17/12/2008

Sur le terrorisme de l’ETA !

Extrait : ‘’(de AFP le 16/12/2008  )  … L'Union européenne a ajouté lundi à sa liste terroriste deux partis indépendantistes basques interdits et 13 membres de l'organisation armée ETA.

Le Conseil des ministres de l'UE a ajouté à cette liste d'organisations et d'individus liés au terrorisme le parti Action nationaliste basque (ANV) et le Parti communiste des terres basques (PCTV). Ces deux petites formations de la gauche indépendantiste radicale basque ont été déclarées hors-la-loi en septembre par le Tribunal suprême espagnol, en raison de leurs liens avec Batasuna, le bras politique de l'ETA. Batasuna est lui-même interdit en Espagne depuis 2003, en raison de ses relations étroites avec l'organisation armée, qui est tenue pour responsable de 825 morts en 40  ans d'attentats pour l'indépendance du Pays basque…’’

 

Tout à fait d’accord d’éliminer toutes les formes de terrorisme ! (1)

Mais attention aux amalgames !

 

Pour rappel (2) , en Belgique nous avons eu les CCC ( Cellules Communistes Combattantes ) qui ont permis de dénigré les partis communistes de notre pays ,…(  partis qui ne s’en sont jamais remis depuis ! )…, ainsi que les tueurs du Brabant ( ‘on’ cherche toujours les responsables …, mais cela a permis les ‘ réformes ‘ des polices ainsi que plus de moyens donnés à l’état pour lutter contre toutes formes de manifestation et de contestation par la suite telles celles organisées par les syndicats de l’époque contre  la fermeture des charbonnages ou autres entreprises sidérurgiques …

 

Donc , quand même,  il existe le danger bien réel qu’après avoir qualifié toutes formes de résistance  d’un peuple de terroriste et annihilé ses représentants  , celui –ci ne pourra plus se faire entendre que par la voie des urnes …avec des partis ‘ traditionnels ‘ du genre de ceux qui ont permis la mondialisation and co ( 3 )  qui nous ont amené cette ultime crise internationale et qui font partie d’ organisations tels le FMI ou autre Banque Mondiale and Co qui ont encore aujourd’hui  à leur bilan des millions de victimes de par  leurs ‘ politique d’ajustements diverses  ‘( d’ingérence directe et indirecte dans la conduite de l’économie d’un pays )  et donc de l’endettement , de la misère  et des décès ( par millions !!!)  de malnutrition ou ( et !) de  manque de soin d’une part de plus en plus grande des populations dans beaucoup ( trop ) de ces pays …

 

Devrions- nous pour autant ajouter ce genre d’institution internationale à la liste d’organisation terroriste pour autant ?

 

La question reste posée …Non ?

A peluch’

 

( 1) Y compris le terrorisme d’ETAT

( 2 )Voir articles – tag : terrorisme

( 3) Voir articles – tag :mondialisation

18/07/2008

L’hymne migration l’ex… ode à la joie !

Par ses lois l’occident s’emploie dit –il,  à faire  mieux vivre le monde…

Dans une soi disant …‘ humanité ‘ …

Mais les misères qu’elles engendrent  ne sont que  masques  qui tombent…

En enfantant   trop  …d’inhumanité…

 Alain

 … Dans la région d’Alméria, en Andalousie, grâce aux fonds européens votés par les politiques (  complices des lobbies à la recherchent de profits maximums …)  les agriculteurs espagnols ont érigé 45 000 hectares de serres où des travailleurs immigrés récoltent, chaque jour, des tomates que l’on trouve le lendemain sur le marché de Dakar à moitié prix de celui proposé par le « paysan sénégalais », qui ruiné et contraint de cesse de  cultiver ,  va rejoindre la cohorte de ses semblables dans les bidonvilles de la capitale avec comme seul et mince espoir  celui  de trouver un réseau de passeurs  mafieux qui lui permettra  peut être de partir un jour et ce , souvent au péril de sa vie … pour… Alméria où,…tout en  concurrençant  le travailleur autochtone  … dans des conditions de vie et de travail épouvantables, il cueillera des tomates mûres…pour le plus grand profit des multinationales vendeuses de tomates mûres …

Tout est dans ces quelques phrases, le rôle primordial des lobbies, des grands groupes transnationaux dans l’orientation politiques du monde au détriment de la majorité de ses habitants...oui, de la majorité de ses habitants ! Car s’il est certain que les immigrés souffrent davantage que les autochtones déjà, ces derniers ne sont plus  à l’abri... de rien...

