18/04/2007

Keny Arkana ..paroles

...Les paroles à titre d'info' ..

La rage du peuple {x4}

Ok, on a la rage mais c'est pas celle qui fait baver,
Demande à Fabe, la vie claque comme une semelle sur les pavés
La rage de voir nos buts entravés, de vivre en travers,
la rage gravée depuis bien loin en arrière
La rage d'avoir grandi trop vite
Quand des adultes te volent ton enfance.
Pah ! Imagine un mur et un bolide
La rage, car impossible est cette paix tant voulue,
La rage de voir autant de CRS armés dans nos rues
La rage de voir ce putain de monde s'autodétruire
Et que ce soit toujours des innocents au centre des tirs
La rage car c'est l'homme qui a créé chaque mur
S'est barricadé de béton, aurait-il peur de la nature ?
La rage car il a oublié qu'il en faisait partie
Désharmonies profondes mais dans quel monde la colombe est partie ?
La rage d'être autant balafré par les piquants des normes
Et puis la rage, ouais la rage, d'avoir la rage depuis qu'on est môme.

{Refrain:}
Parce qu'on a la rage,
On restera debout quoi qu'il arrive,
La rage !
D'aller jusqu'au bout et là où veut bien nous mener la vie,
Parce qu'on a la rage
On pourra plus se taire ni s'asseoir.
Dorénavant on se tiendra prêt parce qu'on a la rage, le cœur et la foi
Parce qu'on a la rage,
On restera debout quoiqu'il arrive
La rage !
D'aller jusqu'au bout de là où veut bien nous mener la vie,
Parce qu'on a la rage
Rien ne pourra plus nous arrêter
Insoumis, sage, marginal, humaniste ou révolté

La rage parce qu'on choisit rien et qu'on subit tout le temps
Et vu que leurs choix sont bancals et bah tout équilibre fout le camp
La rage car l'irréparable s'entasse depuis un bout de temps
La rage car qu'est ce qu'on attend pour se mettre debout et foutre le boucan ?
La rage, c'est tout ce qu'ils nous laissent, t'façon, tout c'qui nous reste
La rage, combien des nôtres finiront par retourner leur veste
La rage de vivre et de vivre l'instant présent
De choisir son futur, libre et sans leur grille d'oppression
La rage, car c'est la merde et que ce monde y adhère
Et parce que tout leurs champs OGM stérilisent la terre
La rage pour qu'un jour l'engrenage soit brisé
Et la rage, car trop lisent "Vérité" sur leur écran télévisé
La rage car ce monde ne nous correspond pas
Nous nourrissent de faux rêves pour placer leurs remparts
La rage car ce monde ne nous correspond pas
Où Babylone s'engraisse pendant qu'on crève en bas !

{Au Refrain}

La rage d'y croire et de faire en sorte que ça bouge
La rage d'un Chirac, d'un Sharon, d'un Tony Blair ou d'un Bush
La rage car ce monde voit rouge mais de grisaille s'entoure
Et parce qu'ils n'entendent jamais les cris lorsque le sang coule
La rage, car c'est le pire que nous frôlons
La rage, car l'occident n'a toujours pas ôté sa tenue de colon
La rage car le mal tape sans cesse trop
Et que ne sont plus mis au goût du jour tant de grands savoirs ancestraux
La rage, trop de mensonges et de secrets gardés
L'élite de nos Etats, riche de vérité pouvant changer l'humanité
La rage, car ils ne veulent pas que ça change hein
Préférant garder leurs pouvoirs et nous manipuler comme leurs engins
La rage, parce qu'on croit aux anges
Et qu'on a choisi de marcher avec eux
La rage parce que mes propos dérangent
Vois aux quatre coins du globe, la rage du peuple en ébullition
La rage, ouais la rage, ou l'essence de la révolution

 

..des échos de nos jeunes agréables à entendre .. non?

à peluch'




00:56 Écrit par Alain dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : keny arcana |  Facebook |

Keny Arkana est une alter-terrestre. Qu'on se le dise.

