13/03/2007

.. Des fois ça ne va plus ..

Un jour, un vieil homme décide d'aller à l'hôpital afin de faire une analyse de sperme L'infirmière lui remet un petit flacon en lui disant de revenir demain avec le flacon rempli.Le lendemain, il revient et se présente à l'infirmière avec le flacon vide. L'infirmière lui demande la raison du flacon vide. Le vieil homme lui explique:"Hier j'ai essayé avec les mains, rien. J'ai demandé à ma femme, elle a essayé avec les mains, avec les dents, et sans les dents, mais toujours rien. Alors on a été cherché la voisine du dessus qui a 20 ans. Elle a essayé avec les mains, avec les dents, mais même résultat toujours rien."L'infirmière un peu choquée et surprise lui dit:"Même avec la voisine vous n'y êtes pas arrivé ?"Et le vieil homme de répondre:"Non elle n'y est pas arrivée non plus ! Impossible d'ouvrir ce put.. de flacon !"

13:37 Écrit par Alain dans humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blague, humour |  Facebook |

..Un coup pour rien...

Deux jeunes et jolies femmes jouent au golf un samedi matin ensoleillé. La première d'un superbe swing frappe la balle. Et, elle regarde avec horreur la balle qui s'en va directement vers un groupe de quatre hommes qui jouent le trou suivant. Evidemment, la balle frappe un des hommes, qui joint immédiatement ses mains ensemble et les amènent à son entrecuisse puis il tombe et se roule par terre en émettant des injures.La femme se rend vers l'homme et commence immédiatement à s'excuser :- S'il vous plaît, permettez-moi de vous aider. Je suis kinésithérapeute et je sais que je peux soulager votre douleur si vous m'autorisez !Le gars, à bout de souffle et restant dans la position du fœtus en tenant ses mains jointent à son entrecuisse, répond entre deux jurons :- Ummpff, oooh, noonn. !.. J'irai mieux dans quelques minutes.Mais elle insiste et il lui permet de l'aider finalement. Elle retire ses mains doucement et les met une de chaque côté, elle défait son pantalon et met ses mains à l'intérieur et commence à lui masser l'entrejambes.Au bout de quelques minutes, elle demande au gars :- Comment vous sentez-vous ?- Je me sens très bien. Mais j’ai toujours aussi mal au pouce ..

13:33 Écrit par Alain dans humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour, blague |  Facebook |

06/03/2007

...vous avez dit corruption?

Un signe certain de la décadence dans un empire est lorsque l'argent durement gagné semble perdre toute signification et qu'il est gaspillé à gauche et à droite

… La morale de cette réflexion à partir d’articles déjà parus .. ainsi ..

 

…’ Récession US / Chute du Dollar : Même les hedge funds gérés par Goldman Sachs commencent à perdre de l'argent

- Info décryptée (11 décembre 2006) –‘

 

 Et encore ‘ En 2006, le banque d'investissement et firme de gestion en valeurs mobilières - la Goldman Sachs [1]- à versé un énorme 16,5 milliards de dollars en prime de fin d'année à ses cadres et à ses employés. Ce type d'argent liquide, s'il devait être transporté dans des boîtes en billets de 100 dollars requerrait environ cinquante camions de 10 tonnes.

Un deuxième exemple où l'argent coule à flot est le Pentagone. Le budget militaire du gouvernement des États-Unis pour 2007 totalise le montant énorme de 623 milliards de dollars. C'est plus de 2 000 dollars pour chaque homme, femme et enfant des États-Unis.  

 

.. Et enfin… ‘ Le vrai Nouvel Empire Étasunien est le ministère de la Défense des Etats-Unis avec son budget annuel qui représente plus de 50 pour cent des dépenses militaires de tous les 191 autres pays du monde réunis ensemble. C'est un empire qui déploie ses tentacules dans 135 pays, avec des troupes dans chacun d'eux, et qui a déployé le nombre incroyable de 737 bases militaires dans ces terres étrangères. C'est vraiment un empire hors de contrôle qui est devenue une menace croissante pour le monde..et une sources de  fonds intarissables pour les ' investisseurs internationaux ..'  

.. Comme nous voilà bien dupe une nouvelle fois... ? Non ? Quand on peut voir à quel point les ramifications entre la corruption et l’administration Bush conduit vers l’aventure guerrière...  et son corolaire …pour le plus grand profit de l’économie guerrière … !!  