En effet, de plus en plus les états se départissent de leurs autonomies et ce à l’échelle de continents ! Le  Traité de Lisbonne pour l’Europe, l’OMC et son cycle de Doha …, avec son alter ego qu’est  l’AGCS, Le plan Colombie …(1) voilà pour les quelques exemples …

 Sachant donc, que les 500 plus puissantes multinationales  ont contrôlé de ‘ diverse manières ‘ l'an passé 52 % du produit mondial brut,… c'est-à-dire de toutes les richesses produites sur la planète …, l'inhumanité de l'ordre du monde ne serait –elle pas  engendrée par l'emprise  des entreprises transcontinentales privées, dirigées par des cosmocrates à leur solde ?

 De même que l’hégémonie du dollar sur la planète terre n’est –elle pas la raison principale des guerres qu’elle engendre pour maintenir les transactions internationales  dans cette monnaie et par là même les politiques ultralibérales qu’elle permet d’appliquer au travers des multiples institutions citées  précédemment ?

 Ainsi , dans mes exemples je citais le plan Colombie (  stratégie militaire financée par les Etats-Unis) , celui –ci sous prétexte de lutter contre les incursions de la guérilla, mais en fait surtout pour pouvoir exercer le contrôle économique et politique de certaines riches régions du pays( en terre et matières premières ) , fut créé …en 1977…déjà !!!

 Les chiffres de déplacés atteignirent alors des sommets inégalés précédemment. Bombardements, arrestations massives, criminalisation des mouvements sociaux, forte présence militaire dans certaines régions permettent de comprendre un tel accroissement.de personnes déplacées depuis lors les chiffres diminuent, tout en restant élevés. Cela s´explique par le fait que d´immenses extensions de terres ont déjà été vidées de leurs populations et que les besoins… des multinationales … ne sont plus aussi grands.

 Le gouvernement colombien ayant par ailleurs  promu une législation qui légalise les expropriations des déplacés et assure l´impunité des nouveaux propriétaires avec des lois comme celle  de développement rural, de justice et paix,  des mines,  du pétrole ou autres lois complices rendant la réalisation de profits maximum pour les nouveaux propriétaires donc mais surtout pour les …multinationales... qui enrichies davantage ‘ grâce’ aux produits de ces vols criminels continueront jusqu’à ce jour à exploiter les autres populations du monde en ‘ téléguidant ‘ les politiques des grandes institutions internationales à leur solde …( AGCS , FMI , OCDE …)….

Déjà , donc , dès 1977 l’ordre et l’avancée du monde était faussé pour la majorité des peuples , d’autant plus que les programmes des partis de gauches  ne se distinguaient plus que dans la forme par rapport à ceux de la droite , ceux –ci s’éloignant de plus en plus de l’engagement militant afin de ‘ratisser large’ et de vivre du revenu d’élu .. sans plus , quand aux syndicats occidentaux  , leurs revendications et leur positions furent amoindries au fur et à mesure que les grandes entreprises minières ,  sidérurgiques et étatiques disparaissaient du paysages économiques de nos pays, l’effondrement d’autres modèles comme l’URSS et le mur de Berlin y contribua également …

Il en résultat la naissance du crédo ultra libéral …,  la mondialisation…,  avec son arsenal d’institutions  prêt à acculer tout les peuples du monde face à son dictat …dut-il passé pour cela par des prétextes fallacieux comme le ‘choc des civilisations ‘ ou autre ‘ lutte contre le terrorisme ‘pour contrer les derniers remparts de pays insoumis qui empêcheraient  les personnes qui pilotent ces projets et qui  n’ont somme toute que pour finalité …une dictature mondiale du monde qui les serviraient eux …mais qui ne porte pas encore ce nom …

 Dans la série "Relisons nos classiques", ce texte de Martin Niemöller, ce pasteur protestant, arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen puis transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau, où il écrivit ces lignes que vous devez connaître…

«Quand ils sont venus chercher les communistes,

Je n’ai rien dit,

Je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,

Je n’ai rien dit,

Je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,

Je n’ai pas protesté,

Je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,

Je n’ai pas protesté,

Je n’étais pas catholique.

