires occupés, ils sont exportés : l’Hermes a déjà été utilisé à la frontière Arizona-Mexique, les terminaux Cogito1002 sont expertisés dans un aéroport étasunien ; et Elbit, une des compagnies derrière la « barrière de sécurité » israélienne, est en partenariat avec Boeing pour construire la barrière frontalière « virtuelle » de 2,5 milliards de dollars du Department of Homeland Security, autour des Etats-Unis.

 Depuis qu’Israël a commencé sa politique de fermeture des territoires occupés  avec des check points et des murs , les militants des droits de l’homme ont souvent comparé Gaza et la Cisjordanie à des prisons en plein air. Mais en étudiant l’explosion du secteur israélien de la sécurité intérieure , apparait  aussi autre chose : des laboratoires où les techniques terrifiantes de nos Etats sécuritaires sont testées sur le terrain. Les Palestiniens - qu’ils vivent en Cisjordanie ou à Gaza sont des cobayes…’

C’est tellement vrai , qui plus est , l ’ignominie de cette forme d’économie florissante est issue à partir du concept  ‘ de  la guerre contre le terrorisme ‘ , soit , dans l’état de peur constante qui créée une demande globale sans limite d’appareils pour observer, écouter, contenir et viser des « suspects ». Et, ainsi qu’il s’avère, la peur est la dernière matière première renouvelable !!

Voilà  pourquoi , à partir de ce constat , je ne peux m’empêcher de prédire d’autres formes de violences dans les prochains jours de la part de l’état d’Israël et ce,  comme d’habitude,  avec la complicité plus ou moins secrète  de bien d’autres états où  institutions dont les choix politiques ne profitent  en fin de compte QU’à des intérêts particuliers ! NON ?

A peluch’ !

11:59 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : israel, terrorisme, hamas |  Facebook |

L’avis entre ciel et taire …

Extraits de l’article ‘ Interdits de vols. la constitution d'une liste officielle de bons et de méchants ‘  par Jules Dufour paru dans  Mondialisation.ca, Le 19 juin 2007

 

 

‘…Une liste de noms de citoyens vivant au Canada a été établie par le gouvernement fédéral indiquant qu’il leur est interdit de voyager par avion au Canada et aussi sur les vols internationaux. Il s’agit de la liste noire d’interdiction de vol entrée en vigueur le 18 juin dernier. Voilà une autre restriction ou atteinte aux libertés fondamentales qui se matérialise à la suite des nombreuses modifications apportées à plusieurs lois canadiennes inspirées par la lutte contre le terrorisme depuis 2001. Il y aura désormais les bons et les méchants dont le statut sera défini en secret  à partir de critères arbitraires et sans que les intéressés puissent en être informés. C’est la manifestation d’une sentence prononcée sans examen et sans procès.

 

La guerre contre la terreur affecte nos droits et nos libertés de façon sournoise depuis plusieurs années. Elle exerce des effets pernicieux sur la vie de ceux et celles dont le profil ressemble aux images que l’on a sans cesse cherché à imprimer dans l’esprit des Occidentaux : des combattants, des insurgés, des rebelles qui s’entraînent pour commettre des attentats contre les Occidentaux ou leurs possessions.

 

La guerre contre la terreur est aussi celle qui sévit contre ceux et celles qui contestent l’ordre injuste établi et maintenu par les puissances occidentales, donc contre les organismes non gouvernementaux progressistes, pacifistes, altermondialistes et alternatifs ou les groupes qui prônent la justice sociale par des changements profonds dans le fonctionnement du système économique et par une gouvernance responsable donnant priorité aux développement économique et social équitable. Il importe de rappeler, ici, que le Président Bush les a déjà désignés comme des «extrémistes».

 

Comme nous l’avons déjà exposé, le Canada, dans ce contexte, obéit aux préceptes définis par Washington (Dufour, J., 2006). Le périmètre de sécurité de l’Amérique du Nord ne comprend pas seulement la surface terrestre, mais aussi les espaces aériens. C’est un véritable processus de militarisation qui se développe au détriment des libertés, c’est un processus liberticide. En janvier 2007, déjà 44 000 personnes étaient sur la liste noire aux États-Unis (Ligue des droits et libertés, 2007).

 

L’existence de cette liste noire au Canada (au-delà de 1 000 personnes) ainsi que  la métamorphose lente et inéluctable d’une vingtaine de lois canadiennes relatives à la sécurité par la promulgation en décembre 2001 de la Loi antiterroriste doit être dénoncée sur toutes les tribunes. Elle risque de créer un climat de suspicion, de peur et d’insécurité de plus en plus intenable dans ce pays qui a toujours chéri les libertés de circulation et d’expression et les valeurs qui les développent. Un débat doit être tenu à la Chambre des Communes pour permettre aux citoyens de ce pays de mieux saisir la portée réelle de cette nouvelle mesure et qu’ainsi les élus représentants du peuple assument pleinement leurs responsabilité en cette matière cruciale pour le développement, au Canada, d’une société conviviale…’

À mon avis , j’dois sûrement être sur plus d’une liste noire moi .. bah... va bien  y avoir bientôt  un nouveau 68 quelque part dans le monde qui rendra l'espoir d'un avenir des peuples du Monde plus optimiste ...non?

 

 À peluch’ !

 

 

10:52 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : usa, liberte |  Facebook |

04/06/2007

RCTV …les faits sans fards …

extraits de http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=5120

 

‘…Le 27-28 mai, sous le titre : « Censure à la Chávez », Le Monde écrivait dans son éditorial : « Le président Hugo Chávez a ordonné la disparition de RCTV ». Le quotidien du soir fustigeait cette décision « qui réduit le pluralisme et augmente la concentration de l’audiovisuel aux mains du gouvernement. »

 

Dans le Monde Diplomatique (31 mai 2007) Bernard Cassen fait l’inventaire :

 

«  En 2006, on comptait au Venezuela 20 chaînes hertziennes VHF privées et 1 publique.

On comptait par ailleurs 28 chaînes hertziennes UHF privées, 6 publiques et 44 communautaires.

Actuellement, avec l’incorporation de RCTV, le service public disposera de deux chaînes hertziennes VHF, de deux chaînes UHF et de deux chaînes sur le câble. On est très loin du monopole...

Sans la moindre trace d’humour, l’éditorial  ( du Monde )   qualifie ensuite RCTV de « chaîne privée qui donnait la parole à l’opposition ». RCTV donnait effectivement la parole à l’opposition, et ne faisait même que cela ! Des études de contenu effectuées sur le mois de janvier 2007 montrent que, dans ses programmes, elle a invité 21 personnalités hostiles au gouvernement, et aucune qui lui soit favorable. Le même mois, une des quatre autres grandes chaînes privées, Globovisión, a invité 59 opposants à M. Chávez et 7 de ses partisans. Seule Televen a respecté la parité : deux de chaque camp.

Certes on peut regretter que la seule chaîne publique hertzienne jusqu’ici contrôlée par le gouvernement, Venezolana de Television (anciennement Canal 8), ne soit pas non plus un modèle d’équilibre, mais comment pourrait-il en être autrement dans un paysage médiatique où la plupart des journaux, radios et chaînes de télévision se comportent en partis politiques d’opposition ? Il faut espérer que TVES, la chaîne qui reprendra le signal de RCTV, tiendra ses promesses de pluralisme, même dans ces circonstances adverses.

Du côté de la presse écrite, la situation est encore plus tranchée : sur 10 quotidiens de diffusion nationale, 9 sont des opposants déclarés au gouvernement. Si l’on étudie le contenu des articles d’opinion publiés dans quatre d’entre eux au mois de janvier 2007, on obtient les résultats suivants : pour El Nacional, 112 hostiles, 87 neutres et 6 favorables ; pour El Universal, les chiffres correspondants sont 214, 89 et 9 ; pour Ultimas Noticias, 31, 59 et 18 ; pour El Mundo, 49, 39 et 15. Ce qui ne les empêche pas de recevoir de la publicité des entreprises, des agences et des collectivités publiques.

Prétendre que la liberté d’expression est menacée au Venezuela relève donc de la plus insigne mauvaise foi. Il suffit de s’arrêter devant un kiosque à journaux ou de passer une heure devant un poste de télévision pour être convaincu du contraire. C’est même sans doute le seul pays du monde où, dans le passé, des appels publics à l’assassinat du président n’ont pas entraîné des poursuites judiciaires.  »

 

Ajoutons qu’il existe un divorce flagrant entre les idées de la population (63 % ont voté pour Chavez en décembre 2006) et le positionnement politique extrême de la plupart des médias qui se substituent ouvertement aux partis d’opposition…’

Ce genre de rappel est parfois nécessaire car en fait nous aussi ... nous risquons d’être victime   quotidiennement  d’intoxication médiatique … !

Non ?  À peluche !

14:35 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : venezuela, rctv |  Facebook |

28/05/2007

Quand une chaîne trop ‘ attachante ‘ est brisée …

Il n y a que la diffusion hertzienne de RCTV qui est remis en cause par le non renouvellement de sa licence !!?? Elle  pourra toujours, via le câble et le satellite, continuer à émettre l’intégralité de ses programmes…Donc , rien d’illégal !!

