09/01/2008

La feuille déroute ...

Extraits d'un  article de ' Il manifesto  par Giulietto Chesa ' paru le 7 janvier.

..''Voici un exemple qui ne pourrait être plus limpide de la façon dont l’Europe s’est couchée devant la ligne des Etats-Unis d’Amérique, exécutante de leur volonté, courbée et succube. Souveraineté de la patrie, adieu. On annonce en effet un accord à moitié secret de Polichinelle qui permettra au Kosovo de proclamer unilatéralement son indépendance et d’être ensuite reconnu par les Etats européens, individuellement et collectivement, selon un plan soigneusement programmé. Naturellement tous ceux qui doivent savoir savent déjà, mais ce sont les Serbes qui ne doivent pas savoir. La magouille a été cuisinée expressément contre eux.

 

Le plan doit sortir en fait « dans les deux premiers mois de 2008 » (c’est l’International Herald Tribune qui l’écrit le 13-12-2007), c’est-à-dire immédiatement après les élections serbes du 20 janvier et le ballottage du 3 février. « Après ». Parce qu’on espère de cette manière éviter une explosion de protestations nationales en Serbie. Peut-être, pense-t-on à Bruxelles, arrivera-t-on même à faire gagner les pro-occidentaux – chose possible étant donnés les moyens de pression et de chantage dont l’Europe et la Russie disposent ; mais improbable, étant donnés les sondages électoraux à Belgrade) et l’on pourra ensuite plus aisément « réduire à la raison » des plus forts, euro-occidentale, les nouveaux leaders de la Serbie.

        L’idée n’est pas neuve et pourrait mal finir, mais ça n’a pas beaucoup d’importance. Les Serbes sont collectivement coupables et donc on peut y aller grossièrement, bien certains qu’on pourra de toutes façons les écraser, avec l’accord de toutes les chancelleries. Après tout, on les a bombardés en 1999, donc on continue. Mais les petites fourberies dont le projet est agrémenté sont diverses et nombreuses, et décrivent, par elles même, la stature de ces gouvernants européens actuels. De fait la chance veut que depuis le 1er janvier la présidence de l’UE revienne à la Slovénie, le premier des états qui se soit détaché de la Fédération yougoslave. Donc, avec une perfidie rare, ce sera à la Slovénie de faire le premier geste de reconnaissance formelle de l’indépendance du Kosovo. Pas en son nom propre mais collectivement.

 

Dès que Hashim Thaqui (le mercenaire-égorgeur de l’Uck, armé par les USA, fabriqué pour attirer l’Europe dans le piège de la guerre contre l’ex-Yougoslavie) proclamera l’indépendance, la Slovénie aura la charge de convoquer en hâte les ministres des affaires étrangères européens et de formuler le premier message de bienvenue choral des nations civilisées à un nouvel état mono ethnique qui devient indépendant (si on peut dire). De cette façon l’Union Européenne pourra succéder à l’ONU dans l’administration des fonctions internationales de contrôle. Ceci –selon le journal déjà cité- devrait arriver entre juillet et août 2008.

 

Le plan devrait apparaître comme œuvre du gouvernement slovène, de façon à le faire apparaître comme une initiative « du bas », pour, aussi, alléger de leurs responsabilités les gouvernements européens majeurs, en minimisant ainsi – comme ils l’espèrent- les risques d’une « nouvelle crise des Balkans ». Ils savent donc bien, que ce faisant, les européens sont en train de se fabriquer chez eux les prémices de gros ennuis aux conséquences imprévisibles, que ce soit à brève, comme à moyenne et à longue échéance...''

L’argument pour faire taire les critiques est déjà prêt, et a été utilisé de façon répétée par le « négociateur de l’échec », Martti Ahtisaari : « Si nous ne contentons pas Pristina ce sera la fin du monde » (traduire : les milices jamais dissoutes de l’Uck massacreront un certain nombre de Serbes, comme c’est du reste arrivé pendant ces sept années d’occupation OTAN) (sous la surveillance bienveillante de notre actuel ministre des Affaires Etrangères, Bernard Kouchner, « Haut commissaire de la MINUK chargé de l’administration civile du Kosovo occupé », voir à ce sujet l’article de Diana Johnstone (1), ndt).Ce qui revient à affirmer – après avoir créé Frankenstein- qu’on n’est plus en mesure de l’arrêter. Grossier mensonge, car il n’y a pas d’ascension plus résistible que celle de Thaqui, dont l’ascenseur n’a fonctionné que parce que les Etats-Unis et l’Europe lui ont fourni le courant.