Quand ils sont venus chercher le travailleur étranger illégal

Je n’ai rien dit 

Je n’étais pas travailleur étranger illégal   (mon ajout)

Puis ils sont venus me chercher

Et il ne restait personne pour protester

 Si ?

À peluch’ !

20/12/2007

De la bourse si compteuse ou autres contes

Les indicateurs de suivi de la crise économiques qui se profilent , montrent désormais que ce ne sont plus seulement les faillites de certains grands établissements financiers (et de nombreux plus petits) aux Etats-Unis d’abord, puis dans le reste du monde, qui sont à craindre dans les prochains mois ,  mais que c’est le système financier mondial lui-même qui est structurellement atteint…il suffit de voir la coordination des banques centrales mondiale dans leurs interventions pharaoniques ainsi que  leur piètre efficacité et ce malgré la manipulation de l’infos ( ( trêve des confiseurs jusqu'en février 2008..?)  pour s’en rendre compte …

‘ …Aux Etats-Unis, depuis 25 ans ( l’époque de Reagan -Thatcher ) on met en place des politiques libérales, et depuis lors ,   il y a de plus en plus de précarité. Cela fait que pour la plupart des travailleurs , les salaires diminuent tandis qu'on les  poussent  à s’endetter. Et si la consommation et la croissance restent fortes aux USA, c’est parce que, à coup de publicité pour les cartes de crédit, on pousse les gens à s’endetter. A court terme, cela marche  , parce que la majorité des  victimes se taisent (  parce qu’ils  ont peur de perdre leur job et qu’ils  acceptent des salaires médiocres qui leur permettent  quand même de consommer) ,tandis que pour  les plus riches il y a plein de bénéfices, donc à court terme cela fonctionne. Pourtant , le problème c’est que cette fuite en avant colossale ne peut pas durer. Greenspan, l’ancien président de la FED vient de dire deux fois qu’il y avait un risque de récession. Pourquoi ? Parce que la dernière fois qu’il y a eu une grande crise du capitalisme, en 1929, la dette totale aux Etats-Unis, privée et publique, était de  130% du PIB. Le mois dernier on vient de passer les 250% du PIB. Les chiffres sur le site de la FED indiquent que la dette totale, privée et publique, représente 250% du PIB. Colossal !! 

Cela pourra t-il tenir encore six mois ou six ans  ?  …

On est dans le délire économique !! Les USA ne sont pas une exception. Tous les pays que l’on nous montre en modèle pour leur croissance élevée, l’Espagne, l’Angleterre, le Danemark, la Nouvelle Zélande, ont tous une dette privée qui explose.Partout les salaires diminuent un peu et partout on pousse les gens à s’endetter. Si les USA étaient une exception, on pourrait se dire "ce n’est pas grave, les autres pays vont rester solide". Or, si il y a un pays qui flanche il aura sans doute un effet de domino, et l’on risque vraiment d’aller vers une crise sérieuse, et en Asie, on risque d’avoir un retour vers la barbarie. Si la crise immobilière américaine se répand dans le reste de l’économie, elle ne sera pas sans effets sur l’économie chinoise et donc sur la situation sociale (déjà tendue) de ce pays car une grande part de sa croissance vient des exportations vers les Etats-Unis ( et de  l’Europe ![1 ]  …) Et  si les Etats-Unis tombent en récession, qui peut être sûr que ce qui s’est passé en Allemagne dans les années 30 ne se rejouera pas en Chine, avec Taïwan à la place de l’Alsace-Lorraine ou autres conflits sociaux ailleurs …     Ainsi, le détricotage de tout les acquis sociaux  , l’instauration de lois liberticides antisociales ( sous prétexte de ‘ lutte contre le terrorisme ‘) de lutte contre le chômage  ou autre problème tel l’immigration , partout dans les économies ‘ développées’ par exemples ,  ne seraient ils pas plutôt le prélude à la fin de nos ‘ démocraties’  en train de s’orienter inexorablement vers des dictatures qui ne portent  pas ( encore..)  de nom …’ ( 2 )   L’hyperlibéralisme , la mondialisation ou ‘ autre main invisible ‘( ? ) nous conduit vers des catastrophes et est en tout cas source d’incertitudes géopolitiques !!! Et comme le système communiste ,  devra lui aussi  être revu au plus vite ...Non ?  à peluch'  (  1  ) la Lettonie en particulier et les pays baltes en général, font figure de premiers suspects pour une crise affectant les devises des pays émergents, notamment dans la zone associée à l’Euro. L’économie lettone est sous perfusion d’argent russe que la prolifération à Riga (qui rassemble la moitié de la population) de casinos (vides de clients), de banques (prêteuses à profusion) et d’un coût de la vie aligné sur Paris ou Londres (dans un pays où le salaire moyen tourne autour de 150 Euros), permettent d’identifier à coup sûr comme étant de l’argent « noir » , tandis que  la monnaie lettone a fait l’objet d’intenses opérations spéculatives ces derniers temps sans doute parce qu’  elle est ainsi entièrement  dopée artificiellement-  alors que l’économie du pays dépend « officiellement » uniquement de l’exportation du bois, du tourisme et des fonds structurels européens. Contrairement à Standard&Poor’s qui a baissé la notation de la Lettonie pour cause de « surchauffe économique »- ( 2 ) Sources : extraits  GEAB , Libération + commentaires persos  