J'ai été séduit par cette jeune rapeuz ' , c'est pourquoi j'ai souhaité vous faire partager cet article ( avec clip muzic inclu..) voyez plutôt..

extraits ..'Marseillaise. Inclassable. Un flow extraordinaire. Un fond hors norme (...). http://www.alterinfo.net/

C'est le fan, plus que le blogreporter qui s'exprime. Keny est LA rappeuse non pas du moment mais de "demain". Keny est un ovni, un extra-terrestre, une alter-terrestre, qui a les pieds rivés sur terre et le regard qui porte loin. Keny est en guerre. Permanente. Contre les inerties, les iniquités, les placebos de solutions, elle est LA RAGE, une rage nourrie de foi (la foi en la vie, l'autre, l'espoir, rien qui ne dorme dans des livres convenus et autres best-seller de la croyance dogmatique). Et Keny est amour. Un amour armé prés à incendier les immobilismes.

Elle s'appelle donc Keny Arkana,
Son album : "Entre ciment et belle étoile".

L'an passé - grâce ou via, et peu importe, une amie à l'ouie fine - je découvrais et bloguais son premier clip. Aujourd'hui Keny est "mainstream", Goncourisée par BBB. Vous ne la verrez pourtant pas sur les plateaux télé. "Pas demain", me confie-t-elle. Elle ne sera pas "l'alibi démocratique" d'un système qu'elle condamne et récuse. Elle ne sera pas la Bimbo péchue du PAF, la rappeuse explosive "caution du totalitarisme" aux rythmes rugueux et aux produits dérivés "made in misère".

Keny est une alter-terrestre. Qu'on se le dise.
 Je vous propose de découvrir ici son clip, parmi les plus plébiscités chez Daily, son docu-carnet de route (filmée par la miss et réalisée par sa "sœur" Clem - sauf bug de dernière minute), mais aussi quelques titres de son album (en écoute tout ce mois de novembre sur le podcast express de Nuesblog) ainsi que de prêter l'oreille à ce qui devait être une interview "papier" et restera un échange hors du temps.

Confidence pour confidence, Keny a plus que ce quelque chose de magique. Elle a cette sincérité et cette énergie qui déplace les certitudes. Les montagnes, c'est connu, il faut plus d'un homme pour les mouvoir. A ce jeux c'est à vous, à nous, d'entrer maintenant en course. Demain est riche. De possible. De luttes. De dangers. Demain n'est pas si loin. Demain est ce que vous en ferez...
Elle, n'est pas la dernière à l'ouvrir.
Attention talent...
    Interview / Partie 1 (6 minutes) >

Nous évoquons : ses parents, le(s) foyer(s), les fugues, les voyages, l'Amérique du sud, la nouvelle scène rap, Assassin, NTM, la Fonki Family, les familles musicales, ses frères et soeurs, sa famille, les galères d'une jeune artiste autoproduite, "la Callita", "Because Music", les licences, les majors et autres maisons de disques, ses engagements militants, introduction à son carnet de route...
      Interview / Partie 2 (20 minutes) >

"Un autre Monde est possible", le Chiapas, les luttes, l'alternative au modèle capitaliste, le tournage de son docu, les diffusions et la diffusion virale, Marcos, le zappatisme, les causes universelles, ses vagabondages estivaux, les conférences internationales, l'Argentine, la crise économique, le FMI, ses combats sociétaux, les causes de nos maux, Bamako, les forums mondiaux, les alters, sa bio, le néolibéralisme, notre modèle de société, la mondialisation, l'OMC, les souverainetés nationales, les poches de résistances, les localités autogérées, les réseaux, l'émancipation et la construction, les coopératives paysanes, la consommation locale, les consomacteurs, les expérimentations locales, le pouvoir de l'acte de consomation citoyen, la construction alternative, le poid (nul selon Keny) du/des politique(s), les privatisations, le monde de demain, la qualité du travail, la rentabilité, les services publiques, l'humain et le vivant au coeur de la politique, le capitalisme financier "ils jouent au monopoly sur nos têtes", le rois profit, la "révolution interieure et la révolution radicale", les mécanismes du système, changer le monde, "avoir versus être", l'éducation, "on est tous des lumières et on ne demande qu'à briller (...) soyons nous-même, nous serons moins névrosés", la réhumanisation, inertie et immobilisme, la haine inerte et la rage constructive, l'embourgeoisement, les convictions vicérales, la religion et la spititualité (on y revient ensuite également), le rôle des médias et les placébos de la libre expresion, son clip sur MTV, les censures malignes, les organismes qui gangrainent les dynamiques citoyennes, les leures des espaces "soupapes de sécurité du système" et autres récupérations et mensonges sous forme de "cautions rebelion" éphémères, son refus du culte (et de la société) de l'image, de la starification, la conjoncture modiale et les enjeux de la présidentielle : "éviter la dictature", Keny électrice, Alternative Unitaire, les partis et idéologies, retour sur les alters et "un autre modèle", le communisme impossible en Europe, les utopies des idéologies politiques, Le Pen, le vote Front National, les traités européens, Le Pen-Sarko, les stratégie du danger, le clash de la démocratie, le "meilleur" révélé dans les crises...