 

Mais poursuivons dans l’illustration du « plan de Ljubljana ». Après la déclaration slovène, en fait, est prévue une salve des gros canons qui veulent être enregistrés de toutes façons sur le livre de paye en tant que vrais protagonistes. Et donc, sans perdre une minute, « dans les 48 heures qui suivent » voilà qu’arrivent aux agences les reconnaissances de Grande-Bretagne, France, Italie et Allemagne. Nous verrons si l’ordre est respecté ou s’il y aura des bousculades serviles de dernière heure. Ensuite arrivera la « cascade de reconnaissances », écrit extasié le journaliste étasunien. Voici la reconnaissance américaine, en cinquième position mais première des extra-européens. Les symboles ont leur rôle à jouer. En dernier, la file des vassaux, vasseurs et vavasseurs : la Suisse, l’Islande (première des petits) la Norvège, la Turquie – qui chapeautera le groupe de Macédoine, Albanie, Monténégro, Croatie, tous aspirants à l’entrée dans l’Europe. Le tout bien emballé pour introduire la reconnaissance en masse de la part des 54 membres de la Conférence Islamique.

 

Nous assisterons, en somme, à une véritable mise en scène de théâtre, où tous les rôles sont déjà attribués de façon largement anticipée. La seule à ne pas avoir de rôle est l’ONU, à qui on ne refuse jamais une courbette, à condition de la laisser de côté. Parce que, aussi, il y a là-dedans la Russie, qui n’est pas d’accord.

 

L’objectif:

Washington a tout intérêt à diviser et affaiblir l’Europe, et à l’opposer à la Russie.

 

L’idée du bouclier de missiles américain à implanter dans la Pologne anti-européenne des frères Kaszinski, avec dépendance du radar tchèque, n’a-t-elle peut-être pas la même marque de qualité ? ..

..Une pierre deux coups. Classique. Une Europe qui se retrouve avec une Russie irritée à côté d’elle est encline à en avoir peur, par d’évidents réflexes historiques. Et comme tous les européens n’ont pas une peur égale de la Russie, voilà qu’apparaissent des lézardes entre européens. Dont une part d’entre eux est en train de faire ses comptes énergétiques, et n’a pas une grosse envie de se retrouver sans gaz et pétrole pour en avoir un peu trop fait dans la polémique sur les droits de l’homme en Russie ..

..''

Tout ceci étant dit, on reste franchement abasourdi que les européens ne se rendent pas compte que non seulement cette voie est celle de l’affrontement entre Russie et Usa, mais qu’eux aussi finissent par y être entraînés sans issue. En vérité certains comprennent, mais craignent que, s’ils réagissent, ils ne finissent mal leurs carrières. Les autres poursuivent en valets fidèles et silencieux. Mais les uns et les autres sont incapables d’envisager l’ensemble des inconnues de la situation. S’ils étaient à la hauteur de leur tâche ils comprendraient que, dans le calcul global, entre en ligne de compte l’endettement épouvantable des Usa ; entre en ligne de compte le dollar qui est en chute ; entre en ligne de compte le fait que cette Amérique ne signera rien dans l’après Kyoto et dans l’après Bali. Bush ne le fera pas, et Hillary Clinton non plus, si ce devait être son tour, parce que cela signifierait mettre en question l’ « American Way of Life »...''

En attendant...

''La Chine et la Russie regardent et, quand elles comprendront que l’Europe n’est pas un garde-fou, elles se débrouilleront toutes seules...''

En espérant que les scènes futures se résument à de l'observation et non pas à une montée de  la violence ... Non?

à peluch'

09:37 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kosovo, usa, serbie, thaci |  Facebook |

04/01/2008

La voiture du futur !?

Article inspiré de Reuter  …’

    Le groupe indien Tata Motors' qui est un des favoris pour le rachat des marques britanniques Jaguar et Land Rover, présentera la semaine prochaine au salon automobile de New Delhi la voiture la moins chère du monde, qu'elle promet de commercialiser cette année    aux alentours de 3.500 à  4.000 euros, selon les versions…    

       La  OneCATS , c’est son nom ( provisoire) , dispose d'un réservoir type bouteille de plongée dont l'air comprimé utilisé seulement en ville est associé à  un "adjuvant énergétique" (éthanol, gazole , essence sans plomb ...) pour améliorer le rendement sur route. Les bouteilles d'air comprimé se rechargent en trois minutes en station-service. La carrosserie monobloc en fibres composites, les accessoires et le moteur ne lui feront pas dépasser 330 kilos sur la balance. Sa vitesse maximum sera de 150 km/h.