[1]  Le secrétaire au Trésor américain Henry « Hank » Paulson, l'ex-PDG de la banque d'affaires Goldman Sachs, estime que la structure actuelle de régulation des « hedge funds » « fonctionne bien ». Il considère que la meilleure façon de protéger les investisseurs est d'encourager une bonne « discipline de marché » et de bien veiller à ce que seuls les investisseurs les plus sophistiqués puissent investir dans ce type de produits.

…"Mais le groupe de travail du président Bush sur les marchés financiers, que Hank Paulson préside et  qui compte également la Securities and Exchange Commission (SEC), la Réserve fédérale et la Comodity Futures Trading Commission (CFTC, l'autorité des marchés de futures), recommande ainsi aux régulateurs  ’d’'être « conscients » des risques posés par les « hedge funds » mais souligne que les pratiques de cette industrie, qui gère près de 1.500 milliards de dollars, se sont améliorées significativement ’  Le groupe de travail met l'accent sur le contrôle des institutions financières effectuant des transactions avec les « hedge funds ".

 

12:28 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, blague |  Facebook |

04/03/2007

Greenspan? kicésa ? ..

à propos de Alan GreenspanMais qui est – il  ?   

Que voilà un drôle de bonhomme encore .. non ?

En fait personne n'a fait plus qu'Alan Greenspan pour assurer la disparition ultime de la classe moyenne américaine.

En seulement cinq années, l’ancien  maître de la Fed a mis au point un coup si énorme et si dévastateur que 1.300 milliards de dollars de recettes issues d'emprunt ont été adroitement transférés de la classe moyenne assiégée vers les 1% de privilégiés que Greenspan représente.

Le partenariat qui s'était  installé entre Bush et Greenspan a été l'équivalent moral de la mise à sac de Rome ; aux limites du crédit de la nation !  et jusqu'au dernier sou de la tirelire publique !!!  L’héritage des années Greenspan  c’est  la facilitation de la guerre d'Irak en poussant les taux d'intérêts vers le plus bas , six mois avant celle –ci , afin de maintenir artificiellement l'économie en vie pendant que la campagne de propagande faisait les unes du New York Times et du Washington Post…. Ce fut lui aussi — le grand argentier de l'explosion budgétaire au profit de la classe des patriciens qui a défendu les généreuses réductions d'impôt de Bush qui ont placé le pays dans les starting-blocks de la course à la fin du monde. Il a désormais rejoint Grover Norquist [Ce penseur à la solde des faucons qui mènent le bal dans l'administration Bush est président de l'American Conservative Union (ACU). ' Prophète ' , il propose, entre autres :

de libérer les héritiers et de réduire le filet social ; de créer une nation de propriétaires (Colombie bis ?!)  

- de briser les avocats et les syndicats] avec les "dingues de privatisation", qui veulent démanteler le peu de ce qui reste du filet social et inaugurer la nouvelle ère du capitalisme prédateur. Alan est un grand supporter de l'économie de "survie pour les plus aptes" ; cette notion selon laquelle les gens qui se trouvent en bas de l'échelle de la chaîne alimentaire sociétale méritent d'être là où ils sont afin que leurs prélats , comme le professe la Fed, puissent diriger tranquillement.

     Au fur et à mesure que Greenspan donnait  les derniers tours de vis (augmenter les taux d'intérêts à deux nouvelles reprises avant de partir), nous étions condamnés à voir la classe-moyenne  US,  intoxiquée par le crédit ,  marcher vers la falaise la plus proche où elle se jette à l’heure actuelle , tels les moutons de Panurge, dans la mer.

   Sérieusement, les Américains n'ont aucune idée du déluge économique qui les attend au tournant.

   L'économie est financée par (environs )  8.000 milliards de dollars de dette, nécessitant QUOTIDIENNEMENT pour 2 milliards de dollars d'injections massives de capital étranger, l'ancien chef de la Fed, Paul Volcker a fait remarquer : "Cela ne peut pas durer éternellement".

   Non, cela ne le peut pas. Mais !!! Ceci dit, tout cela fait partie d'un plan néolibéral qui a été exécuté avec succès dans tout le tiers monde ; plongeant les nations hôtes dans des dettes insurmontables, avec l'aide de régimes corrompus (Bush & Co.) et, ensuite, coupant les fonds à un public consterné.      L'objectif de ces déficits massifs est de créer une crise d'insolvabilité et permettre de la sorte les programmes du FMI complice càdire   "thérapie de choc" et  "réajustement structurel" que le FMI  applique dans le monde entier aux nations en état de banqueroute.  Donc Greenspan a permis au pays de se rapprocher de son but consistant à démanteler les programmes sociaux populaires afin que les capitaines d'industrie puissent privatiser les actifs publics.

