01/03/2007

.. hypothèses .. élucubrations ? à vous de voir ..

 

US news .. Aie … élucubrations ? À vous de voir …dans les semaines qui viennent.

Ainsi avec ..

1) accélération du rythme et de l'importance des faillites ( hedge fund [ fonds spéculatifs ]..)- Goldman Sach , Alpha Fund , Red Kite ..- mais ce n'est pas grave .. l'état US assure...  2) près de 2000 milliards USD de prêts immobiliers à refinancer, mais le citoyen US étant de - en - solvable.de 2 à 3 millions de domiciles saisis... d'où  3 ) .. effondrement accéléré des prix immobilier US ( - 25´% )  4) récession US  5 ) baisse des taux de la réserve fédérale

 6) montée en puissance du conflit commercial USA - Chine  7) vente chinoise de dollars US 8)chute du dollar par rapport à l'euro et  chute de la livre sterling  8 POINTS  déjà cités ds 1 précédent article        auxquels il convient d’ajouter 9) La « montagne russe » des taux d’intérêts US en 2007 : Forte baisse au printemps et forte hausse à l’automne10)  secteur financier US déjà entré en faillite : aujourd’hui Ownit, Mortgage USA Lenders,… demain Ameriquest, Wells Fargo, HSBC Finances ? 11). Chine et Russie qui  s’activent pour refouler en 2007 les Etats-Unis hors d’Asie centrale et organiser la poursuite de la chute du $.

Et 12)… Moyen-Orient : pour masquer son échec en Irak et la faillite de l’économie US qui se profile... la fuite en avant. !!!, l’administration Bush prépare la guerre intra-musulmane chiites contre sunnites et Israël  en ‘ bonne alliée.. le bombardement nucléaire tactique du programme atomique iranien.. avec sans doute la Syrie à la clef...en couple …

En effet, sachant que la confrontation entre le Congrès démocrate et l’administration Bush a commencé dès l’entrée en fonction des nouveaux élus comme annoncé dès Septembre 2006 et que ce n’est qu’un début. parce que l’approche des élections de 2008 va entraîner une radicalisation des deux camps dès ce printemps ..et que l’ajout de 20.000 soldats US en Iraq n’aura  en  rien empêché  l’extension de la guerre civile, dans un contexte de dépression économique et de conflit politique intérieur croissant, l’administration Bush  ne trouvera de « solution politique » que dans une nouvelle aventure militaire au Moyen-Orient…  Non ?

.. Continuons l’hypothèse...

En sachant que l’administration Bush s’inspire du ' nouveau plan pour l’Irak ' 

du Général Jack Keane qui  l’a rédigé en coopération avec un universitaire de l’American Enterprise Institute, ..Frederik W. Kagan [1] et surtout que ce général à la retraite dirige une entreprise de conseil et est un consultant senior de la firme KKR [2] et siège au conseil d’administration de grands groupes américains comme l’assureur Metlife ou le groupe d’armement General Dynamics  [3]

et la société de sécurité Allied Security Holdings. [4].. comment éviter d’imaginer le cynisme  derrière toute cette mascarade ???

 .. paf ... un autre tragique ' 11 septembre ' et ...

la guerre pour solution à l’enrichissement de quelques uns... et des lendemains tragiques pour toutes les populations du monde.

 

Vraiment., j’espère que cette théorie restera sur le papier...pourvu qu’elle démonte ad vitam eternam  ce genre de plans  guerriers   car il existe d’autres  solutions  je crois. ,  J’en ai lu quelques unes. Je vous les ferai connaître bientôt

A peluch’ !

….

[1]   Source : The Redhunter, 19/12/2006EAP

[2]KKR, Kohlberg, Kravis Roberts & co, est l’un des principaux fonds d’investissement mondiaux, qui a notamment payé en 2006 les plus importantes indemnités (837 millions US$) aux principales banques d’affaires qui le conseillent, dont Goldman Sachs !!!  qui se plante elle et ses filiales  avec les hedge fund( voir article précédent) , ainsi  la boucle est bouclée connaissant les relations étroites qui existent  avec l’administration Bush !!