"Moins c'est lourd, moins ça consomme, moins ça pollue moins c'est cher, l'équation est simple", dit Guy Nègre, son concepteur  qui travaille sur le sujet depuis dix ans.              

     Après des mois passés à  étudier la OneCATS sous toutes les coutures, le groupe indien  Tata Motors vient donc  de signer, contre un chèque de 20 millions d'euros, un contrat de transfert de technologie avec MDI. Il permettra aux Indiens de fabriquer chez eux et d'utiliser dans leur pays le moteur à  air comprimé né à  Carros qu'ils mettront dans leurs propres carrosseries. 

    Iraniens ( 1 ) , Sud-Coréens, Australiens défilent aussi à  cadence soutenue au siège de MDI, séduits par le produit et par l'idée des micro-usines imaginées par Guy Nègre, surtout avec un baril à près de 100 dollars…    Des petites unités de production installées dans chaque pays intéressé par le concept, et dans lesquelles les voitures seront fabriquées. "Pas de transport, pas de sous-traitance, pas de fournisseurs extérieurs, tout sera fait et vendu sur place, chaque unité étant capable de produire une voiture toutes les demi-heures", ajoute Guy Nègre, 

"C'est plus rentable, plus écologique que les usines mastodontes des grands constructeurs, c'est une sorte de système franchisé sur lequel nous avons déjà  cinquante options", dit-il. Bonne nouvelle non ?

 

A peluch’ !

 

 

 

 ( 1 ) Eh oui.. , après le nucléaire ., l’Iran veut continuer à  développer des technologies prometteuses , et ce malgré qu’il soit considéré comme un des plus grands producteurs de pétrole !? .. Pénurie voir crise imminentes  ?...

21:16 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bourse, crise, iran, inde, petrole, ecologie |  Facebook |

01/01/2008

Ce que la fumée m’ inspire, ... un tabac ?

L’insécurité sociale nous guette,

même si le dernier mégot tu jettes !

Chacun pour soi ! Que l’obèse paye pour guérir de son poids

Ou que l’alcolo  se doive  de cracher sa bile  pour soigner  sa  foi …

L’état est roi , libre de subventionner  à coup de milliards d’euros

La pollution de l’air pour le marché de l’auto Mazarine

L’état est roi , libre de subventionner l’industrie agros -assassine

Folles sommes  récupérées aussitôt par d’  injustes impôts

L’état est roi, même nu , lui qui encourage illico ,  la pollution

Des rivières et  des sols de par de trop grosses subventions

Tandis que l’individu soumis et  reclus, s’individualise …

Devant son grand écran plasma qui trop  le formatise …

A coup de pixels  Starac ou autres folles seize – neufs sottises ..

La société  de l’info toxique, sans pubs  , nous brutalise …

Pourtant

L’agence Belga filtre déjà l’info prisée qui ferait un  tabac !!  

Comme  le bar à tabac à la carte qui devient    ,  club privé

Comme  les personnes célèbres qui ont pourtant bien fumé

Là ,  le cigare  funeste   d’un Fidel ou  d’un  Che Guevara

Las , de nos livres d’histoire demain  , sûr , disparaitra

Ainsi que celui  non moins célèbre qui empestait Churchill

Et bien moins polluant qu’ à l’est ,   du côté Tchernobyl …

Comme je ne mégotterai pas sur le fétu de paille

Qu’a troqué Luky Luke après bien des batailles

Pour sa sèche célèbre et sa blague à tabac

En perdant par la même un peu de son aura

 Et comme le peignit Magritte ‘Ceci n’est pas une pipe’

Fut –elle celle de Sherlock Holmes   qui en fut l’archétype ..

Allez donc ,

Comme une gitane bien léchée et  bien roulée ,

bien bourrée …comme mon rêve quoi …

J’aligne ces lignes et sniffe .. , des pensées ..sans fumées…

Avec un large sourire et un clin d’œil à la fois

je vous souhaite pour cette nouvelle  année

 à tous ,  avec ou sans tabac hors la loi ,

Que seules  , les plus belles joies soient …prisées !