13:28 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mondialisation, crise, bourse, usa, fed |  Facebook |

24/10/2007

Quand l’an ploie sous les cartes maitresses... Atout ? Vent ?

Perplexe

Les nations imbues de mondialisation  , de libéralisme and Co à outrance se mobilisent .. en cause les risques encourus par les entreprises ( déjà plus trop souvent .. ) nationales face aux investisseurs ‘ spéculatifs du style ‘ hedge fond’ et de ses méthodes…à l’instar de l’ Allemagne  ( 1 ) , qui comme la France, le Royaume-Uni ou les Etats-Unis, essaient de se doter de dispositifs de protection contre les investissements étrangers.

Ainsi , l 'Allemagne qui préside actuellement le G8 des grandes nations industrielles, souhaite qu'une réponse soit apportée face à la menace grandissante de fonds publics russes, chinois ou en provenance des pays arabes qui commencent à prendre un peu trop de poids avec  les participations  prises dans le capital de sociétés occidentales, comme c'est le cas dans la Bourse de Londres. Les ministres des Finances du G7 en ont discuté la semaine dernière à Washington…Comme quoi ce n’est pas encore gagné de préserver SON  marché avec des cartes vertes  en Europe ou bleue ailleurs … si d’autres viennent en profiter !  Non ? ( 2 )

à peluch' !

 ( 1 ) Le débat  sur les fonds spéculatifs ("hedge funds") et leur rôle refait régulièrement surface en Allemagne. La nouvelle loi prévoit d'ailleurs que "l'observation et l'analyse des risques liés à l'activité des investisseurs financiers par (le gendarme de la Bourse) Bafin et la Bundesbank (soient) intensifiés". Cette semaine , la CDU (droite) a adopté un projet de contrôle des investissements étrangers. Il stipule que tout investisseur voulant prendre une part de 25% (minorité de blocage) ou plus dans des entreprises touchant à la "sécurité publique" et aux "infrastructures stratégiques" pourrait solliciter l'aval du gouvernement, mais sans en appeler à la création d'un comité ad hoc en la matière. Autre point, si l'investisseur ne se dévoile pas, il encourt le risque de voir sa prise de participation annulée rétroactivement.

( 2 ) la carte bleue en Europe permettra sans nuls doutes d’exploiter de la main d’œuvre bon marché dans l’union en jouant sur la très grande disparité existante concernant le salaire minimum … par la délocalisation d’entreprises luxembourgeoises ( salaire min 1570 €  en janvier 2007 )   , irlandaises ( 1403 € …) ou anglaises ( 1361€ ) par exemple , vers des pays comme la Bulgarie ( 92 €…) la Roumanie(114 €),la Lettonie (172€) la Lituanie (174 € ) ou autres Slovaquie (217 € )… et  la Commission nous assure qu’il n y aura pas de dumping social… déjà que l’Europe doit se battre pour camoufler  les chiffres désastreux de l’emplois en ‘trafiquant ‘ les statistiques comme les USA , ce n’est vraiment pas gagné …

22/08/2007

La ferme !? Où le serf vaut rien sur place ?