[3] General Dynamics est la 6° société mondiale dans le domaine de l’armement

 [4] Allied Security Holdings  est une des principales firmes privées américaines dans le domaine de la sécurité

 

 

20:04 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guerre, usa, humour, blague |  Facebook |

28/02/2007

..l'économie déraille aussi..

..

Lu  sur The Associated – Press    ce 28/2/2007    rubrique économie

 

Wall Street: le Dow Jones victime d'un bug informatique

Un bug informatique ( ??? ndlr  )  a provoqué une chute brutale de l'indice américain des valeurs industrielles Dow Jones en milieu d'après-midi mardi.

   Dow Jones & Co, l'entreprise qui gère le célèbre indice boursier a indiqué avoir constaté peu avant 14h00 locales que ses ordinateurs, saturés par un volume d’échanges extrêmement important n’arrivaient plus à traiter celui –ci correctement à expliqué Mr Syblle Reitz le porte parole du Down Jones.

      ‘ La décision a alors été prise d'utiliser un ordinateur de secours, ce qui a provoqué une importante dégringolade de l'indice lorsque le système d'appoint a pris le relais, peu avant 15h00 locales… Le Dow Jones a lors plongé d'environ 200 points presque instantanément et a perdu jusqu'à 546 points -le pire déclin en une séance depuis plus de cinq ans.’

 "Je n'ai jamais vu un tel effondrement, et ça ne fait que 47 ans que je fais ce métier", a déclaré Alfred E. Goldman, spécialiste en stratégie de marché pour l'établissement financier américain A.G. Edwards & Sons.

 

11:58 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blague, humour |  Facebook |

.. l'économie fout le camps 2...

http://www.elcorreo.eu.org/article.php3?id_article=3560

 

Transformation précipitée de l'endettement en dollars en endettement en dollars-euros ?

Une nouvelle dimension mondiale de la crise économique et de l'inflation

 

Horizons et débats.

Paris, 29 janvier 2007, 7e année, N°4.......  Extraits  .....

 

'....La fuite hors du dollar des Etats-Unis ne s'observe pas seulement dans les pays pétroliers importants, mais aussi en République populaire de Chine, qui dispose de réserves d'un montant dépassant un billion de dollars.

 

Pour empêcher la conversion massive de ces réserves décisives, le chef de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, et le ministre des finances des Etats-Unis, Henry Paulson, se sont rendus personnellement à Pékin à la mi-décembre, accompagnés d'une délégation de haut rang. Mais les autorités chinoises leur ont opposé un refus, qu'elles ont justifié de la manière suivante :

 

1. Après que la Réserve fédérale a cessé de publier, à partir de mars dernier, sa statistique des variations de la masse monétaire M3, aucun expert ne peut plus estimer, dans le monde entier, combien de dollars sont générés.

 

2. Les Etats-Unis n'ont toujours pas de stratégie convaincante qui permette de réduire leur déficit budgétaire, voire de régler leurs dettes accumulées dans le monde. Visiblement, la « planche à billets » devra y pourvoir à l'avenir également. Pour cette raison notamment, le dollar a perdu beaucoup de sa valeur ces derniers mois, ce qui a réduit aussi la valeur des réserves chinoises libellées en dollars. Pékin entend se séparer d'une partie tout au moins de ces réserves avant que d'autres Etats n'y procèdent, ce dont la valeur du dollar pâtirait.

Dans les milieux diplomatiques, on part de l'idée que Washington pourrait prier l'Arabie saoudite, par exemple, de ne plus livrer de pétrole à la Chine, ce qui toucherait Pékin fortement. Planifiant d'habitude à long terme, les stratèges chinois doivent avoir intégré cependant de tels scénarios dans leurs calculs. Ils sont visiblement parvenus à la conclusion que les flux pétroliers provenant d'Arabie saoudite ne tariraient guère. Pékin est en effet presque convaincu que l'Arabie ne serait pas disposée à prendre ces mesures sans contre-prestation. De nombreux experts prévoient, dans ce cas, que les Etats-Unis seraient « priés » de renoncer à leur soutien sans conditions à Israël. Or une telle condition n'est guère réalisable  aux Etats-Unis actuellement. ...'

