28/08/2008

L’écoigniominie de haut vol et autres comptes …

Tout les moyens ont été bons pour s’enrichir à outrance  pour nombre d’établissements financiers ainsi que et surtout pour  leurs actionnaires  , et ce jusqu’à mi 2007 , mais lorsque l’environnement a commencé à changer et que les pertes ont commencés à apparaitre dans le bilan des banques , les nombreux tours de passe - passe entre ces organismes pour se sauver mutuellement ce sont amplifiés .. De là  à inviter le citoyen à en subir les conséquences devient vraiment indécent... ces quelques exemples pour éclairer un peu ce point de vue …

 

Citigroup et Merrill Lynch : la chute finale ? LPAC –le 5 /11/2007 - 17:36

 

« Le gros de la crise est encore à venir et c’est la panique dans les banques. Deux des plus importants groupes financiers américains, Citigroup et Merrill Lynch ont vu leurs titres chuter considérablement, » écrit aujourd’hui Libération.

 

Voici quelques chiffres des pertes récentes des grandes banques internationales (en milliards de dollars) :Merryll Lynch 8,4 Citigroup 6,5 Union Banque Suisse 4,4 Deutsche Bank 3,1 Bear Stearns 2,3 Crédit Suisse 2,6 Bank of America 2,0 Countrywide Fin 1,6 Dresdner Bank 1,0 Morgan Stanley 0,9 JP Morgan Chase 0,3

 

Washington Mutual dans la tourmente de la crise du subprime LaTribune le 10/12/2007

 

…’’Washington Mutual (WaMu), l'un des principaux prêteurs immobiliers du pays, annonce une ample restructuration, avec la levée de 2,5 milliards de dollars de capitaux frais, une réduction du dividende et la suppression de 3.150 emplois. Pour l'agence Moody's, le redressement de WaMu n'est pas attendu avant 2010.

…WaMu prévoit désormais de passer au quatrième trimestre une provision pour créances douteuses de 1,5 à 1,6 milliard de dollars (contre 1,3 milliard attendus jusqu'ici) et s'attend aussi à une provision de 1,8 à 2 milliards de dollars au premier trimestre 2008. Par ailleurs, la banque doit aussi enregistrer au quatrième trimestre une charge de 1,6 milliard de dollars au titre de sa restructuration.

…Il reste que la présence d'un portefeuille de prêts hypothécaires "subprime" de 20 milliards de dollars et d'un portefeuille de 59 milliards de dollars dans les prêts immobiliers rendent "possible" l'annonce de nouvelles dépréciations par WaMu à l'avenir, avertit Moody's…’’

 

Wells Fargo a limité les dégâts en 2007  Lesechos.fr • Le 16/01/2008

La banque américaine a vu son bénéfice reculer de 4,3% l'an passé, pour s'établir à 8,06 milliards, sous le poids notamment de 1,4 milliard de dollars de provisions pour créances douteuses passées au quatrième trimestre 

Wells Fargo & Company a résisté à la crise financière en 2007 avec un bénéfice net de 8,06 milliards de dollars, en baisse limitée de 4,3% sur les 8,42 milliards de l'exercice précédent. Ce résultat intègre 1,4 milliard de dollars de provisions pour créances douteuses…

… La banque américaine, l'une des rares dans le monde à obtenir la note maximale des agences de notation, a indiqué mercredi s'attendre à un environnement difficile. Les provisions pour créances douteuses devraient encore s'alourdir, compte tenu de la faiblesse du marché immobilier et de l'état général de l'économie américaine. (source AFP)

 

JP Morgan s'offre Bear Stearns, à court de liquidités, pour 2 dollars par titre

AGEFI - Par Alexandre Boksenbaum le 17/03/2008

L'offre valorise la banque à 236 millions de dollars. Le coût total de l’opération pourrait cependant s’élever à 6 milliards selon JP Morgan

 

 

Corrélation indirecte  …Mondialisation.ca, Le 25 mai 2008

 

…Aujourd'hui, le prix du pétrole, contrairement à il y a vingt ans, est déterminé à huis clos dans les chambres de commerce d’institutions financières géantes comme Goldman Sachs, Morgan Stanley, JP Morgan Chase, Citigroup, Deutsche Bank ou UBS. Dans ce jeu, l'échangeur clef est le London ICE Futures Exchange (autrefois International Petroleum Exchange). ICE Futures est une filiale possédée intégralement par Atlanta Georgia International Commodities Exchange. ICE d’Atlanta a été fondée en partie par Goldman Sachs, qui dirige aussi l’indice des prix des matières premières les plus utilisées dans le monde, le GSCI, qui est surpondéré au prix du pétrole.

Le prix en ce moment étant de 128 dollars par baril, cela signifie que le spéculateur à terme n'a qu'à donner environ 8 dollars pour chaque baril et emprunter les autres 120 dollars. Cette « force » exceptionnelle de 16 pour 1 permet d’amener le prix à un niveau follement irréaliste et de compenser les pertes bancaires du subprime et des autres catastrophes au détriment de l'ensemble de la population [mondiale].

 

Et enfin …

 

Freddie Mac va racheter 15 milliards de dollars de crédits immobiliers « géants »

AGEFI.FR  le 18/04/2008

 

L'organisme de crédit immobilier semi-public Freddie Mac a annoncé jeudi qu'il achèterait des crédits logement « géants » auprès de quatre banques dans des zones où les prix immobiliers sont élevés. Dans un communiqué, l'établissement précise qu'il achèterait ces crédits auprès de Wells Fargo , JP Morgan Chase, Citigroup et Washington Mutual.

 

Et l’état américain envisage ces dernier jours  de nationaliser un organisme comme Freddy Mac ( et sa consœur Fannie Mae…)   qui a couvert jusqu’ici tant de malversations  sans garantie aucune pour le consommateur et future victime de ces malversations de voir le système entièrement restructuré à l’avenir , laissant les bénéficiaires de celui –ci impunis ? …

La main invisible du marché serait –elle celle d’un voleur ? Mais la finance mondiale n’ a jamais rien eu de moral il est vrai …Si ?

 À peluche

09:21 Écrit par Alain dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fannie mae, freddy mac |  Facebook |