03/02/2008

J’ai caché mes bouquins …

Huxley et Orwell  se retournent dans leur tombe

   Car pis que quatre vingt quatre  ou Meilleur des mondes

      Se réveille soudain face à cette  odeur immonde …

         Ferrat a son  C4 et internet sa tombe !!

J’ai caché mes bouquins , mes fichiers et mon vin

   Je me suis connecté ..loin …de se monde inhumain

      Mes oreilles souffrent trop de ces vils propagandes

         Comme mes yeux  se plissent  face à ces  noires  harangues

            Mes doigts gribouillent anxieux sur mille feuilles de papier

                Un peu de vérité  vraie …autre que celle falsifiée

J’ai caché mes bouquins , ma haine et mes chagrins

   Ma haine du mensonge pour de beaux lendemains

      Mon chagrin  pour ces veules qui tracent mon destin

         Bref  pour tout ce qui fut mis en place dès 1980…

                          Comme le fut   ce progrès engendrant ces crétins  

          J’ai caché mes bouquins , ma peur et mes idées

              Ma peur pour ces engins qui ne peuvent fonctionner

                 Malgré ces milliards  perdus  pour les réaliser

                    Que mes idées pour demain ne se nucléarisent

                        Pendant trente mille ans , là ça m’électrise !

         J’ai caché mes bouquins , et de folie juste un brin …

              Et j’arrose ces graines  qui poussent  comme l’espoir

           Plus haut … plus fort demain… et ce … malgré ce noir

           Pour des milliards de rires …  sur des visages humains !

22:24 Écrit par Alain dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, poesie, crash, economie |  Facebook |

06/03/2007

...vous avez dit corruption?

Un signe certain de la décadence dans un empire est lorsque l'argent durement gagné semble perdre toute signification et qu'il est gaspillé à gauche et à droite

… La morale de cette réflexion à partir d’articles déjà parus .. ainsi ..

 

…’ Récession US / Chute du Dollar : Même les hedge funds gérés par Goldman Sachs commencent à perdre de l'argent

- Info décryptée (11 décembre 2006) –‘

 

 Et encore ‘ En 2006, le banque d'investissement et firme de gestion en valeurs mobilières - la Goldman Sachs [1]- à versé un énorme 16,5 milliards de dollars en prime de fin d'année à ses cadres et à ses employés. Ce type d'argent liquide, s'il devait être transporté dans des boîtes en billets de 100 dollars requerrait environ cinquante camions de 10 tonnes.

Un deuxième exemple où l'argent coule à flot est le Pentagone. Le budget militaire du gouvernement des États-Unis pour 2007 totalise le montant énorme de 623 milliards de dollars. C'est plus de 2 000 dollars pour chaque homme, femme et enfant des États-Unis.  

 

.. Et enfin… ‘ Le vrai Nouvel Empire Étasunien est le ministère de la Défense des Etats-Unis avec son budget annuel qui représente plus de 50 pour cent des dépenses militaires de tous les 191 autres pays du monde réunis ensemble. C'est un empire qui déploie ses tentacules dans 135 pays, avec des troupes dans chacun d'eux, et qui a déployé le nombre incroyable de 737 bases militaires dans ces terres étrangères. C'est vraiment un empire hors de contrôle qui est devenue une menace croissante pour le monde..et une sources de  fonds intarissables pour les ' investisseurs internationaux ..'  

.. Comme nous voilà bien dupe une nouvelle fois... ? Non ? Quand on peut voir à quel point les ramifications entre la corruption et l’administration Bush conduit vers l’aventure guerrière...  et son corolaire …pour le plus grand profit de l’économie guerrière … !!  

[1]  Le secrétaire au Trésor américain Henry « Hank » Paulson, l'ex-PDG de la banque d'affaires Goldman Sachs, estime que la structure actuelle de régulation des « hedge funds » « fonctionne bien ». Il considère que la meilleure façon de protéger les investisseurs est d'encourager une bonne « discipline de marché » et de bien veiller à ce que seuls les investisseurs les plus sophistiqués puissent investir dans ce type de produits.