Le dernier rapport du Bureau des Statistiques du Travail montre que les salaires réels des travailleurs américains sont en dessous de ceux d'il y a cinq ans. Il ne peut pas en être autrement avec les grandes entreprises américaines qui délocalisent les bons emplois pour réduire les coûts salariaux et, ce faisant, convertissent en primes multimillionnaires payées aux PDG et autres grands directeurs les salaires qui étaient autrefois versés aux Américains.

Les bons emplois qui restent encore aux Etats-Unis sont pourvus de façon croissante par des travailleurs étrangers que l'on fait venir avec des visas de travail. Les départements de relations publiques des grandes entreprises ont réussi à répandre le mensonge selon lequel il y a une pénurie de travailleurs américains qualifiés, nécessitant de faire venir des étrangers aux Etats-Unis        ( en attendant la libération des Services ..) . En vérité, ce sont les grandes entreprises américaines qui obligent leurs employés américains à former des étrangers moins bien payés pour qu'ils prennent leurs emplois ( et si par hasard cet employé a acheté un bien immobilier en ‘subprime’…)   S'il refuse, l'Américain remplacé n'obtient pas d'indemnité de licenciement.

Les compagnies d'avocats, telles que Cohen & Grigsby, se font concurrence pour commercialiser leurs services aux grandes entreprises étasuniennes sur la manière d'échapper à la loi et de remplacer leurs employés américains par des étrangers moins bien payés. Ainsi que Lawrence Lebowitz, le vice-président de Cohen & Grigsby, l'a expliqué dans une vidéo marketing de sa compagnie juridique, "notre but est clairement de ne pas rechercher de travailleurs américains qualifiés et intéressés".

Entre temps, les facs et les universités continuent de diplômer des centaines de milliers d'ingénieurs qualifiés, de professionnels de l'informatique et autres, qui n'auront jamais l'occasion de travailler dans les professions pour lesquelles ils ont été formés. L'Amérique d'aujourd'hui est comme l'Inde du temps jadis, avec des ingénieurs travaillant comme barmen, chauffeurs de taxi, serveuses ou employés comme larbins dans des chenils, tandis que la délocalisation des emplois américains démantèle l'ascenseur social pour les citoyens des Etats-Unis.

À l'exception de quelques diplômés ayant des relations, qui font leur trou dans les banques d'investissement de Wall Street, dans les meilleures sociétés d'avocats ou dans la médecine libérale, les universités américaines d'aujourd'hui sont comme des centres de détention, destinés à retarder de quatre ou cinq ans l'entrée de la jeunesse américaine dans des services domestiques non-qualifiés. Pendant ce temps, les riches deviennent beaucoup plus riches et s'abandonnent avec délice dans la consommation la plus extraordinairement ostentatoire depuis l'Age d'Or.

Néanmoins, même l'élite des travailleurs immigrants ne peut compter sur des conditions d'emploi et de salaires égales à celles des Etatsuniens. Afin d'éviter les procédures compliquées qu'impose la législation du travail et le coût des démarches d'immigration, les Etats-Unis en sont arrivés au comble de créer un navire-usine de logiciels qui maintient des esclaves hautement qualifiés ancrés dans des eaux internationales, espèce de variante des usines de sous-traitance ( maquilas ) pour produire toutes sortes d'appareils numériques : dans le cadre du projet SeaCode, un navire ancré à plus de trois milles des côtes californiennes ( eaux internationales …, qui permette de détourner les lois nationales…) héberge 600 informaticiens venus d'Inde qui travaillent douze heures par jour en permanence pendant quatre mois.

Vive la mondialisation !? … Non ? À peluch’ !

 

18:35 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mondialisation, usa, crise |  Facebook |

18/02/2007

..la mondialisation ? C'est quoi? .. 1ère partie ..

La mondialisation ? C'est quoi? .. beh.; quelques exemples nous en apprendrons plus en suivant simplement l'actualité.. ainsi sur France 24..