Smaak ! Et à peluch’

28/12/2007

Tout va très bien Madame la Marquise ...( 2 )

Mais cependant il faut que je vous dise...

que..

Les fonds souverains d'Etat, nouveau matelas de sécurité pour les Bourses, selon des experts PARIS (AFP) - 27/12/2007 15h38 "Sans aller jusqu'à les considérer comme les sauveurs du système bancaire mondial, ils apportent une bouffée d'oxygène bienvenue", souligne une note du courtier Aurel. "Leurs investissements ciblés permettent d'éviter un rationnement généralisé" du crédit, résume Aurel.Pour Patrick Artus, l'économiste de Natixis, le nouvel appétit de ces fonds pour la Bourse est l'une des réponses possibles aux "déviances" actuelles du capitalisme, qu'il fustige dans son dernier livre.  Risque de dépréciations accru pour trois banques américaines27/12/2007 par Jonathan Stempel NEW YORK (Reuters) –  

‘…Citigroup risque de devoir réduire son dividende de 40% pour préserver son capital, a prévenu un analyste de Goldman Sachs…

‘…L'analyste William Tanona , dans un rapport publié jeudi ,  ajoute que Citigroup, Merrill Lynch et JPMorgan Chase risquent également de passer par pertes et profits plus de 33 milliards de créances ce trimestre….’ Merrill Lynch compterait licencier 1.600 personnes

27/12/2007 NEW YORK (Reuters) –

 

‘… Merrill Lynch compte annoncer environ 1.600 licenciements après avoir révélé ses dépréciations du quatrième trimestre, rapporte la chaîne de télévision CNBC.

Tandis qu’en Europe (ats/mm (AWP/27 décembre 2007 12h45) …1)  les ventes dans l’immobilier sont  en berne, les  prix hésitants, les promoteurs et agences à la peine, bref ,  l'immobilier espagnol n'a pas atterri en douceur en 2007 comme le gouvernement et les observateurs voulaient le ( faire ? ndr )croire au début de l'année, mais bien plus brutalement… Les promoteurs, dont certains sont en plus affectés par le manque de liquidités à cause de la crise des +subprimes+, tirent la sonnette d'alarme.Le G14, un de leur lobby, affirme que 400.000 emplois seront détruits d'ici deux ans à cause du ralentissement de la construction… BBVA continue de parler d'un "atterrissage en douceur", et prévoit tout de même 250.000 emplois de moins d'ici 2009. Mais une chose est sûre, les ventes sont de plus en plus rares. La chambre d'enregistrement des transactions immobilières a publié début décembre le chiffre des transactions jusqu'à fin octobre. Elles sont en baisse de 12%. Et tout au long de l'année, l'ampleur s'est accrue: -8,9% au premier trimestre, -11,5% au deuxième, -16% au troisième...      …2) L'UBS( Union des banques Suisses )  est empêtrée dans une crise ats/mm (AWP/27 décembre 2007 12h45) ‘…L'UBS est empêtrée dans une crise  pour avoir misé lourd sur les dérivés de prêts hypothécaires à risque (subprime) aux Etats-Unis.Son exposition à ce type de risques reste de l'ordre de 29 milliards de dollars (33,6 milliards de francs) et pourrait par conséquent encore nécessiter des correctifs massifs.3) Les commerçants comptent sur les soldes d'hiver pour oublier Noël   PARIS (AFP) - 27/12/2007 15h24…’ Les magasins comptent sur les soldes d'hiver pour écouler leurs stocks, après une saison de Noël difficile où les Français ont eu tendance à se serrer la ceinture, à l'exception des internautes qui ont dépensé plus que prévu par les cyber-marchands…’

et si on veut et on peut argumenter que l'attentat terrible (mais malheureusement pas très surprenant) contre la candidate Benazir Bhutto au Pakistan augmente encore la confusion et l’orientation baissière des bourses , il semble quand même bien évident par la lecture de ces articles que trop d’indicateurs économiques étaient déjà bien orientés  dans ce sens … Non ?

à peluch' !!!