…"Mais le groupe de travail du président Bush sur les marchés financiers, que Hank Paulson préside et  qui compte également la Securities and Exchange Commission (SEC), la Réserve fédérale et la Comodity Futures Trading Commission (CFTC, l'autorité des marchés de futures), recommande ainsi aux régulateurs  ’d’'être « conscients » des risques posés par les « hedge funds » mais souligne que les pratiques de cette industrie, qui gère près de 1.500 milliards de dollars, se sont améliorées significativement ’  Le groupe de travail met l'accent sur le contrôle des institutions financières effectuant des transactions avec les « hedge funds ".

 

12:28 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, blague |  Facebook |

27/02/2007

.. Qui est Negroponte

Negroponte secondera Rice   …. Annonce laconique de AFP le 5 janvier de cette année 2007..

 

… vendredi 05 janvier 2007, 16:20

 

George W. Bush a nommé John Negroponte numéro deux du département d'Etat et annoncé son remplacement à la tête des services de renseignement américains par Michael McConnell, un ancien responsable des services secrets. Comme prévu, le président américain George W. Bush a nommé Mike McConnell au poste de directeur du renseignement national en remplacement de John Negroponte, lequel devient secrétaire d'Etat adjoint. "Tous deux feront du bon travail dans leurs nouvelles fonctions et il est vital qu'ils assument sans délai leurs nouvelles responsabilités", a déclaré le chef de la Maison Blanche. Puis, à l'attention du nouveau Congrès à majorité démocrate qui vient d'entrer en fonction, il a ajouté: "Je veux espérer qu'ils seront confirmés dès que possible".

Le président américain confirme ainsi les noms qui avaient été avancés quelques heures plus tôt par un haut responsable de l'administration.

Mike McConnell est un vice-amiral à la retraite qui a travaillé plus de 25 ans dans le domaine du renseignement. Quant à John Negroponte, il va donc œuvrer désormais aux côtés de Condoleezza Rice, la secrétaire d'Etat.

Le président George W. Bush a décidé de remanier l'équipe chargée d'élaborer la stratégie militaire et diplomatique en Irak dans le cadre d'une nouvelle orientation de la politique américaine dans sa guerre contre le terrorisme en Irak.

(D'après AP, AFP)

.. annonce ‘ clean’ …. Comme Mr Negroponte ?

 

Pourtant ? Qui est cet homme ?

....Negroponte a appris son métier d’ambassadeur des Etats-Unis dans les années 80 au Honduras, pendant la première guerre contre le terrorisme que les souteneurs de Ronald Reagan déclarèrent en Amérique Centrale et au Moyen-Orient.

En avril, Carla Anne Robbins, du Wall Street Journal, a écrit un article sur la nomination de Negroponte en Irak, sous le titre « Un proconsul moderne ». Au Honduras, Negroponte était connu comme « el proconsul », titre donné aux puissants gouverneurs de l’époque coloniale. Là-bas il était à la tête de la deuxième plus grande ambassade d’Amérique Latine, où était basée aussi le plus important siège au monde, à l’époque, de la Cia. Et pas parce que le Honduras était le centre du pouvoir mondial.

Robbins a souligné que Negroponte était critiqué par des activistes d’organisations de défense des droits de l’homme pour avoir « couvert les abus de l’armée hondurienne », euphémisme pour parler du terrorisme d’état à grande échelle : ceci dans le but « d’assurer le flux des aides étasuniennes » à ce pays, vital en tant que « base pour la guerre occulte du président Reagan contre le gouvernement sandiniste du Nicaragua ».