 

'...D'autres connaisseurs de la communauté financière ont déjà souligné depuis longtemps qu'une fusion du dollar et de l'euro en dollar-euro pour échapper à la transformation précipitée des dettes américaines avait été discutée à un niveau international élevé. Grâce au cours du change correspondant, la zone dollar pourrait se débarrasser facilement de ses dettes. Cette solution nécessiterait la collaboration de la BRI (Banque des règlements internationaux), de la Banque mondiale (Wolfowitz !), du FMI et de quelques « conglomérats financiers privés ». ..'

 

Une autre possibilité serait de diviser le dollar en dollar intérieur et dollar extérieur. Ainsi, les habitants des Etats-Unis auraient le même pouvoir d'achat qu'auparavant, alors que ceux qui détiennent des dollars hors du pays, tels les Chinois, la Banque centrale européenne et la Banque nationale suisse, seraient les dindons de la farce. D'après ce scénario, le rapport serait de 1 à 5, de sorte que tout dollar extérieur ne vaudrait que 20 cents d'un dollar intérieur. Une telle transformation ne peut pas avoir lieu sans préparation ni bruits annexes. En effet, il s'agit d'une transformation économique d'une ampleur inconsidérée qui se profile à l'horizon. Les caisses de pension ont effectué des placements importants en dollars et détiennent des actions - celles de banques par exemple - dont les cours devraient baisser à la suite de tels événements. '  

Source : Vertrauliche Mitteilungen n° 3701 du 16/1/2007.

 

...'  Washington s'alarme ...

Pour l'instant, Bush, Cheney et leurs acolytes ne disposent d'aucun moyen pour s'opposer à Pékin. Un fonctionnaire du ministère de la défense s'est exprimé ainsi à ce sujet : « Si les Chinois déversent des milliards de dollars sur le marché pour provoquer l'effondrement de la monnaie américaine, ils peuvent rejeter de la scène mondiale les Etats-Unis, puissance militaire et économique, sans tirer un seul coup ! » Un exemple classique des arts martiaux asiatiques : une victoire sans combat ...'  

 

et aussi ...

' ... C'est ainsi que Téhéran a commencé à convertir tout son commerce extérieur, comme le porte-parole du gouvernement iranien, Gholam Hossein Elham, l'a annoncé, du dollar en euro..'

 

à suivre ..

 

Internationaler Hintergrundinfor-mationsdienst für Politik, -Wirtschaft und -Wehrwesen, janvier 2007

 

 

 

09:17 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour, blague |  Facebook |

.. aie.. l'économie fout le camp...

Proche et Moyen Orient

 

lundi, 26 février 2007        ....Par Reuters       Extraits ..

..LONDRES, 26 février (Reuters) - Les six grands pays traitant du dossier nucléaire iranien ont convenu lundi soir à Londres de s'atteler à une nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'Onu tout en réaffirmant leur attachement à la recherche d'une solution négociée...

     ' La tension provoquée dans les chancelleries par le différend sur le nucléaire iranien a maintenu lundi le cours du baril de brut au-dessus de 60 dollars. Elle a également pesé sur le dollar et fait monter le cours de l'or ainsi que les emprunts obligataires. ..'

 

...J'ai réagi .. par cet article 

              27/02/2007

       L'or monte sans doute aussi  parce que si j'en crois le bulletin économique  GEAB..qui annonce non pas moins qu'une rentrée en récession dès avril 2007de l'économie US !!...et cela par rapport à 9 points au moins

 

1) accélération du rythme et de l'importance des faillites ( hedge fund ( a)  - Goldman Sach , Alpha Fund , Red Kite ..- mais ce n'est pas grave .. l'état US assure .. 

 

2) près de 2000 milliards USD de prêts immobiliers à refinancer , mais le citoyen US étant de - en - solvable..de 2 à 3 millions de domiciles saisis .. d'où 3 ) .. effondrement accéléré des prix immobilier US ( - 25´% ) 4) récession US

 5 ) baisse des taux de la réserve fédérale 6) montée en puissance du conflit commercial USA - Chine  7) vente chinoise de dollars US

8)chute du dollar par rapport à l'euro et 9) chute de la livre sterling

 

j'ajouterai le commentaire paru ds 'Le devoir.com' du ministre allemand des finances Peer Steinbruck : " Les fonds spéculatifs , très présents aux USA et en GB , suscitent l'inquiétude car ils font des paris très risqués sur les marchés et prennent 1 importance croissante , avec 1400 milliards d'actifs gérés "….. Une guerre comme fuite en avant?