   Alors, comment Greenspan s'y est-il pris ? Avec des taux d’intérêt bas … et donc des transferts de richesse d’une classe vers l’autre …

   Pourtant il vient de mettre en garde de ne pas inverser le processus... car ‘nos problèmes ne feront que "s'aggraver si l'on inversait la mondialisation en retournant au protectionnisme" il voulait sans doute dire ‘, préparez-vous à être en concurrence avec le travailleur le moins bien payé de la province de Canton.

    Et l'hémorragie d'emplois à hauts salaires que subit la classe moyenne ne dérange pas le chef de la Fed. Greenspan qui  a le même sens agaçant de l'équité que son jumeau idéologique du New York Times, Thomas Friedman. Ce dernier prêche l'évangile du capitalisme du "libre échange" depuis des années. Ni l'un, ni l'autre n'essaye de cacher leur mépris pour la main-d'œuvre syndiquée ou la redistribution des profits. Le Jardin d'Eden de Friedman est le même que celui de Greenspan : un pays de lait et de miel où 99% des habitants vivent dans une pauvreté abjecte économisant le moindre sou pour s'en sortir et où la main pas si invisible que ça agrippe sauvagement la gorge d'un sous-prolétariat permanent. Bienvenu au Nirvana selon Greenspan.

     À présent, la sombre réalité commence à apparaître. Les taux d'intérêt augmentent, le dollar est instable, les coûts énergétiques flambent, la confiance des consommateurs s'effondre et l'or crève le plafond. Lorsque la Chine et le Japon décideront de se débarrasser de leurs bons du Trésor inutiles, l'imposante forteresse de Greenspan tombera en poussière

    Le pays est complètement raide et devra céder aux exigences de ses créanciers. Les "mesures d'austérité" imminentes serviront à refaçonner le tissu social américain : un ré-ordonnancement complet de la société pour répondre aux normes d'une utopie capitaliste moderne. Le paradis de Greenspan : .......  les Etats-Unis de l'Indigence !!!

http://questionscritiques.free.fr/edito/CP/Mike_Whitney_061205.htm;

source

..et dire que nos pères disaient des USA qu'ils étaient ' en avance sur nous d'au moins 10 ans ... aie ..

17:49 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blague, humour |  Facebook |

01/03/2007

.. hypothèses .. élucubrations ? à vous de voir ..

 

US news .. Aie … élucubrations ? À vous de voir …dans les semaines qui viennent.

Ainsi avec ..

1) accélération du rythme et de l'importance des faillites ( hedge fund [ fonds spéculatifs ]..)- Goldman Sach , Alpha Fund , Red Kite ..- mais ce n'est pas grave .. l'état US assure...  2) près de 2000 milliards USD de prêts immobiliers à refinancer, mais le citoyen US étant de - en - solvable.de 2 à 3 millions de domiciles saisis... d'où  3 ) .. effondrement accéléré des prix immobilier US ( - 25´% )  4) récession US  5 ) baisse des taux de la réserve fédérale

 6) montée en puissance du conflit commercial USA - Chine  7) vente chinoise de dollars US 8)chute du dollar par rapport à l'euro et  chute de la livre sterling  8 POINTS  déjà cités ds 1 précédent article        auxquels il convient d’ajouter 9) La « montagne russe » des taux d’intérêts US en 2007 : Forte baisse au printemps et forte hausse à l’automne10)  secteur financier US déjà entré en faillite : aujourd’hui Ownit, Mortgage USA Lenders,… demain Ameriquest, Wells Fargo, HSBC Finances ? 11). Chine et Russie qui  s’activent pour refouler en 2007 les Etats-Unis hors d’Asie centrale et organiser la poursuite de la chute du $.