La guerre occulte fût déchaînée après que la révolution sandiniste prit le contrôle du Nicaragua. La crainte de Washington était que puisse naître dans ce pays d’Amérique Centrale un deuxième Cuba. Au Honduras, la tâche du proconsul Negroponte était de s’occuper des bases dans lesquelles une armée de mercenaires terroristes, les contras, était entraînée, équipée et envoyée vaincre les sandinistes. En 1984, le Nicaragua répondit de façon correcte, comme un état respectueux de la loi : il porta l’affaire contre les Etats-Unis devant la Cour internationale de justice de La Haye.

La cour ordonna aux Etats-Unis d’en finir avec « l’utilisation illégale de la force », ou, pour le dire en termes clairs, avec le terrorisme international contre le Nicaragua et de lui payer des dédommagements substantiels. Mais Washington ignora la Cour et opposa ensuite son veto à deux résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies qui soutenaient la décision et où l’on exigeait que tous les états respectent la loi internationale.

La campagne du Nicaragua apporta une démocratie esclave à un prix incalculable. Les morts de civils ont été évaluées en dizaines de milliers.

 ...Washington ne pouvait tolérer que « des changements démocratiques très limités et du haut vers le bas, afin de ne pas mettre en danger les ' structures traditionnelles du pouvoir ' avec lesquelles les Etats-Unis étaient alliés depuis longtemps ».

Actuellement le Nicaragua est le deuxième pays plus pauvre de l’hémisphère (avant Haïti, autre principal objectif des interventions militaires étasuniennes au 20ème siècle).

Environ 60% des enfants nicaraguayens au dessous de deux ans sont atteints d’anémie à cause de la dénutrition. Un des plus sombres indicateurs de ce qui est considéré comme une victoire de la démocratie.

Le gouvernement de Georges W. Bush assure vouloir apporter la démocratie en Irak, en utilisant le même fonctionnaire expert déjà utilisé en Amérique Centrale.

Quelques  jours après la nomination de Negroponte, le Honduras a retiré son petit contingent militaire d’Irak.

 Une coïncidence?  Ou peut-être les honduriens se sont-ils rappelés de quelque chose de l’époque où Negroponte travailla là-bas. Quelque chose que, nous, nous préférons oublier.

.. voilà.. après ça . , je met mes chars en thèse ..

 

00:55 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite |  Facebook |

26/02/2007

..Nationalisation = Vénézuéla en fête ...

 

.. là les nationalisations  font rage  .. et les travailleurs ainsi que le peuple  en général ne s'en plaignent nullement.. bizarre ? par ici on ne jure que par des privatisations?? juste un choix politique alors? ..

     Le gouvernement du président Chavez au Venezuela  a lancé un processus de nationalisation de certaines entreprises électriques et de télécommunications qui se trouvent dans une situation de monopole. Les entreprises privées Compañía Anónima Nacional Teléfonos de Venezuela S.A. (CANTV) et Electricidad de Caracas, détenues en grande partie par des capitaux étasuniens, sont passées sous contrôle de l'Etat qui retrouve ainsi une partie de sa souveraineté économique.

Cantv contrôle actuellement 83% du marché Internet, 70% du marché des communications téléphoniques nationales et 42% des appels internationaux. Elle possède près de 3 millions de lignes et 100 000 téléphones publics. L'entreprise de télécommunications, qui s'est concentrée sur la partie Centre-Nord MAIS  n’ a  jamais développé des  zones du pays jugées non rentables… rentabilité maximum du privé oblige ..

Les citoyens vénézuéliens devraient profiter de cette nationalisation, qui mettra un terme à l'inflation des prix. Ainsi que les employés de cette société en conflit pour  l’obtention toujours attendue de bons nombres de prestations sociales impayées .. (Mais aussi   près de 1500 retraités sont décédés sans jamais  toucher leur pension …) De plus, " l'Etat  LUI va investir dans des zones qui ne sont pas rentables d'un point de vue du marché et permettre  surtout  que  tous les Vénézuéliens aient prochainement accès aux services téléphoniques ", a souligné Jesse Chácon, ministre des Télécommunications et de l'Informatique. Désormais, la qualité du service primera sur la rentabilité.