Interview / Partie 3 (12 minutes) >

Cachan, les sans papiers, l'immigration, le CPE, le syndicalisme, l'engagement militant, le double-jeux des associations, la sclérolisation des luttes par les services individuels rendus, "la rage du peuple" son collectif, le fake du travail pour tous et des outils démocratiques, le réformiste et "babylon", la démocratie participative et Ségolène Royal, l'UMPS, l'esclavagisme du confort, la prise en compte des précarités réelles, le rôle de l'information et de la connaissance, la société de modération, public versus privé, le cas des nanotechnologies, la maîrise de l'humain et du vivant par le progrès manufacturé, les systèmes de fréquences, la défense de l'environnement, du vivant, le réchauffement climatique "si tu vies en harmonie avec ta nature tu vies en hamonie avec la nature", "microcosme versus macrocosme", les nouveaux modèles, les croyances (suite), la part de spiritualité versus religions & doctrines, la foi, croire en sois, "la religion qui anestésie la foi", la spiritualité libératrice, l'idéalisme, la foi dans le changement qui va au-delà de la rage, "la belle étoile" entre la rage et la foi, sa tournée (...) et la discussion s'estompe pour laisser la place à vos réactions. J'ai voulu dire réflexions. A vous... '
à peluch'

00:19 Écrit par Alain dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : keny arkana, musique |  Facebook |

09/02/2007

..les musiques du monde que j'aime ..

..quelques titres d'artistes qui m'ont ravi par leur voix ou par leur musique .. souvent par les deux  aussi  .. d'anciens et de plus récents.. si vous en connaissez .d'aussi agréables dans le genre ..  faite le moi savoir..

.. je pourrai même  vous les faire écouter sur msn  si je suis dispo ..

 

- Myriam Moleka ou  Effrakata   par    ....Koffi Olomide

-Malaika   par  Angélique Kidjo 

-Maacina Tooro  par Baaba Maal & Mansour Seck

-Dilemne par  Mbilia Bel      de l'album  I African Women 

-Dabah , Tajabone ,  Tadieu Bone ou Badara par  Ismaël Lô

-Tigne (The Truth) par  Dieneba Seck 

-Savane par  Ali Farka Touré 

-Soukora ou  Gomni par Ali Farka Touré & Ry Cooder  de l'album Talking Timbuktu

- Obiero  ou Kothbiro par Ayub Ogada

-Nambiye Sandzima ou Iitra nanga  par Abou Chihabi

                                                                      de l'album African Vibrations 

-Muthimba  par  Ghorwane

-Maria lando Susana Baca

-Sénégal Fast Food   par  Amadou & Mariam 

-Sama Dio  par Toure Kunda 

-Africa Nossa (En Duo Avec Ismaël Lô) par Cesaria Evora 

-Makambo  ou  Exile par  Geoffrey Oryema 

-Yali     par Vieux Diop 

-Laidu    par Rokia Traoré

-Diaraby   par Nene Oumou Sangare

-M'bifo ou  Mouso Niyalen     par Rokia Traoré

-Amakhosi   par Johnny Clegg 

-So Give Them Hope    par Chris Hinze & The Dalai Lama

-Inkosana - First Born Son of the King  par David Hewitt 

-Black Lotus  par Sacred System 

-Curso de Reclamacao Licao  par  Zuco 103

-Lonely   par   Bebel Gilberto  

-Terre d'Oru  par I Muvrini & Sting

-Nwahulwana    par Wazimbo & Orchestra Marrabenta Star De Mozambique

-San Jacinto  par Peter Gabriel

-Birima   par Youssou N'Dour 

-Sama Dio  par Toure Kunda

 

...1ère partie ... à suivre

17:32 Écrit par Alain dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |