13/02/2008

L’important c’est de faire croire …

L’important c’est de faire croire à l’opinion que l’économie va bien , juste quelques difficultés passagères tout au plus et ce ,  même si la situation financière internationale est au bord du gouffre ! …        Ce sera soit le Kosovo avec sa déclaration d’indépendance d’ici au plus tard lundi 18 février 2008  ou encore le durcissement des relations USA – Venezuela en ‘guerre’ économique à partir de grands groupes pétrolier qui comme EXXON a  envoyé la 1ère salve , avec des régions également pétrolières prêtent à faire sécession  qui donneront dans peu de temps  le coup d’envois  des dégringolades boursières retenues tant bien que mal par divers subterfuges, et ce jusqu’à hier encore ,  par des complices financiers comme Buffet et des médias complices …  Non , le système lui ne DOIT  pas être remis en cause ! Et les intentions de l’Iran  et du Venezuela comme la plupart des pays du Golfe , voir le Japon , de remettre en cause le rôle du dollar en le remplaçant par un panier de devises ne fera qu’accélérer les plans étatsuniens politiques et guerriers relayés par leurs médias complices et la propagande ( blocage d’ internet ? ) pour contrer toutes les initiatives allant dans ce sens . Et il ne faut pas nécessairement ressortir Al Qaïda des tiroirs pour le moment , il y a assez de mèches prêtent à être allumées d’ici peu de temps pour sauver le système qui nourrit si bien nos nantis …Non ? À peluch’ !

29/01/2008

Droits de l’homme sur listes noires !!!

…  « Après avoir dénoncé les activités et les arrestations illégales menées par la CIA sur le territoire européen, les parlementaires du Conseil de l’Europe s’en prennent aux listes noires des Nations unies et de l’Union européenne, sur lesquelles sont fichées des centaines de citoyens, en violation de toutes les règles internationales sur les droits de l’homme. La lutte contre le terrorisme ne doit pas bafouer les droits fondamentaux. Or actuellement 370 personnes à travers le monde ont leurs avoir gelés et ne peuvent voyager car elles sont inscrites sur une liste noire par le Conseil de sécurité des Nations Unies. Une soixantaine d’autres personnes, physiques ou morales, figurent sur une autre liste noire de l’Union européenne. Ces sanctions peuvent être imposées "sur la base de simples soupçons". Les personnes ne bénéficient d’aucune possibilité de recours, ne sont généralement même pas informées. Et lorsqu’elles sont blanchies, elles restent inscrites sur ces listes noires. Des "procédures illégales, contraires au droit, insoutenables du point de vue éthique, et surtout indignes d’institutions qui prônent la démocratie et les droits de l’homme" estiment les parlementaires du Conseil de l’Europe, qui ont vivement critiqué ces procédures lors de leur session cette semaine à Strasbourg, tout en réaffirmant la nécessité de ces listes. Ils invitent leurs 47 Etats membres à réexaminer leurs procédures, "afin d’être crédibles et exemplaires dans la lutte contre le terrorisme". Dick Marty, parlementaire suisse et rapporteur du texte, souligne que toutes ces personnes sont de confession musulmane. Pour lui, "l’injustice est la meilleure alliée du terrorisme".  Après avoir dénoncé les activités et les arrestations illégales menées par la CIA sur le territoire européen, les parlementaires du Conseil de l’Europe s’en prennent aux listes noires des Nations unies et de l’Union européenne, sur lesquelles sont fichées des centaines de citoyens, en violation de toutes les règles internationales sur les droits de l’homme. Déclaration de Dick Marty (transcription Opus Incertum) :     « J’ai rarement été confronté à des situations de flagrante injustice comme dans le cas de ces listes noires. Les personnes qui sont sur la liste perdent finalement tout : ils ont dû fermer leur entreprise, licencier du personnel , voir l’œuvre de leur vie détruite. Ils ne peuvent plus bouger et ne peuvent plus passer une frontière. Ils ne savent pas exactement pourquoi ils sont sur cette liste – on leur dit qu’ils ont financé le terrorisme. Ils ont été l’objet d’enquêtes pénales qui ont duré des années, et qui n'ont rien donné, les procédures ont été classées, les frais mis à la charge de l’Etat ; et ces personnes sont encore sur la liste noire. J’espère que cela va provoquer une prise de conscience surtout de la part des gouvernements Européens qui jusqu’à présent ont été vraiment d’une passivité absolument navrante. Je dois le dire très clairement – c’est mon opinion – parce que toutes les personnes qui sont sur cette liste sont des musulmans. Il faut que ces pays disent nous nous engageons à fond contre le terrorisme ( 1 )  mais respectons au moins certaines règles essentielles…» Dick Marty, parlementaire suisse et rapporteur du texte, souligne que toutes ces personnes sont de confession musulmane. Pour lui, "l’injustice est la meilleure alliée du terrorisme".   ( Source : France Info, L'Europe au  quotidien )  Je suis bien d’accord avec cet avertissement et  je ne peux m’empêcher d y ajouter la mise en garde historique de Martin Niemöller  ( 1 ) Pour ma part le terme terrorisme n’est pas attribué ‘ automatiquement’à un groupe ou à une personne ..., il me suffit de me souvenir  des actes de sabotages de mon grand père résistant face à l’occupant allemand de l’époque  pour qui mes compatriotes , nos amis américains et moi-même avions et avons toujours .. beaucoup d’admiration … 