 

Cet article n’est jamais arrivé ds les ‘réactions’ apparues sur France24.. je me demandais pourquoi... sans doute un problème technique du site france24..

 

Mais ce matin .. j'ai pu lire ceci..       mardi, 27 février 2007     

        PARIS, 27 février (Reuters) - La Bourse de Paris, comme les autres marchés actions, a chuté mardi et a quasiment effacé ses gains de l'année sous l'effet de statistiques faisant craindre un ralentissement plus fort que prévu de l'économie américaine et d'un plongeon de près de 9% de la Bourse de Shanghai.

Le CAC 40, qui a ouvert en recul de 0,75% et sur un gap baissier 5.728,07/5.719,45), a clôturé en baisse de 3,02%  et sous la barre des 5.600 points, à 5.588,39 points dans un gros volume de 8,6 milliards d'euros.

    "Il y a eu une convergence de mauvaises nouvelles, la statistiques américaines, les déclarations de Greenspan, la chute du marché chinois. C'est une bonne purge. Je l'attendais depuis un certain temps", dit Jacques Antoine Bretteil, d'International Capital Gestion.

      Un trader d'une banque américaine estime que la correction peut se poursuivre et que les indices peuvent perdre environ 10% durant la période de ralentissement américain qui se dessine. "On assiste en plus à un retour en force de la volatilité", ajoute-t-il.

Londres a perdu 2,31%, Francfort 2,96%. Les indices paneuropéens, EuroStoxx 50 et EuroFirst 300 ont perdu respectivement 2,69% et 2,79%.

       A l'heure de la clôture européenne, les indices américains étaient tous en baisse sensible, les ventes des logements anciens et l'indice de confiance des consommateurs ressortis meilleurs que prévu n'ayant pas compensé l'effet de l'annonce de commandes de biens durables en très forte baisse en janvier, y  compris hors éléments volatils.

     La statistique des commandes de biens durables est venue s'ajouter aux déclarations faites hier par l'ancien président de la Fed, Alan Greenspan, qui n'a pas exclu une récession aux Etats-Unis en 2007.

Plusieurs autres indicateurs américains de premier plan sont attendus mercredi, dont la 2e estimation du PIB au quatrième trimestre 2006, les ventes d'immobilier neuf, la consommation et les revenus des ménages en janvier et l'indice PMI de la région de Chicago en février.

Le cours du pétrole a repris le chemin de la hausse, le baril de brut léger américain, livraison avril, prenant 48 cents à 67,87 dollars.

Le billet vert a perdu du terrain contre l'euro, qui est passé au-dessus de 1,32 dollars, à 1,3247 contre 1,3182 lundi soir.

Les taux longs ont tiré leur épingle du jeu et se sont détendus. Le rendement des emprunts d'Etat à 10 ans de la zone euro, qui avait atteint 4,1% fin janvier, est tombé sous 4% à 3,97% tandis que le 10 ans, qui était monté à 4,9% fin janvier, est retombé à 4,6%. Aucun secteur n'a échappé à la baisse en Europe, les produits de base et la construction ayant essuyé les plus fortes baisses.

Toutes les valeurs du CAC 40 ont fini dans le rouge. Sanofi-Aventis a enregistré la meilleure performance de l'indice avec une perte limitée à -1,57%.

Arcelor-Mittal (-5,61%) et Alstom (-5,95%) ont accusé les plus fortes baisses du CAC. …

 

..Et comme d’hab’ ceux qui ‘savaient ont déjà retiré leur billes …Style Enron..

07:03 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : economie, blague, humour |  Facebook |

26/02/2007

..Nationalisation = Vénézuéla en fête ...

 

.. là les nationalisations  font rage  .. et les travailleurs ainsi que le peuple  en général ne s'en plaignent nullement.. bizarre ? par ici on ne jure que par des privatisations?? juste un choix politique alors? ..

     Le gouvernement du président Chavez au Venezuela  a lancé un processus de nationalisation de certaines entreprises électriques et de télécommunications qui se trouvent dans une situation de monopole. Les entreprises privées Compañía Anónima Nacional Teléfonos de Venezuela S.A. (CANTV) et Electricidad de Caracas, détenues en grande partie par des capitaux étasuniens, sont passées sous contrôle de l'Etat qui retrouve ainsi une partie de sa souveraineté économique.