 

Ouverture lundi du procès du naufrage de l'Erika

PARIS, 12 fév 2007 (AFP) - Sept ans après la marée noire qui ravagea 400 km de côtes françaises, le procès du naufrage de l'Erika s'ouvre lundi à Paris pour tenter de démêler les responsabilités des armateurs, de l'affréteur Total et des secours.

  

Le tribunal correctionnel de Paris a prévu quatre mois d'audience où experts, juristes et témoins vont se succéder pour savoir pourquoi ce pétrolier à une seule coque, approchant les 25 ans, a quand même quitté Dunkerque par une mer démontée, alors que plusieurs inspections avaient relevé des traces inquiétantes de corrosion.

  

Des côtes souillées par 20.000 tonnes de fioul lourd, plus de 150.000 oiseaux mazoutés, une économie de la pêche ou du tourisme sinistrée: le préjudice total ( Total? ) ...est évalué à plus d'un milliard d'euros.

  

Au banc des accusés, figurent notamment le propriétaire italien de l'Erika, Giuseppe Savarese, et son gestionnaire, Antonio Pollara. Le commandant indien Karun Mathur est lui aussi prévenu, mais sa présence au procès n'est pas sûre.

  

La société de classification italienne Rina devra aussi s'expliquer, tout comme quatre responsables des secours à terre, qui sont accusés d'avoir multiplié les dysfonctionnements.

  

La société Total, un de ses directeurs juridiques et deux de ses filiales figurent également parmi les prévenus.

  

Le groupe pétrolier doit annoncer mercredi ses résultats financiers pour 2005 et on s'attend à un bénéfice au moins aussi bon que les 12 milliards d'euros de 2005, de quoi faire saliver les parties civiles.

  

Mais avant toute éventuelle indemnisation, le tribunal devra s'aventurer dans le monde complexe des pavillons de complaisance, maltais pour l'Erika, et de la législation maritime, qui n'accorde a priori qu'une responsabilité limitée à l'affréteur...
"Nous avons réussi à constituer un nouveau major pétrolier", et les actionnaires du groupe "ont eu une rentabilité de leur investissement avant impôt de 19%, qui est l'un des meilleurs chiffres sur la place de Paris".
....

beh voyons..

Euh .. au fait , le bénéfice de Total est de 12, 58 milliards d'euros ..

..taxer les capitaux .. taxe Tobin .. une bonne idée ? qui sait ?...

 

fin de la 1ère partie

 

12:14 Écrit par Alain dans coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mondialisation, taxe tobin |  Facebook |

14/02/2007

.. mondialisation .. effets secondaires ..

 

..Pour les tenants et bénéficiaires de l'ordre établi  ‘ Terrorisme, trafic de drogue, immigration, violence urbaine, délinquance, afflux de réfugiés l'agrégation et l'amalgame de phénomènes aussi différents désignent à l'évidence d'où vient la menace contre la sécurité et l'ordre public, l'inquiétude et la peur qu'elle inspire et que certains se chargent d'exploiter, exigeant mobilisation, contrôle et répression, au risque d'entraîner à tout moment "le dérapage (...) du rationnel vers une hystérie collective  " . Dans les boîtes à penser ( think tanks ) américaines, où s'élabore le discours sécuritaire repris et diffusé par la plupart des intellectuels et des médias occidentaux, le Sud a remplacé l'Est.

C'est contre cette nouvelle "menace" que se mobilisent les démocraties occidentales, plutôt que contre les criminels en col blanc, les trafiquants et spéculateurs financiers et fonciers, les praticiens du dumping et des manipulations de prix, les blanchisseurs d'argent sale, les professionnels des délocalisations et de l'exploitation de main-d’œuvre à bas prix, les pollueurs et destructeurs de l'environnement.

Les moyens, ce sont aussi des matériels et des technologies. Gros bâton et grandes oreilles, yeux de lynx et mémoire d'éléphant, les polices sont dotées d'une impressionnante quincaillerie, perpétuellement complétée et perfectionnée, entièrement consacrée au contrôle et à la répression des citoyens, à "surveiller et punir"   ( lol.. là.. sur tout les sites .... un mot comme ‘ Bush .. Al – qu’Aïda .. et voilà.. fichés  que nous sommes ..par  Echelon  - Galiléo ou autre gadget de surveillance..)  . Mais ce sont surtout les technologies de l'informatique et des télécommunications qui ont fait faire un bond aux performances de la police dans la collecte, le traitement et l'exploitation d'informations personnalisées.