Dans la série "Relisons nos classiques", ce texte de Martin Niemöller, ce pasteur protestant, arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen puis transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau, où il écrivit ces lignes que vous devez connaître…
«Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas juif.
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas catholique.
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait personne pour protester.»

En effet , beaucoup de similitudes à notre époque , si nous ajoutons juste à cet avertissement  les personnes de confessions islamiques, ne trouvez vous pas ? Et quand on voit que l’économie part en vrille et que les tentations de noyer le poisson par  des voies guerrières sont trop souvent évoquées  ( Iran , Venezuela , Liban , Kosovo …) le simple devoir de mémoire nous invite à la méfiance , voir à la défiance .. Non ?     À peluch’

18/04/2007

Les vertus de la croissance infinie ...dans un monde fini...

Les vertus miraculeuses de la croissance infinie dans un monde fini et les conséquences sur le monde du travail …

 En  janvier ( le 23 ..), Elie Cohen, chercheur au CNRS et directeur de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP) et administrateur de la Société Générale  et d’Orange et de Pages Jaunes (sociétés privatisées) et président du comité scientifique de l’agence de notation de Nicole Notat et  membre du Conseil d’Analyse Économique et  membre de la Commission des Comptes des Services... , était l’invité de France-Culture…Il s’y est félicité que M. de Villepin ait eu le courage d’aller si loin dans la lutte contre le chômage en multipliant les types de contrat (précaire...)  Selon lui, on doit flexibiliser beaucoup aujourd’hui pour sécuriser les salariés…, ainsi pour gagner plus... prenons (  par exemple  ) le cas de Jojo ( Nom d’emprunt ) qui en tondant les gazons 2 fois  1 heure par semaine chez Alain Minc  et ensuite  se rendant chez Villepin pour y laver la vaisselle 7 fois par semaine de 6h00 à 8h00 et rentré les caddies de chez Carrefour 5 fois par semaine de 17h00 à 19h00  et enfin effectuer  des gardes de nuit( pour le protéger de la racaille comme Jojo )  chez Sarkozy 6 jours sur 7 arriverait sans doute à boucler ses fins de mois sans problème ..non ? .. Et puis Sarko , il a plein de copains pour embaucher les copains de Jojo à ce tarif là ..Si ... si... Et enfin... le new deal aux USA marche très bien de cette manière en 2007... Alors ?

Votez  Sarko ?!!                 À peluch’ !!

12:13 Écrit par Alain dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkosy, usa |  Facebook |

15/04/2007

Quid de l'entreprise budget 'taire' !!!?

Le déficit budgétaire de la France ( 1 )  , c’est quoi ?

La dette est avant tout un moyen …face à la gestion  française de l’état qui se doit au travers de  sa devise où apparaissent  les mots « égalité » « et fraternité »d’être  rétive au modèle libéral (donc à l’injustice)  , et  aussi, seul pays  d’Europe où une majorité de citoyens ne pensent pas que « le capitalisme est le meilleur système possible »et qu’il est quasiment impossible d’y passer en force,  c’est pourquoi on va inventer une stratégie en trois temps qui repose sur une pédagogie de la dette ;

a)    Premier temps : on diminue la pression fiscale – moins de taxes - sur les entreprises et sur les revenus supérieurs. Le résultat, on le connaît : apparition d’un déficit de plus en plus grand car les rentrées fiscales deviennent décroissantes pour des dépenses qui elles restent croissantes  …de là déséquilibre du budget, puis  emprunt de l’état à de riches français par les bons de trésor, augmentation des taux d’intérêts  et la boucle est bouclée pour l’effet boule de neige de l’augmentation de la dette...

b)    ..Deuxième temps, on alarme la population face à l’énormité (créée par des choix politiques !!! ) de la dette de l’état(  vis-à-vis des français …mais cela est tu en général..) ..Viennent les ‘ recettes’ pour diminuer le montant astronomique de la dette …, on culpabilise les dépenses de l’état pourtant nécessaires pour le bien de tous comme les écoles, les hôpitaux , la culture , l’entretien des routes, …

c)     Troisième temps , les populations effrayées par le poids de cette dettes acceptent sans rechigner de déconstruire le modèle économique français et acceptent de céder des pans entiers de l’administration publique et de ses fonctionnaires pour le plus grand profit du privé qui s’en enrichira de plus belle , tout en continuant à ne pas participer aux recettes donc tout en continuant à alimenter le processus de l’augmentation de cette ‘ dette’ … …en laissant loin derrière les acquis des luttes sociales passées …vive les voies libérales ? Sarkosy , Bayrou , non ? 

                                 à peluch' !

 

 

 

 

( 1 ) pareil pour tout pays où le rôle de l’état qui redistribue les richesses  DOIT disparaître pour le plus grand profit d’individus ou de groupes voir des deux  !!

 

10:30 Écrit par Alain dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : election, sarkosy |  Facebook |

27/03/2007

Quand l’ aspect cul’ en transe gêne étique !!

Extraits de Le pacte de la tortilla

par Carlos Fazio    Mondialisation.ca, Le 26 mars 2007

 

 

...’.Depuis l’entrée en vigueur de l’ALENA, le Mexique a perdu en sécurité et en souveraineté alimentaires. Le prix de la tortilla a augmenté de 738%. Deux millions d’emplois ruraux ont été détruits et il y a eu un exode massif de main-d’œuvre vers les Etats-Unis. Quand, au cours du sextennat de Salinas, un kilo de tortilla valait 1% du salaire, il équivaut aujourd’hui à 20%. Autres chiffres parlants : l’année dernière, le prix de la tortilla a augmenté de 13,82%, l’inflation de 4% et le salaire minimum de 3,45%. Tout cela dans un pays où 20 millions de Mexicains vivent avec un maximum de 20 pesos par jour (2 dollars), dont un est utilisé pour manger. Aux prix actuels, ils peuvent tout juste acheter un kilo de tortilla par jour (sans rien dedans), et sans qu’il ne leur reste un centime. D’où la colère populaire.

                        Pour renverser la vapeur, le président Calderón a convoqué, le 18 janvier, les « forces productives » ( euh ? les forces productives d’argent facile… ndr ) à une réunion dans la résidence officielle [du président] de Los Pinos et a utilisé la main visible de l’État pour avoir une incidence sur le « comportement » des agents économiques. Avec toute la pompe due à l’événement, il a déclaré la « tolérance zéro » pour les spéculateurs et les accapareurs, a dit qu’il allait «  appliquer la loi avec fermeté et punir ceux qui cherchent à profiter de l’état de nécessité des gens  », et a annoncé un « juste prix » du kilo de tortillas, supérieur de 42% à ce qui prévalait sur le marché deux mois auparavant. C’est-à-dire qu’il a officialisé devant le fait accompli, une augmentation forcée, qu’il a appelée « pacte ».( ou qu’il a officialisé le résultat de la spéculation… ndr )

L’année passée, Cargill a acheté 600 000 tonnes de maïs à 1 650 pesos la tonne et la vend aujourd’hui à 3 500 pesos dans la vallée de Mexico. La crise est survenue parce que des entreprises transnationales productrices de semences transgéniques comme Monsanto, Pioneer, Syngenta, Agrobio et Dupont ont fait pression sur le gouvernement mexicain pour qu’il autorise les semences de maïs génétiquement modifié comme « solution de fond » dans le secteur.

 En définitive, l’« accord pour la stabilisation du prix de la tortilla » a permis de montrer que la si souvent mentionnée liberté de marché n’existe pas, puisqu’il est contrôlé tant par les groupes oligarchiques prédateurs qui cherchent à faire un maximum de profit, bien loin de la concurrence parfaite et idyllique préconisée par les idéologues néolibéraux. En subventionnant les grandes entreprises et la grande distribution, Calderón pratique un populisme pour riches. Il n y a pas de doute, le Mexique est toujours un pays de Cocagne pour le grand capital….’

                                          à peluch'

16:22 Écrit par Alain dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mexique, speculation |  Facebook |

19/03/2007

Le choc ! hola ...

http://www.mondialisation.ca/

Extraits de .    . La sale odeur du chocolat   par Olivier Bonnet 

   Là , une initiative intéressante du journaliste néerlandais Teun van de Keuken..,en  2002 , il découvre un jour le sort malheureux de plus 280000 enfants ‘utilisés’ comme mains d’œuvre bon marché pour la récolte de cacao. ; et ce après avoir été vendu comme .. esclave ..’