Et 12)… Moyen-Orient : pour masquer son échec en Irak et la faillite de l’économie US qui se profile... la fuite en avant. !!!, l’administration Bush prépare la guerre intra-musulmane chiites contre sunnites et Israël  en ‘ bonne alliée.. le bombardement nucléaire tactique du programme atomique iranien.. avec sans doute la Syrie à la clef...en couple …

En effet, sachant que la confrontation entre le Congrès démocrate et l’administration Bush a commencé dès l’entrée en fonction des nouveaux élus comme annoncé dès Septembre 2006 et que ce n’est qu’un début. parce que l’approche des élections de 2008 va entraîner une radicalisation des deux camps dès ce printemps ..et que l’ajout de 20.000 soldats US en Iraq n’aura  en  rien empêché  l’extension de la guerre civile, dans un contexte de dépression économique et de conflit politique intérieur croissant, l’administration Bush  ne trouvera de « solution politique » que dans une nouvelle aventure militaire au Moyen-Orient…  Non ?

.. Continuons l’hypothèse...

En sachant que l’administration Bush s’inspire du ' nouveau plan pour l’Irak ' 

du Général Jack Keane qui  l’a rédigé en coopération avec un universitaire de l’American Enterprise Institute, ..Frederik W. Kagan [1] et surtout que ce général à la retraite dirige une entreprise de conseil et est un consultant senior de la firme KKR [2] et siège au conseil d’administration de grands groupes américains comme l’assureur Metlife ou le groupe d’armement General Dynamics  [3]

et la société de sécurité Allied Security Holdings. [4].. comment éviter d’imaginer le cynisme  derrière toute cette mascarade ???

 .. paf ... un autre tragique ' 11 septembre ' et ...

la guerre pour solution à l’enrichissement de quelques uns... et des lendemains tragiques pour toutes les populations du monde.

 

Vraiment., j’espère que cette théorie restera sur le papier...pourvu qu’elle démonte ad vitam eternam  ce genre de plans  guerriers   car il existe d’autres  solutions  je crois. ,  J’en ai lu quelques unes. Je vous les ferai connaître bientôt

A peluch’ !

….

[1]   Source : The Redhunter, 19/12/2006EAP

[2]KKR, Kohlberg, Kravis Roberts & co, est l’un des principaux fonds d’investissement mondiaux, qui a notamment payé en 2006 les plus importantes indemnités (837 millions US$) aux principales banques d’affaires qui le conseillent, dont Goldman Sachs !!!  qui se plante elle et ses filiales  avec les hedge fund( voir article précédent) , ainsi  la boucle est bouclée connaissant les relations étroites qui existent  avec l’administration Bush !!

[3] General Dynamics est la 6° société mondiale dans le domaine de l’armement

 [4] Allied Security Holdings  est une des principales firmes privées américaines dans le domaine de la sécurité

 

 

20:04 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guerre, usa, humour, blague |  Facebook |

28/02/2007

..l'économie déraille aussi..

..

Lu  sur The Associated – Press    ce 28/2/2007    rubrique économie

 

Wall Street: le Dow Jones victime d'un bug informatique

Un bug informatique ( ??? ndlr  )  a provoqué une chute brutale de l'indice américain des valeurs industrielles Dow Jones en milieu d'après-midi mardi.

   Dow Jones & Co, l'entreprise qui gère le célèbre indice boursier a indiqué avoir constaté peu avant 14h00 locales que ses ordinateurs, saturés par un volume d’échanges extrêmement important n’arrivaient plus à traiter celui –ci correctement à expliqué Mr Syblle Reitz le porte parole du Down Jones.

      ‘ La décision a alors été prise d'utiliser un ordinateur de secours, ce qui a provoqué une importante dégringolade de l'indice lorsque le système d'appoint a pris le relais, peu avant 15h00 locales… Le Dow Jones a lors plongé d'environ 200 points presque instantanément et a perdu jusqu'à 546 points -le pire déclin en une séance depuis plus de cinq ans.’

 "Je n'ai jamais vu un tel effondrement, et ça ne fait que 47 ans que je fais ce métier", a déclaré Alfred E. Goldman, spécialiste en stratégie de marché pour l'établissement financier américain A.G. Edwards & Sons.

 

11:58 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blague, humour |  Facebook |

.. l'économie fout le camps 2...

http://www.elcorreo.eu.org/article.php3?id_article=3560

 

Transformation précipitée de l'endettement en dollars en endettement en dollars-euros ?

Une nouvelle dimension mondiale de la crise économique et de l'inflation

 

Horizons et débats.

Paris, 29 janvier 2007, 7e année, N°4.......  Extraits  .....

 

'....La fuite hors du dollar des Etats-Unis ne s'observe pas seulement dans les pays pétroliers importants, mais aussi en République populaire de Chine, qui dispose de réserves d'un montant dépassant un billion de dollars.