 

"

Prenant exemple sur l'entreprise pétrolière PDVSA, l'Etat souhaite allier service public et bonne gestion. " Nous devons changer les faux paradigmes en vigueur, où l'homme était au service de l'économie. Aujourd'hui, l'économie doit être au service de l'homme et de la collectivité ", a souligné Alfredo Riera, président du Fond national de garanties réciproques pour la petite et moyenne entreprise (Fompyme).

      

       Le vice-président de la République, Jorge Rodríguez a pour sa part rappelé que les privatisations des années 1990 et 2000 n'ont pas bénéficié à la population. " Le Venezuela n'a pas échappé à la voracité " du néolibéralisme qui est responsable de la pauvreté et de l'exclusion. En effet, les richesses générées par les privatisations ont seulement profité à une élite qui a rapidement transféré ses capitaux à l'étranger et n'ont guère contribué au développement du pays.

 

Mais  comme d’hab’ ça dérange les USA ..

..ainsi . La secrétaire d'Etat Condoleeza Rice a stigmatisé " la transition négative " prise par le Venezuela… elle promet  de subvertir  l'ordre établi en finançant l'opposition dont les Etats-Unis " ont été l'un des plus fermes soutiens ". et d’ajouter ‘.que le Département d'Etat était en train d'élaborer un nouveau programme de financement des syndicats vénézuéliens, dans le but évident de déclencher des grèves et déstabiliser l'économie du pays. ..sic  ( voir la Colombie .privatisée ,  . les liens entre la mafia , les paramilitaires , la corruption , quasi tous les membres de l’actuel gouvernement d’ Uribe et les USA …)

 

John D. Negroponte ( voir sa biographie dans – avis – opinions ) , directeur de l'Agence nationale d'intelligence, a pour sa part tenu des propos très agressifs à l'encontre du président Chávez. .Il a accusé le gouvernement vénézuélien de " profiter de sa popularité pour affaiblir l'opposition et éliminer tout contrôle sur son autorité "…oubliant que l'opposition, balayée lors des élections de décembre 2006, s'est discréditée aux yeux du peuple par son coup d'Etat d'avril 2002, le sabotage pétrolier de décembre 2002 ….

 

 .. Espérons que Bush et son équipe n'aient pas de visée sur le pétrole là bas ..

19:44 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humou, blague, actualite |  Facebook |

25/02/2007

mondialisation 2

2 L'illusion démocratique ?

 vrai ou faux ?

si j' écris ..

 

La démocratie a déjà cessé d'être une réalité.

 Les responsables des organisations qui exercent le pouvoir réel ne sont pas élus, et le public n'est pas informé de leurs décisions.

 

La marge d'action des états est de plus en plus réduite par des accords économiques internationaux pour lesquels les citoyens n'ont été ni consultés, ni informés.

 

Tous ces traités élaborés ces cinq dernières années (GATT, OMC, AMI, NTM, NAFTA) visent un but unique: le transfert du pouvoir des états vers des organisations non-élues, au moyen d'un processus appelé "mondialisation".

 

Une suspension proclamée de la démocratie n'aurait pas manqué de provoquer une révolution. C'est pourquoi il a été décidé de maintenir une démocratie de façade, et de déplacer le pouvoir réel vers de nouveaux centres.

 

Les citoyens continuent à voter, mais leur vote a été vidé de tout contenu. Ils votent pour des responsables qui n'ont plus de pouvoir réel excepté la gestion des crises , par les forces de l'ordre ( en attendant les privatisations futures  des services de police , de l’armée..) ..  ?

 

N'est-ce pas  bien parce qu'il n'y a plus rien à décider que les programmes politiques de "droite" et de "gauche" en sont venus à tant se ressembler dans tous les pays occidentaux.?

