24/10/2008

La fête d’Emile Neufcentvingtneuf se crashe encore today !

Il y a 79 ans jour pour jour aujourd’hui que le marché se voyait offrir un sinistre cadeau …, soit le jour anniversaire du  krach du Jeudi 24 Octobre 1929 , jour où le Dow Jones perdait 22,6% à midi…aujourd’hui le Dow Jones faisait  ‘seulement ‘un petit moins  trois pourcent à la même heure …

Moralité : ‘’Les acteurs et leurs moyens pour camoufler les calamités, aujourd’hui , sont au moins cinq fois plus puissants !!!́́

Non ? À peluch’ !

20:44 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crash, crise |  Facebook |

13/02/2008

L’important c’est de faire croire …

L’important c’est de faire croire à l’opinion que l’économie va bien , juste quelques difficultés passagères tout au plus et ce ,  même si la situation financière internationale est au bord du gouffre ! …        Ce sera soit le Kosovo avec sa déclaration d’indépendance d’ici au plus tard lundi 18 février 2008  ou encore le durcissement des relations USA – Venezuela en ‘guerre’ économique à partir de grands groupes pétrolier qui comme EXXON a  envoyé la 1ère salve , avec des régions également pétrolières prêtent à faire sécession  qui donneront dans peu de temps  le coup d’envois  des dégringolades boursières retenues tant bien que mal par divers subterfuges, et ce jusqu’à hier encore ,  par des complices financiers comme Buffet et des médias complices …  Non , le système lui ne DOIT  pas être remis en cause ! Et les intentions de l’Iran  et du Venezuela comme la plupart des pays du Golfe , voir le Japon , de remettre en cause le rôle du dollar en le remplaçant par un panier de devises ne fera qu’accélérer les plans étatsuniens politiques et guerriers relayés par leurs médias complices et la propagande ( blocage d’ internet ? ) pour contrer toutes les initiatives allant dans ce sens . Et il ne faut pas nécessairement ressortir Al Qaïda des tiroirs pour le moment , il y a assez de mèches prêtent à être allumées d’ici peu de temps pour sauver le système qui nourrit si bien nos nantis …Non ? À peluch’ !

03/02/2008

J’ai caché mes bouquins …

Huxley et Orwell  se retournent dans leur tombe

   Car pis que quatre vingt quatre  ou Meilleur des mondes

      Se réveille soudain face à cette  odeur immonde …

         Ferrat a son  C4 et internet sa tombe !!

J’ai caché mes bouquins , mes fichiers et mon vin

   Je me suis connecté ..loin …de se monde inhumain

      Mes oreilles souffrent trop de ces vils propagandes

         Comme mes yeux  se plissent  face à ces  noires  harangues

            Mes doigts gribouillent anxieux sur mille feuilles de papier

                Un peu de vérité  vraie …autre que celle falsifiée

J’ai caché mes bouquins , ma haine et mes chagrins

   Ma haine du mensonge pour de beaux lendemains

      Mon chagrin  pour ces veules qui tracent mon destin

         Bref  pour tout ce qui fut mis en place dès 1980…

                          Comme le fut   ce progrès engendrant ces crétins  

          J’ai caché mes bouquins , ma peur et mes idées

              Ma peur pour ces engins qui ne peuvent fonctionner

                 Malgré ces milliards  perdus  pour les réaliser

                    Que mes idées pour demain ne se nucléarisent

                        Pendant trente mille ans , là ça m’électrise !

         J’ai caché mes bouquins , et de folie juste un brin …

              Et j’arrose ces graines  qui poussent  comme l’espoir

           Plus haut … plus fort demain… et ce … malgré ce noir

           Pour des milliards de rires …  sur des visages humains !

22:24 Écrit par Alain dans poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, poesie, crash, economie |  Facebook |

