16/03/2007

..Colombie , Chiquita , extrême droite and Co -caCola..

Oulà !! ..La multinationale américaine de la banane Chiquita a bien financé durant des années des groupes paramilitaires d'extrême droite, à travers une filiale colombienne. Selon l'enquête de la justice américaine, l'entreprise a versé à partir de 1997 plus de 1,7 million de dollars à ces escadrons antiguérilla. Ces versements «avaient toujours été motivés par notre souci pour la sécurité de nos employés», se défend le PDG de l'entreprise, Fernando Aguirre, dans un communiqué publié mercredi. L'accord négocié avec le département de la Justice de Washington, qui prévoit le paiement d'une amende de 25 millions de dollars, doit encore être entériné par un tribunal. Mais il vient confirmer de vieux soupçons contre les producteurs de bananes installés en Colombie.

Plusieurs d'entre eux avaient déjà été accusés à la fin des années 80 de recruter des mercenaires pour former les premières milices antiguérilla. Les groupes marxistes des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ou de l'Armée de libération nationale (ELN) contrôlaient alors les zones de culture de banane et imposaient leur racket : la filiale de Chiquita elle-même, affirment les juges américains, a dû payer entre 1989 et 1997.

Après une guerre sanglante, qui s'est soldée par la mort de milliers de civils, les paramilitaires ont expulsé la guérilla des bananeraies, avec l'appui des entreprises. Une enquête de l'Organisation des Etats américains a montré qu'une cargaison de 3 000 fusils d'assaut destinés aux milices a été débarquée en novembre 2001 sur les quais privés de Banadex, à l'époque filiale de Chiquita ­ dont elle s'est finalement défaite en 2004.

..’ Chiquita n'est pas la seule multinationale accusée de collusion avec les milices. Coca-Cola est toujours soupçonnée par des syndicalistes d'avoir favorisé l'assassinat de militants de sa filiale colombienne. L'entreprise minière Drummond devra répondre en mai du meurtre de trois autres syndicalistes, dans le nord-est du pays. Ce n'est qu'un élément de plus dans le scandale des complicités tous azimuts dont ont bénéficié les milices d'extrême droite au sein du pouvoir politique et économique : neuf parlementaires en exercice ont été récemment inculpés pour complicité.

..Quand je parlais dans un de mes articles précédents de la Colombie     … ‘privatisée’… http://www.liberation.fr/actualite/monde/241315.FR.php

                                                    A peluch’ …

23:31 Écrit par Alain dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : colombie, extreme droite |  Facebook |