 

Avons nous le choix du plat ou le choix de la sauce ?

Le plat ne s'appellerait -il pas là ' nouvel esclavage ' , avec sauce de droite pimentée ou sauce de gauche aigre -douce ?

alors ? vrai ou faux ? ...

En attendant là , je vais souper .. sans sauce !!

fin de la 2ième partie

18:00 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour, blague, actualite |  Facebook |

mondialisation 1 ..

LA FIN PROGRAMMEE DE LA DEMOCRATIE ?

 1ère question...

1 Le pouvoir a- il  déjà changé de mains ?

.. vrai ou faux ?

 

Les véritables maîtres du monde ne sont plus les gouvernements, mais les dirigeants de groupes multinationaux financiers ou industriels, et d'institutions internationales opaques (FMI, Banque mondiale, OCDE, OMC, banques centrales). Or ces dirigeants ne sont pas élus, malgré l'impact de leurs décisions sur la vie des populations.

 

Le pouvoir de ces organisations s'exerce sur une dimension planétaire, alors que le pouvoir des états est limité à une dimension nationale.

Par ailleurs, le poids des sociétés multinationales dans les flux financiers a depuis longtemps dépassé celui des états.

 

A dimension transnationale, plus riches que les états, mais aussi principales sources de financement des partis politiques de toutes tendances et dans la plupart des pays, ces organisations sont de fait au dessus des lois et du pouvoir politique, au dessus de la démocratie.

 

 Voici une liste des chiffres d'affaires de certaines multinationales, comparés avec le PIB des états. Elle en dit long sur la puissance planétaire que ces sociétés sont en train d'acquérir.

 

Une puissance toujours plus démesurée, du fait de l'accélération des fusions entre multinationales.

Chiffres d'affaires ou PIB, en milliards de dollars

 

General Motors 178,2 - Singapour 96,3 -Danemark  161,1  

Toyota  95,2 - Thaïlande  157,3 - Israel  92- Ford  153- 

General Electric  90,8- Norvège  153,4-  Philippines  83,1

Mitsui & Co  142,8  -IBM  78,5 -Pologne  135,7  NTT  77-

 Afrique du Sud  129,1 - Axa – UAP  76,9 - Mitsubishi 129 - Egypte  75,2 Royal Dutch Shell  128,1 - Chili  74,3  Itoshu  126,7 - Irlande  72-

 Arabie Saoudite 125,3  -Daimler-Benz  71,5 -Exxon (Esso)  122,4  -

British Petroleum - 71,2 Wall Mart  119,3 - Venezuela  67,3-

Ford  100,1  -Groupe Volkswagen  65,3 -Grèce  119,1  -

Nouvelle Zélande  65- Finlande  116,2  - Unilever  43,7 - Marubeni  11,2  Pakistan  41,9 - Sumimoto  109,3 - Nestle  38,4 -  Malaisie  97,5   

-Sony  34,4-  Portugal  97,4 -  Egypte  33,5 - Singapour 96,3-

 Nigeria 29,6

 

 Pour l' ensemble des 5 plus grandes firmes

 526,1 milliards de dollars comparés à ces 3 régions du monde il y a de cela quelques temps déjà..  ..

 

Proche-Orient et Afrique du Nord  454,5

 Asie du Sud  297,4

Afrique Sud-Saharienne 269,9

 

Chiffres 1999, sauf les chiffres en italique qui datent de 1992   ( mais l’évolution va dans le sens d’une disparité plus grande encore en défaveur des états par rapport aux grands groupes financiers ..  )

Sources: Banque Mondiale (World Development Repport 1998-1999), Forbes, The Nation, Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (States of Disarray, Genève, 1995),Courrier International, Le Monde Diplomatique

  

 .. alors ? .. me demande où est le vrai pouvoir moi..! ?  ( fin de la 1ère partie ..)

 

 

17:39 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blague, humour, actualite |  Facebook |