 

Pour empêcher la conversion massive de ces réserves décisives, le chef de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, et le ministre des finances des Etats-Unis, Henry Paulson, se sont rendus personnellement à Pékin à la mi-décembre, accompagnés d'une délégation de haut rang. Mais les autorités chinoises leur ont opposé un refus, qu'elles ont justifié de la manière suivante :

 

1. Après que la Réserve fédérale a cessé de publier, à partir de mars dernier, sa statistique des variations de la masse monétaire M3, aucun expert ne peut plus estimer, dans le monde entier, combien de dollars sont générés.

 

2. Les Etats-Unis n'ont toujours pas de stratégie convaincante qui permette de réduire leur déficit budgétaire, voire de régler leurs dettes accumulées dans le monde. Visiblement, la « planche à billets » devra y pourvoir à l'avenir également. Pour cette raison notamment, le dollar a perdu beaucoup de sa valeur ces derniers mois, ce qui a réduit aussi la valeur des réserves chinoises libellées en dollars. Pékin entend se séparer d'une partie tout au moins de ces réserves avant que d'autres Etats n'y procèdent, ce dont la valeur du dollar pâtirait.

Dans les milieux diplomatiques, on part de l'idée que Washington pourrait prier l'Arabie saoudite, par exemple, de ne plus livrer de pétrole à la Chine, ce qui toucherait Pékin fortement. Planifiant d'habitude à long terme, les stratèges chinois doivent avoir intégré cependant de tels scénarios dans leurs calculs. Ils sont visiblement parvenus à la conclusion que les flux pétroliers provenant d'Arabie saoudite ne tariraient guère. Pékin est en effet presque convaincu que l'Arabie ne serait pas disposée à prendre ces mesures sans contre-prestation. De nombreux experts prévoient, dans ce cas, que les Etats-Unis seraient « priés » de renoncer à leur soutien sans conditions à Israël. Or une telle condition n'est guère réalisable  aux Etats-Unis actuellement. ...'

 

'...D'autres connaisseurs de la communauté financière ont déjà souligné depuis longtemps qu'une fusion du dollar et de l'euro en dollar-euro pour échapper à la transformation précipitée des dettes américaines avait été discutée à un niveau international élevé. Grâce au cours du change correspondant, la zone dollar pourrait se débarrasser facilement de ses dettes. Cette solution nécessiterait la collaboration de la BRI (Banque des règlements internationaux), de la Banque mondiale (Wolfowitz !), du FMI et de quelques « conglomérats financiers privés ». ..'

 

Une autre possibilité serait de diviser le dollar en dollar intérieur et dollar extérieur. Ainsi, les habitants des Etats-Unis auraient le même pouvoir d'achat qu'auparavant, alors que ceux qui détiennent des dollars hors du pays, tels les Chinois, la Banque centrale européenne et la Banque nationale suisse, seraient les dindons de la farce. D'après ce scénario, le rapport serait de 1 à 5, de sorte que tout dollar extérieur ne vaudrait que 20 cents d'un dollar intérieur. Une telle transformation ne peut pas avoir lieu sans préparation ni bruits annexes. En effet, il s'agit d'une transformation économique d'une ampleur inconsidérée qui se profile à l'horizon. Les caisses de pension ont effectué des placements importants en dollars et détiennent des actions - celles de banques par exemple - dont les cours devraient baisser à la suite de tels événements. '  

Source : Vertrauliche Mitteilungen n° 3701 du 16/1/2007.

 

...'  Washington s'alarme ...

Pour l'instant, Bush, Cheney et leurs acolytes ne disposent d'aucun moyen pour s'opposer à Pékin. Un fonctionnaire du ministère de la défense s'est exprimé ainsi à ce sujet : « Si les Chinois déversent des milliards de dollars sur le marché pour provoquer l'effondrement de la monnaie américaine, ils peuvent rejeter de la scène mondiale les Etats-Unis, puissance militaire et économique, sans tirer un seul coup ! » Un exemple classique des arts martiaux asiatiques : une victoire sans combat ...'  

 

et aussi ...

' ... C'est ainsi que Téhéran a commencé à convertir tout son commerce extérieur, comme le porte-parole du gouvernement iranien, Gholam Hossein Elham, l'a annoncé, du dollar en euro..'

 

à suivre ..

 

Internationaler Hintergrundinfor-mationsdienst für Politik, -Wirtschaft und -Wehrwesen, janvier 2007

 

 

 

09:17 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour, blague |  Facebook |