18/09/2007

Retour vers le futur …1984…

Il ne se passe plus un jour sans qu’une ou l’autre mauvais nouvelle économique ou autre bruit  de bottes fassent la une de l’info aussitôt suivie d’une contre info , mais il est évident que le système économique actuel montre de plus en plus des signes de… moribond.       Il est en outre,  de plus en plus évident que la puissance du dollar qui reposait  essentiellement sur les transactions pétrolières libellées en son nom est remise  gravement en cause. Les acheteurs qui  étaient obligés jusqu’alors de négocier avec cette monnaie modifient leur stratégie, à l’instar de l’Iran et du Venezuela qui  utilisent de plus en plus d’autres monnaies dans leurs transactions. De même, en juillet dernier, l’Iran et le Japon qui ont redéfinis leurs accords pétroliers afin de remplacer le dollar par le yen.   À partir de la crise du subprime et de l’engagement des banques dans la bulle spéculative et autres ‘  montages exotiques ‘ bien au-delà de leur capacité , révélateurs   de l’état plus qu’exsangue de l’économie US (  voir de l’effondrement imminent  pur et simple du système capitaliste dans son ensemble   ) ,   le dollar n’en finit pas de  s'effondrer face à un euro qui atteint des records historiques, tandis que le court du brut (le dollar est une monnaie basée sur le pétrole) est à son plus haut niveau jamais atteint, dépassant aujourd’hui la barre des …80 dollars.      La guerre à l’Irak pour garder la mainmise sur son pétrole (  et par conséquent le maintien du dollar et de l’économie US ,  et des autres économies capitaliste dépendantes de celle -ci  en général ) comme unique voie à l'époque  , bien que déjà dénoncée comme immorale,  ne serait que le prélude à des actions militaires très proches   qui n’auront aucunes communes mesures avec ce que nous avons connu jusqu’ici , à partir du fait que l’hégémonie des USA et du système qu’il représente  ne seront  jamais  remis en causes par leurs propres instigateurs , ceux –ci ayant choisis depuis longtemps ( avant le 11 septembre …)  la fuite en avant comme unique prérogative et ce pour que perdurent leurs suprématies quels qu’en soit le coût humain , social et politique mondial futur      Sans doute la raison pour laquelle   les lois liberticides ont fleuris partout en occident sous prétexte de lutte contre le terrorisme, mais il est fort à parier que celles –ci serviront avant tout à contenir …les manifestations populaires  économiques et anti-guerres dans un futur proche…   Voilà aujourd’hui mon opinion par rapport à l’actualité , je ne trouve hélas pas encore ne fusse que l’ombre d’un indice pour la modifier  en attendant ( pas du tout serein)  le jour où il nous sera annoncé que tel ou tel autre acte terroriste commis quelque part en Occident est  à mettre sur le compte de l’Iran (par exemple car il y a d’autres ‘ candidats  potentiels ‘ ,  ... Syrie , Pakistan ,   …)   , avec la suite que vous pouvez deviner … Non ?

A peluch’ !

14:57 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : usa, irak, iran, economie, crise, dollar, petrole, crash |  Facebook |

19/08/2007

Quand madame Lapanne nique en banque ...

extrait de Financial ( LPAC)
le 19 août 2007 - 09:48

...'...Le jeudi 16 août, des centaines de détenteurs inquiets ont assiégés plusieurs agences de la banque Countrywide Financial en Californie au fur et à mesure qu’ils voyaient la maison mère Countrywide s’approcher de la faillite. Malgré des injections de plusieurs dizaines de milliards de dollars, les actions de la banque continuaient à piquer du nez jeudi aggravant encore plus les craintes des épargnants.

La manchette du Los Angeles Times titrait « Une ruée pour retirer du cash » et commentait que « des clients angoissés ont saturé le standard téléphonique de la banque et le site Internet de Countrywide Bank ; ils ont également assiégé les agences de la banque pour retirer leur épargne suite au fort soupçon qui plane sur la solvabilité du prêteur hypothécaire qui est propriétaire de la banque. »

Comme le note le quotidien, la scène ne s’était pas produite depuis la fin des années 80, quand la crise des banques d’épargnes avait broyé les économies de millions d’américains.

« Il y a tellement de gens qui se présentent pour retirer une partie ou la totalité de leur argent, que dans certains cas les gens doivent laisser leur nom. » Des centaines de gens se sont rués sur les agences de Countrywide à Laguna Niguel, Pasadena et West Los Angeles. « C’est parce qu’on craint une faillite, » dit Bill Ashmore, le président d’Irvine Impac Mortgage Holdings, une société que s’est elle-même sauvée de la faillite en suspendant toutes les activités de prêt et en mettant des centaines d’employés à la porte.

« Ma femme a totalement pétée les plombs » dit-il. « Je ne veux plus avoir à faire à ça. Je m’en fiche de perdre des intérêts sur 90 jours ou de savoir que la FDIC sert d’assurance - Je veux juste retirer mon argent, » dit Ashmore après une demi heure d’attente pour récupérer 500.000 dollars.

Le champion local du hockey en 1970, lui aussi décidé à retirer ses économies, affirme pour sa part qu’il n’est « pas certain que la banque va couler », mais qu’il « cherche seulement à se protéger »...'

Oulà ! ...seulement à se protéger?...Comme en 1929 sans doute ..cent doutes ?  Qui sait? En tout cas c'est sans des sous , des sous ...? Non?

à peluch' ! 

 

11:47 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : argent, crise, crash |  Facebook |