01:47 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pakistan, attentat, bourse, crise |  Facebook |

20/12/2007

De la bourse si compteuse ou autres contes

Les indicateurs de suivi de la crise économiques qui se profilent , montrent désormais que ce ne sont plus seulement les faillites de certains grands établissements financiers (et de nombreux plus petits) aux Etats-Unis d’abord, puis dans le reste du monde, qui sont à craindre dans les prochains mois ,  mais que c’est le système financier mondial lui-même qui est structurellement atteint…il suffit de voir la coordination des banques centrales mondiale dans leurs interventions pharaoniques ainsi que  leur piètre efficacité et ce malgré la manipulation de l’infos ( ( trêve des confiseurs jusqu'en février 2008..?)  pour s’en rendre compte …

‘ …Aux Etats-Unis, depuis 25 ans ( l’époque de Reagan -Thatcher ) on met en place des politiques libérales, et depuis lors ,   il y a de plus en plus de précarité. Cela fait que pour la plupart des travailleurs , les salaires diminuent tandis qu'on les  poussent  à s’endetter. Et si la consommation et la croissance restent fortes aux USA, c’est parce que, à coup de publicité pour les cartes de crédit, on pousse les gens à s’endetter. A court terme, cela marche  , parce que la majorité des  victimes se taisent (  parce qu’ils  ont peur de perdre leur job et qu’ils  acceptent des salaires médiocres qui leur permettent  quand même de consommer) ,tandis que pour  les plus riches il y a plein de bénéfices, donc à court terme cela fonctionne. Pourtant , le problème c’est que cette fuite en avant colossale ne peut pas durer. Greenspan, l’ancien président de la FED vient de dire deux fois qu’il y avait un risque de récession. Pourquoi ? Parce que la dernière fois qu’il y a eu une grande crise du capitalisme, en 1929, la dette totale aux Etats-Unis, privée et publique, était de  130% du PIB. Le mois dernier on vient de passer les 250% du PIB. Les chiffres sur le site de la FED indiquent que la dette totale, privée et publique, représente 250% du PIB. Colossal !! 

Cela pourra t-il tenir encore six mois ou six ans  ?  …

On est dans le délire économique !! Les USA ne sont pas une exception. Tous les pays que l’on nous montre en modèle pour leur croissance élevée, l’Espagne, l’Angleterre, le Danemark, la Nouvelle Zélande, ont tous une dette privée qui explose.Partout les salaires diminuent un peu et partout on pousse les gens à s’endetter. Si les USA étaient une exception, on pourrait se dire "ce n’est pas grave, les autres pays vont rester solide". Or, si il y a un pays qui flanche il aura sans doute un effet de domino, et l’on risque vraiment d’aller vers une crise sérieuse, et en Asie, on risque d’avoir un retour vers la barbarie. Si la crise immobilière américaine se répand dans le reste de l’économie, elle ne sera pas sans effets sur l’économie chinoise et donc sur la situation sociale (déjà tendue) de ce pays car une grande part de sa croissance vient des exportations vers les Etats-Unis ( et de  l’Europe ![1 ]  …) Et  si les Etats-Unis tombent en récession, qui peut être sûr que ce qui s’est passé en Allemagne dans les années 30 ne se rejouera pas en Chine, avec Taïwan à la place de l’Alsace-Lorraine ou autres conflits sociaux ailleurs …     Ainsi, le détricotage de tout les acquis sociaux  , l’instauration de lois liberticides antisociales ( sous prétexte de ‘ lutte contre le terrorisme ‘) de lutte contre le chômage  ou autre problème tel l’immigration , partout dans les économies ‘ développées’ par exemples ,  ne seraient ils pas plutôt le prélude à la fin de nos ‘ démocraties’  en train de s’orienter inexorablement vers des dictatures qui ne portent  pas ( encore..)  de nom …’ ( 2 )   L’hyperlibéralisme , la mondialisation ou ‘ autre main invisible ‘( ? ) nous conduit vers des catastrophes et est en tout cas source d’incertitudes géopolitiques !!! Et comme le système communiste ,  devra lui aussi  être revu au plus vite ...Non ?  à peluch'  (  1  ) la Lettonie en particulier et les pays baltes en général, font figure de premiers suspects pour une crise affectant les devises des pays émergents, notamment dans la zone associée à l’Euro. L’économie lettone est sous perfusion d’argent russe que la prolifération à Riga (qui rassemble la moitié de la population) de casinos (vides de clients), de banques (prêteuses à profusion) et d’un coût de la vie aligné sur Paris ou Londres (dans un pays où le salaire moyen tourne autour de 150 Euros), permettent d’identifier à coup sûr comme étant de l’argent « noir » , tandis que  la monnaie lettone a fait l’objet d’intenses opérations spéculatives ces derniers temps sans doute parce qu’  elle est ainsi entièrement  dopée artificiellement-  alors que l’économie du pays dépend « officiellement » uniquement de l’exportation du bois, du tourisme et des fonds structurels européens. Contrairement à Standard&Poor’s qui a baissé la notation de la Lettonie pour cause de « surchauffe économique »- ( 2 ) Sources : extraits  GEAB , Libération + commentaires persos  

13:28 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mondialisation, crise, bourse, usa, fed |  Facebook |

17/12/2007

Les colons zappeurs ...