     Déjà en 1998, une étude de l’UNICEF dénonçait la résurgence du travail des enfants dans le filière de cacao ivoirienne, complétée en 2000 par un rapport de l’US State Department, qui chiffre à 15 000 les enfants de 9 à 12 ans enlevés et obligés de travailler dans le coton, le café et le cacao en Côte d’Ivoire. Une autre étude publiée en 2001, cette fois par l’Organisation internationale du travail, enfonce le clou en concluant que le trafic des enfants est très répandu en Afrique de l’Ouest. Plus de 200 000 enfants et adolescents (15-17 ans) sont concernés, selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance, incluant l’Afrique centrale. C’est tout cela que découvre Teun van de Keuken en se documentant sur le phénomène…C’est tout cela qu’il découvre en se documentant sur le sujet

L’industrie du chocolat ? Après avoir prétendu cyniquement durant des années n’être pas responsable de la situation des travailleurs du cacao -,  signe le protocole Harking-Engel qui vise, entre autres, à créer d’ici juillet 2005 une certification indépendante, assurant aux consommateurs que le cacao utilisé ne provient pas du travail des enfants. Nous sommes en février 2007 et cette promesse est restée lettre morte…

L’article 46 du code pénal des Pays-Bas stipule en effet qu’acheter un bien dont on sait qu’il est issu d’une activité criminelle est passible de 4 ans de prison, et l’esclavage est criminel. Le raisonnement de van de Keuken est limpide : il sait que des enfants esclaves sont utilisés pour produire le cacao et il persiste pourtant à acheter le chocolat fabriqué à partir de leur production : il est donc coupable ! En mars 2004, il saisit le parquet néerlandais en s’accusant lui-même. Ce dernier rejette la compétence des tribunaux, jugeant que van de Keuken n’a aucun lien direct avec ce secteur. Mais le journaliste a fait appel vendredi dernier devant la cour suprême : “Si je suis jugé coupable de ce crime, tout consommateur de chocolat pourra ensuite être poursuivi. J’espère que les gens arrêteront alors d’acheter du chocolat, ce qui affectera les ventes des grandes entreprises et les obligera à faire quelque chose à propos de ce problème“, explique-t-il. En appui de sa requête, il a réussi à convaincre un ancien enfant esclave de venir témoigner. En attendant la réponse de la justice, d’ici quelques semaines, Teun van de Keuken s’est lancé dans la commercialisation de chocolat “slave free” (sans esclave), sous la marque de Tony’s chocolonely.

…Une idée interressante à reproduire pour des marques comme Coca Cola .. Levis et consors ? non ?

                                                                            À  peluch’ !

23:40 Écrit par Alain dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : journaliste, esclavage |  Facebook |

16/03/2007

..Colombie , Chiquita , extrême droite and Co -caCola..

Oulà !! ..La multinationale américaine de la banane Chiquita a bien financé durant des années des groupes paramilitaires d'extrême droite, à travers une filiale colombienne. Selon l'enquête de la justice américaine, l'entreprise a versé à partir de 1997 plus de 1,7 million de dollars à ces escadrons antiguérilla. Ces versements «avaient toujours été motivés par notre souci pour la sécurité de nos employés», se défend le PDG de l'entreprise, Fernando Aguirre, dans un communiqué publié mercredi. L'accord négocié avec le département de la Justice de Washington, qui prévoit le paiement d'une amende de 25 millions de dollars, doit encore être entériné par un tribunal. Mais il vient confirmer de vieux soupçons contre les producteurs de bananes installés en Colombie.

Plusieurs d'entre eux avaient déjà été accusés à la fin des années 80 de recruter des mercenaires pour former les premières milices antiguérilla. Les groupes marxistes des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ou de l'Armée de libération nationale (ELN) contrôlaient alors les zones de culture de banane et imposaient leur racket : la filiale de Chiquita elle-même, affirment les juges américains, a dû payer entre 1989 et 1997.

Après une guerre sanglante, qui s'est soldée par la mort de milliers de civils, les paramilitaires ont expulsé la guérilla des bananeraies, avec l'appui des entreprises. Une enquête de l'Organisation des Etats américains a montré qu'une cargaison de 3 000 fusils d'assaut destinés aux milices a été débarquée en novembre 2001 sur les quais privés de Banadex, à l'époque filiale de Chiquita ­ dont elle s'est finalement défaite en 2004.

..’ Chiquita n'est pas la seule multinationale accusée de collusion avec les milices. Coca-Cola est toujours soupçonnée par des syndicalistes d'avoir favorisé l'assassinat de militants de sa filiale colombienne. L'entreprise minière Drummond devra répondre en mai du meurtre de trois autres syndicalistes, dans le nord-est du pays. Ce n'est qu'un élément de plus dans le scandale des complicités tous azimuts dont ont bénéficié les milices d'extrême droite au sein du pouvoir politique et économique : neuf parlementaires en exercice ont été récemment inculpés pour complicité.

..Quand je parlais dans un de mes articles précédents de la Colombie     … ‘privatisée’… http://www.liberation.fr/actualite/monde/241315.FR.php

                                                    A peluch’ …

23:31 Écrit par Alain dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : colombie, extreme droite |  Facebook |