Extrait des archives monde diplomatique de Aout 1998..

DE la mondialisation du marché unique découle la surexposition de toute activité, la mise en concurrence simultanée des entreprises, des sociétés, mais également des consommateurs, donc de tous les citoyens, et non plus uniquement de certaines catégories d'individus cibles. Les technologies de la communication, de l'image et du regard permettent désormais de s'observer et de se comparer sans cesse les uns les autres. Chaque système économique et politique entre à son tour dans l'intimité de tous les autres, interdisant à chacun de s'émanciper durablement de la démarche concurrentielle, compétitive.

..mais .. le danger c’est que ..

Vouloir acquérir une dimension globale, pour une société ou une firme multinationale, cela nécessite une mise en concurrence tous azimuts, terme oublié depuis la fin de la guerre froide... La mise en résonance globale de l'information, nécessaire à l'ère du grand marché planétaire, va donc ressembler, par bien des aspects, aux pratiques et à l'exploitation du renseignement militaire (lire, pages 1, 18 et 19, l'article d'Herbert I. Schiller) ainsi qu'à la propagande politique et à ses excès. « Celui qui sait tout n'a peur de rien », prétendait hier le ministre nazi de la propagande, Joseph Goebbels. Désormais, avec la mise en orbite d'un nouveau type de contrôle panoptique( Iridium..) , celui qui verra tout ou presque n'aura plus rien à craindre de ses concurrents immédiats. ..

Comme l'exprimait avec humour le Prix Nobel de littérature Albert Camus  : « Lorsque nous serons tous coupables, ce sera la démocratie véritable. » Après la délation de bouche-à- oreille, la médisance et la calomnie, les ravages de la rumeur, le téléphone gratuit pour les délateurs ou les écoutes téléphoniques des suspects, débute donc le règne de la délation optique avec la généralisation des caméras de surveillance.

Non seulement dans les rues, les avenues, les banques ou les supermarchés, mais à domicile, dans le logement social des quartiers défavorisés, son règne s'étend, et se nourrit surtout de la prolifération mondiale des caméras live sur Internet, où l'on peut visiter la planète en restant chez soi. Cela grâce à Earthcam , serveur qui recense des milliers de sites en ligne dans de nombreux pays et qui permet l'accès à des caméras destinées au tourisme et au commerce, mais aussi à une introspection généralisée. Figures d'un voyeurisme universel qui dirige le regard de tous vers des « points de vue » privilégiés, cette soudaine multiplication des points de vue n'étant jamais que l'effet d'annonce des futurs « points de vente » de la dernière globalisation, celle du regard de l'œil unique.

Optique active (ondulatoire) qui vient renouveler de fond en comble l'usage traditionnel de l'optique passive (géométrique) de l'ère de la lunette de Galilée, comme si la perte de la ligne d'un horizon de notre perspective géographique nécessitait la mise en œuvre d'un horizon de substitution  : horizon artificiel d'un écran ou d'un moniteur susceptible d'afficher en permanence la prépondérance de la perspective médiatique. Le relief de l'événement « téléprésent » prenant le pas sur les trois dimensions du volume des objets ou des lieux ici présents...

D'où cette multiplication de « grands luminaires », satellites d'observation ou de transmission qui s'apprêtent à saturer l'espace orbital de notre planète avec le lancement du projet Iridium de Motorola, de Teledesic ou encore de Skybridge par la compagnie Alcatel. …

Main dans la main avec le servive ‘ public’ ? …

Au sein de l'Union européenne, un système policier se met en place sans contrôle, à l'abri de sigles hermétiques. Qu'il s'agisse des très secrètes pratiques de coopération policière en vue de rationaliser la lutte contre le terrorisme et les autres formes de violence, au sein des groupes Trevi, I, II, III, des relations établies avec Interpol ou Europol, du Celad ou de Reitox ­ respectivement comité de lutte et observatoire anti-drogue ­, du SIS et de Sirene ­ systèmes informatisés de contrôle des étrangers et des personnes recherchées prévus par les accords de Schengen ­, un anneau de plomb enserre l'Europe .

19:25 Écrit par Alain dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mondialisation |  Facebook |