Port de Gaza, détruit par Israël…Et un colon zappeur ...…l’ aéroport de Gaza, bombardé par Tsahal…Et 2 colons zappeurs..... le laboratoire antiterroriste palestinien, réduit en poussières par les missiles de l’État hébreu…Et 3 colons zappeurs …  La liste des destructions d’infrastructures palestiniennes, financées notamment par l’Union européenne (UE), est loin d’être exhaustive…Et 10 colons zappeurs …, la BM soutient le "plan de réforme et de développement" de l'Autorité palestinienne tout en soulignant que toute embellie économique est compromise par plus de 500 barrages israéliens disséminés en Cisjordanie et par le bouclage de la bande de Gaza…Et 100 colons zappeurs …Habbas qui discutent avec les ‘ autorités internationales alors que la moitié de la population palestinenne ne reconnait pas son autorité …Et 1000 colons zappeurs … 50 véhicules blindés légers livrés  aux Palestiniens membres du Fatah pour ‘ renforcer’ son autorité décriée …Et 4000 colons zappeurs …la prochaine libération de 431 détenus membres du Fatah , mais d’autres arrestations de membres du Hamas …Et 40000 colons zappeurs …Ismaïl Haniyeh devant une foule de 300000 fidèles qui annonce qu’il  ne fera pas  de compromis avec la ligne dure adoptée par son mouvement à l'égard d'Israël et du président palestinien Mahmoud Abbas.. Et 100000 colons zappeurs … … un carcan juridique qui ne compte pas moins de  1300 ordonnances militaires embrassant tous les domaines, depuis l'expropriation des terres jusqu'à la répression, via l'archéologie, la culture du tabac, la destruction d'oliveraies, la religion, les horaires d'été et d'hiver… Et 200000 colons zappeurs ...Et malgré Annapolis et la récolte de fonds internationaux de l’ordre de 7 milliards de dollars , comme   le fait que chacun  souhaite voir s'établir une paix juste au Proche-Orient… il reste toujours le problème des territoires occupés… Et de ses 400 000 colons zappeurs de toute actualité qui les priveraient du produit de leur larcins présents ou futurs …

Non ?

A peluch’

06/12/2007

Quoi de neuf ces temps –ci ?

La ‘’défaite’’ de Chavez , je dirai plutôt la chance qu’il a eu de n’avoir pas été confronté à un second coup d’état ( opération Tenaza …)  grâce à l’abstention massive de ses partisans qui  s’explique sans doute par les énormes moyens ( 1 )  mis en œuvre pour conquérir cette abstention … Ceci  devant au moins permettre à Chavez d’apprécier les forces en présences , de reconnaitre ses vrais partisans , les opportunistes et les putschistes  potentiels comme le général  Raul Baduel, qui appelait à ne reconnaître les résultats du référendum  qu’en cas de victoire de l’opposition…par exemple ( sic…)

Tandis que son voisin  , le président bolivien, Evo Morales, a annoncé mercredi qu’il envisage ( lui aussi !! ) d’organiser un référendum national pour décider s’il va rester au pouvoir...