 La seule censure que la chaîne RCTV a subie depuis l’arrivée de Hugo Chávez au pouvoir lui a été imposée par... sa propre direction !!!. La seule instance qui lui a interdit d’informer les téléspectateurs siégeait  dans ses propres bureaux, tout au sommet de sa hiérarchie qui restait muette... tandis que dans le camp d’en face ( le peuple , les ONG ) , on ne souhaitait rien d’autre que la diffusion des nouvelles d’actualité par rapport au putsch de 2002… RCTV a  subit des critiques  à l’époque , de Human Rights Watch, le 3 juillet 2002,  d’ Amnesty International, le 10 avril 2003. et d’autres ONG  encore …

( voir http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=5059 pour infos ..)

 

Dans un paysage télévisuel ou les chaînes patronales occupent presque tout l’espace, il s’agissait de dégager une fréquence pour une nouveau type de chaîne, éducative et culturelle.

Donc , rien d’illégal …, juste une droite et une extrême droite qui tapent du pied et qui déplorent  la disparition partielle de leur ‘ outil ‘ de désinformation et de propagande anti Chavez  ..Non ? sourire …  et .. à peluch' !!!

09:15 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rctv, venezuela |  Facebook |

08/05/2007

Des rouges en jeu ou dés rouges , enjeux ?

Sans vouloir débattre sur le fond de l’article paru sur http://www.france24.com

‘ Ségolène Royale’ critiquée après sa défaite ‘…

Juste  ma réponse par rapport  à celui –ci que j’ai fait parvenir  sur le site .

.’ Strauss-Kahn, souvent qualifié de social-démocrate ( sic ) ..

, Laurent Fabius, qui se situe à la gauche du parti ..,

...' Pascal Cherki (gauche du PS)  ..., déjà là quelque chose ' cloche ' dans la mesure où un journaliste de AFP   se doit de définir où se situe des hommes du parti socialiste qui par idéologie devrait être de gauche , non? …puis dans un passé récent , des Chevènement  contre des Jospin ( qui a aidé à  privatiser  à tours de bras lors de son  dernier mandat ..)  en 2002 …euh ?

En fait , c’est quoi la gauche en France ( et  ailleurs dans le monde aujourd’hui ? )  , quid pour contrer cette droite qui démoli à tour de bras les acquis sociaux …, sans doute pas une gauche avec les recettes de la droite et de l’extrême droite  ,… quand à l’union et à un programme digne de ce nom  et réellement de gauche .. les travailleurs attendent  toujours .. 

Non ?

                          A peluch’

09:25 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/04/2007

Après les thermes de Vichy .. l'ode de pas d'oie !?

extrait de AFP du 27 /04 /2007 ..."Cent soixante-douze Saoudiens et non Saoudiens, membres de sept cellules du  ‘ groupe déviant ‘, ont été arrêtés", a déclaré à la télévision d'Etat le général Mansour al-Turki, utilisant la terminologie officielle pour désigner la branche locale du réseau terroriste Al-Qaïda…
   "Des armes, de l'argent et des documents ont également été saisis", a-t-il poursuivi.
   Ces arrestations prouvent que "le ‘ groupe déviant’  est lié à des éléments étrangers et tire parti… des régions troublées extérieures au royaume pour ses opérations de  planification, de recrutement et d'entraînement", a ajouté le porte-parole, dans une apparente allusion à l'Irak.
      En dépit de l'action déterminée des forces de sécurité saoudiennes, ces militants tentent de "reprendre leurs activités criminelles afin de mettre à mal la sécurité et l'ordre public et nuire à l'économie du pays"( pour le(s)  plus grand(s) profit(s)  de qui ? Ndlr), a ajouté le général Turki.
      L'Arabie saoudite mène campagne contre les militants d'Al-Qaïda depuis mai 2003, lorsque le royaume avait été frappé pour la première fois par des attentats, dont plusieurs ont visé des Occidentaux. ''

    J’ai  cru bon de répondre  ceci à cet article …

 '' Nous avons aussi connu des groupes 'déviants ' en Europe , période ayant subi  la ' stratégie de la tension ' dans les années 70 à 80 , avec Stay-behind créé après 40- 45 pr prévenir une  éventuelle invasion de l'Urss qui fut surtout  utilisé par les forces d'extrêmes droites infiltrées dans ces réseaux  par la suite pour discréditer toute influence soviétique en Occident( sauf au USA ,au Canada et en GB )  par des assassinats ( Aldo Moro ) et des attentats  (gare de Bologne )  qui étaient ensuite attribués aux communistes de l'époque pour les discréditer vis à vis de l'opinion et ce , souvent à l'insu des gouvernements ..( ce qui est arrivé !! ) ...

La « stratégie de la tension » se serait-elle , depuis , mutée en « guerre contre le terrorisme » ? ..pour des raisons ...pétrolières ? ...''

À peluch' !     Blablalain@skynetblogs.be

 

08:51 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guerre, terrorisme, petrole |  Facebook |