Cantv contrôle actuellement 83% du marché Internet, 70% du marché des communications téléphoniques nationales et 42% des appels internationaux. Elle possède près de 3 millions de lignes et 100 000 téléphones publics. L'entreprise de télécommunications, qui s'est concentrée sur la partie Centre-Nord MAIS  n’ a  jamais développé des  zones du pays jugées non rentables… rentabilité maximum du privé oblige ..

Les citoyens vénézuéliens devraient profiter de cette nationalisation, qui mettra un terme à l'inflation des prix. Ainsi que les employés de cette société en conflit pour  l’obtention toujours attendue de bons nombres de prestations sociales impayées .. (Mais aussi   près de 1500 retraités sont décédés sans jamais  toucher leur pension …) De plus, " l'Etat  LUI va investir dans des zones qui ne sont pas rentables d'un point de vue du marché et permettre  surtout  que  tous les Vénézuéliens aient prochainement accès aux services téléphoniques ", a souligné Jesse Chácon, ministre des Télécommunications et de l'Informatique. Désormais, la qualité du service primera sur la rentabilité.

 

"

Prenant exemple sur l'entreprise pétrolière PDVSA, l'Etat souhaite allier service public et bonne gestion. " Nous devons changer les faux paradigmes en vigueur, où l'homme était au service de l'économie. Aujourd'hui, l'économie doit être au service de l'homme et de la collectivité ", a souligné Alfredo Riera, président du Fond national de garanties réciproques pour la petite et moyenne entreprise (Fompyme).

      

       Le vice-président de la République, Jorge Rodríguez a pour sa part rappelé que les privatisations des années 1990 et 2000 n'ont pas bénéficié à la population. " Le Venezuela n'a pas échappé à la voracité " du néolibéralisme qui est responsable de la pauvreté et de l'exclusion. En effet, les richesses générées par les privatisations ont seulement profité à une élite qui a rapidement transféré ses capitaux à l'étranger et n'ont guère contribué au développement du pays.

 

Mais  comme d’hab’ ça dérange les USA ..

..ainsi . La secrétaire d'Etat Condoleeza Rice a stigmatisé " la transition négative " prise par le Venezuela… elle promet  de subvertir  l'ordre établi en finançant l'opposition dont les Etats-Unis " ont été l'un des plus fermes soutiens ". et d’ajouter ‘.que le Département d'Etat était en train d'élaborer un nouveau programme de financement des syndicats vénézuéliens, dans le but évident de déclencher des grèves et déstabiliser l'économie du pays. ..sic  ( voir la Colombie .privatisée ,  . les liens entre la mafia , les paramilitaires , la corruption , quasi tous les membres de l’actuel gouvernement d’ Uribe et les USA …)

 

John D. Negroponte ( voir sa biographie dans – avis – opinions ) , directeur de l'Agence nationale d'intelligence, a pour sa part tenu des propos très agressifs à l'encontre du président Chávez. .Il a accusé le gouvernement vénézuélien de " profiter de sa popularité pour affaiblir l'opposition et éliminer tout contrôle sur son autorité "…oubliant que l'opposition, balayée lors des élections de décembre 2006, s'est discréditée aux yeux du peuple par son coup d'Etat d'avril 2002, le sabotage pétrolier de décembre 2002 ….

 

 .. Espérons que Bush et son équipe n'aient pas de visée sur le pétrole là bas ..

19:44 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humou, blague, actualite |  Facebook |

14/02/2007

..l'ambiguité de l'info en ' live'

' DUBAI, 13 fév. 2007 (AFP) - La branche d'Al-Qaïda au Maghreb a revendiqué les attentats qui ont frappé mardi la Kabylie, à l'est d'Alger, faisant six morts et sept blessés, dans un communiqué mis en ligne.
  
"Les vaillants moudjahidine (combattants de la foi) ont réussi mardi matin à (...) faire exploser simultanément six voitures piégées qui ont pris pour cible plusieurs commissariats de police et de la garde" nationale en Kabylie, lit-on dans le communiqué, signé de "l'organisation Al-Qaïda au pays du Maghreb islamique".
  