      En effet , dans un discours télévisé, M. Morales a déclaré qu’il présentera au Congrès une proposition en vue de mettre rapidement aux voix son mandat présidentiel , car dit -il: "Si le peuple dit que je dois partir, je n’ai aucun problème avec ça. Que le peuple décide qui part et qui reste", a affirmé M. Morales, premier président indigène de la Bolivie."S’ils sont démocratiques, parions pour la démocratie", a martelé le chef de l’Etat, qui n’a pas donné de détails sur le référendum.      En fait ,  la crise politique, déclenchée par les réformes constitutionnelles du président Morales, s’aggrave dans le pays car  la nouvelle constitution bolivienne, adoptée le 24 novembre lors d’une session boycottée par l’opposition, prive de l’immunité judiciaire les soldats étrangers travaillant sur le sol bolivien par exemple ( ...officiellement rejetée par le plus grand parti d’opposition du pays...) tandis que début septembre Mr Morales a  demandé au président du Sénat, José Villavicencio, de l'Unité Nationale (tjrs le parti de l'opposition),  qu'une loi soit promue pour éliminer le secret bancaire en Bolivie, et, qui plus est ,  a profité de la présence d'ambassadeurs de plusieurs pays pour leur suggérer l'élimination du secret bancaire au  niveau mondial…pour lutter contre les 500 milliards d'argent ' noir ' transitant par les paradis fiscaux...( Là il cherche les ennuis..)      Par contre il y a exactement un an le gouvernement des Antilles néerlandaises [2] a signé avec le gouvernement néerlandais, sur une base antidémocratique (le peuple n’a pas été consulté sur cette question…pas de référendum là..), un accord, intitulé Déclaration finale, à La Haye. Cet accord de recolonisation en plein XXIème siècle, dont le titre a des relents de fatalisme, a pour objectif principal d’éliminer l’autonomie limitée dont la colonie hollandaise des Caraïbes jouit depuis l’adoption du Statut de 1954, en vertu de la Constitution du royaume.           

 Il faut chercher l’arrière-fond de ces manœuvres dans l’expansionnisme du capital industriel et financier hollandais à la recherche de nouveaux marchés aux Amériques, afin de survivre dans une Union européenne dominée par les géants que sont l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France. Quel meilleur endroit pour faire cela que dans ses colonies ?

La présence possible de champs de pétrole dans la mer entourant les îles est sans aucun doute un autre facteur contribuant à la recolonisation des Antilles… Mais il y a aussi la position géostratégique de l’île qui n'est séparée que d’à peine 61 km de la côte Nord du Venezuela, Curaçao étant donc  une ‘  porte ‘  sur le continent latino-américain et le reste de la Caraïbe, qui plus est ,  dispose aussi  d’une base militaire  hollandaise et ...américaine...(3) Et pour terminer cette ‘revue sommaire’ de l’actualité il nous reste le moyen orient avec Bush qui c’est fait moucher par ses services secrets dénonçant l’ineptie vis-à-vis du nucléaire et de l’Iran.. reste néanmoins l’os palestinien .. avec la bande de Gaza  et son  Hamas ‘ classifié ‘ terroriste pour le plus grand intérêt des partisans minoritaires participant à cette trahison tels Abbas and co.. présent à Annapolis…( Bande de Gaza  qui va se faire bombarder par les israéliens un de ces quatre ..)  histoire de rendre le parti d’Abbas majoritaire sans doute… Non ?  Allez .. à peluch'   Sources :  Veritas Temporis Filia -  Voltaire – Wikio – El Correo  ( 1) l’occident , son argent et ses médias complices sont intervenus  avec tous ses moyens dans la campagne tels Ford, General Motors, DaimlerChrysler, Bridgestone Firestone, Goodyear, Alcoa, Shell, Pfizer, Dupont, Cargill, Coca-Cola, Kraft, Novartis, Unilever, Heinz, Johnson & Johnson, Citibank, Colgate Palmolive, DHL et Owens Illinois ) qui ont apporté huit millions de dollars pour distribuer des tracts du genre « Si vous êtes une Mère, VOUS PERDREZ. Vous perdrez votre maison, votre famille, vos enfants (les enfants appartiendront à l’Etat) ! Des tracts spécifiques visaient les paysans, les étudiants, les petits patrons, etc… [2] Les Antilles soi-disant néerlandaises sont composées de Curaçao, Bonaire, Sint-Maarten , Saba, Saint-Eustache et constituent avec Aruba le territoire caribéen occupé par le colonialisme hollandais.Occupation britannique et paradis fiscaux.. tien?  - Îles Vierges britanniques – Montserrat – Anguilla - Ïles Turcs & Caicos  - Îles Cayman Occupation US et re- paradis fiscaux ...  - Porto Rico - Îles Vierges US Occupation française  et  ..exétéra - Martinique  Guadeloupe  Guyane   Saint-Martin    ( voir wikipédia…)  (3) La base US, est établie comme beaucoup d ‘autres dans la région sous le fallacieux prétexte de   la guerre contre le trafic de drogue et est ( surtout ! ) le point stratégique le plus proche du Venezuela, à partir duquel les USA  surveillent  de près la révolution bolivarienne en cours et prépare éventuellement une intervention militaire au cas ou…