Le Groupe salafiste algérien pour la prédication et le combat (GSPC) a pris ce nom à la fin du mois de janvier.
  
Ce texte, dont l'authenticité ne peut être vérifiée, est mis en ligne sur le site utilisé généralement par le réseau terroriste Al-Qaïda d'Oussama ben Laden. Et ma réaction sur France24 (limitée à 2000 signes pour le texte sur ce site .. )
·         Publié sur le ce site le 14/02 /2007 '
strapontin.. ?
 
...même le Figaro confirme dans  1 article du 26/01/2007.. ' Le groupe salafiste pour la prédication et .. annonce avoir changé de nom sur ' ordre d' Al-Qaïda. ' et du Monde diplo du 2/ 2005 ,
'en 2003., M. Abderrezak « El-Para », un ancien officier des forces spéciales de l’armée algérienne officiellement passé à la guérilla de l' GSPC, va donner un sacré coup de main au régime. Le 4 janvier, à la veille de l’arrivée à Alger d’une importante délégation US, son groupe attaque un convoi militaire près de Batna. Bilan : 43 soldats tués
Un enregistrement vidéo ( faux) , dont les services secrets de l’armée algérienne, le DRS, ex-Sécurité militaire, s’efforcent d’en persuader l’opinion internationale : El-Para serait un « lieutenant de Ben Laden . Peu après, les Etats-Unis allègent l’embargo sur les armes à destination de l’Algérie et annoncent la vente d’équipements militaires antiterroristes (1).
..Le régime algérien a donc su exploiter habilement les retombées des attentats du 11-Septembre. Comprenant que les Etats-Unis cherchaient à s’implanter dans nord de l’Afrique, il a très vraisemblablement sponsorisé – ou au moins laissé agir – un « Ben Laden » local. Sa capture par les rebelles tchadiens, « grain de sable » dans le scénario, n’avait toutefois pas été prévue. Pour le remplacer, un nouveau terroriste a été récemment mis en avant dans la presse algérienne. Selon le quotidien L’Expression, le contrebandier Mokhtar Belmokhtar et ses hommes – présentés de longue date comme liés au GSPC – seraient dorénavant dans le collimateur des autorités : « Depuis l’affaire de l’enlèvement des touristes européens dans le Grand Sud algérien, ce groupe est devenu la bête noire de tous les services secrets occidentaux (24). » Affaire à suivre...
Salima Mellah et Jean-Baptiste Rivoire...
comme d'hab' .. faut encore se casser la tête pour faire la part des choses.. pour quel but ? quelle cause ?  où sont les bons ...les méchants ? ... et dans quels camps.. pfff .. si il n y avait pas tous ces innocentes  victimes à la clé ..
 

20:49 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/02/2007

..Betancourt Ingrid ..2ième partie..

09.02.2007
Sarkozy promet une "cellule de crise" pour faire libérer Betancourt
 PARIS (AP) - Nicolas Sarkozy s'engage, s'il est élu à l'Elysée,
à immédiatement mettre en place une "cellule de crise" pour faire libérer Ingrid Betancourt, retenue en otage depuis près de cinq ans par les FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), a rapporté Mélanie Betancourt à l'issue d'un entretien vendredi avec le ministre de l'Intérieur. "M. Sarkozy est prêt à véritablement s'engager s'il est élu et à vraiment s'occuper du dossier",a déclaré la fille de l'ancienne candidate écologiste à la présidentielle colombienne.
 Le candidat UMP a promis "qu'il y aurait une cellule de crise avec des gens tout à fait compétents qui serait créée tout de suite", a précisé Mélanie Betancourt, après avoir été reçue place Beauvau.

En outre, Nicolas Sarkozy "s'est engagé à approcher immédiatement les autorités américaines pour pouvoir voir avec eux comment trouver une solution", a ajouté Fabrice Delloye,
le père de Mélanie qui l'accompagnait.

"Les Etats-Unis ont une grande influence sur la Colombie", a souligné la fille d'Ingrid Betancourt.
"Le gouvernement français se laisse complètement marcher sur les pieds par le président colombien Álvaro Uribe qui change d'avis par rapport à l'accord humanitaire comme il change de chemise", a-t-elle déploré. AP

.. je découvre ce site ... qques commentaires avec d'autres sites ...ainsi ..
sur le blog      '  ledroitpourlajustice.blog ' ...
..pourtant..
...
Tout en se réjouissant du retour de l'ancien ministre colombien Fernando Araujo, le comité de soutien à Ingrid Betancourt a dénoncé samedi 6 décembre les dangers des "sauvetages militaires".
Le comité déclare dans un communiqué accueillir "avec une très grande joie le retour à la liberté de Fernando Araujo". Le gouvernement colombien a considéré l'opération militaire menée le 31 décembre 2006 comme une réussite ( aie !.. ndlr ) , dans la mesure où elle a permis à Fernando Araujo de s'échapper, ce que le comité conteste.

"Le sauvetage militaire n'a pas abouti à la libération immédiate de l'otage, celui-ci (ayant) pris l'initiative personnelle et courageuse de s'enfuir pour se cacher durant 5 jours dans la jungle",a souligné le comité, ajoutant que "tout s'est exceptionnellement bien terminé mais, sans faire preuve de pessimisme forcé, la fin aurait pu être tout autrement dramatique".

Farouchement opposés à l'usage de la force

Le comité de soutien à Ingrid Betancourt rappelle "le fiasco" d'une précédente opération militaire de libération, qui avait conduit à la mort de deux otages, Gilberto Echeverri et Guillermo Gaviria.
"Le gouvernement colombien profite de cette libération pour mettre en avant le procédé de sauvetage militaire
des otages, ce à quoi nous demeurons farouchement opposés, comme le sont la famille d'Ingrid Betancourt et le gouvernement français", précise le communiqué. Le comité appelle à une reprise des négociations avec les Farc, auxquelles le président colombien Alvaro Uribe avait mis fin le 20 octobre 2006.
 Les Farc réclament, en échange de la libération de 58 otages, parmi lesquels Ingrid Betancourt, la libération de 500 des leurs actuellement prisonniers.
Ingrid Betancourt, ancienne candidate à l'élection présidentielle en Colombie, est détenue par les FARC
 depuis le 23 février 2002.


... ainsi que sur le site www.wikio.fr/
...

La fuite, à la faveur d'une action militaire, d'un otage retenu par les Farc est présentée par les autorités colombiennes comme un succès de leur stratégie d'usage de la force,mais elle ac­croît l'angoisse des familles d'au­tres séquestrés.


L'ex-ministre Fernando Araujo, 46 ans, enlevé il y a six ans par les Forces armées révolutionnaires de Colombie
 (Farc, marxistes), s'est échappé, dimanche dernier, lors d'une opération de l'armée, considérée en haut lieu comme une ­victoire. « L'opération a été très bien exécutée, l'idée était qu'il s'en sorte vivant, et c'est réussi ; c'est pour cela qu'il faut continuer d'avoir confiance dans les forces de l'or­dre », a commenté le ministre de la Défense, Juan Manuel Santos. Fernando Araujo, ex-ministre du Développement économique, a re­mercié vivement l'armée, se disant favorable à des actions coup de poing pour libérer les autres otages.


Fernando Araujo faisait partie du groupe de 58 otages - parmi ­lesquels la franco-colombienne Ingrid Betancourt, trois Américains et un bon nombre d'anciens responsables politiques - que les Farc proposent d'échanger contre 500 rebelles emprisonnés. Ces familles sont toutefois préoccupées par ces actions coup de poing.
Un comité pour la libération d' Ingrid Betancourt a dénoncé ce « sauvetage militaire », en en soulignant les dangers. « Le gouvernement colombien profite de cette libération pour mettre en avant le procédé de sauvetage militaire des otages, ce à quoi nous demeurons farouchement opposés », indique ce comité.
 Onze otages sont morts dans des opérations de sauvetage ratées.

.. une dérive délicate vers la solution qui arrangerait bien du monde en cas de' dérapage ' et du drame que constituerait la disparition physique de Mme Betancourt pour les raisons évoquées plus haut sur ce site ..
..Il est vrai qu 'en Colombie .. on ne sait plus très bien où sont  les 'bons ' et les méchants ..
....les complices  ou  les ( vraies ) victimes ..
à peluch'

 

 

18:05 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : betancourt araujo voynet |  Facebook |