30/11/2008

Quand le privé joue la crise et gagne tout le pouvoir public !

Les grandes différences entre la gestion publique et privée d’un bien ou d’une institution est que l’avantage essentiel pour le privé est de pouvoir évoluer à l’échelle locale ou mondiale sans véritable contrôle démocratique de sa gestion !

 

La gestion publique est par contre tributaire de l’échéance électorale et du renouvellement d’un mandat …et donc du renouvellement des équipes diverses de la gestion de l’Etat et de ses différentes institutions …

 

Les changements sont parfois, voir souvent , lents et chaotique sur le plan national , l’issue des  relations internationales sont elles –mêmes souvent remises en cause suivant les calendriers et les résultats des urnes chez nous ou nos partenaires …

Beaucoup d’inconvénients donc pour la bonne marche des ‘affaires’ du monde …

 

Mais , depuis les années Reagan – Thatcher , le marché aidé par des gouvernements complices ( de gauche comme de droite …) ont repris du poil de la bête publique en changeant ici telle lois , là en en votant d’autres qui ont fini par créer au fil du temps les conditions que nous connaissons aujourd’hui sous le prétexte de la énième crise …soit un endettement tel de presque tout les états du monde par rapport au privé ( qui a continué de s’enrichir de manière indécente et ce  malgré la crise !!! ) que désormais ceux –ci n’auront donc  plus d’autres moyens que de la fermer et de s’exécuter  par rapport aux futurs dictats de l’ogre financier privé international !!!

 

Conséquences : Nous allons assister très vite si nous n’agissons pas:

 à l'accélération du processus de déliquescence des pouvoirs de l’Etat et aux transferts des parties les plus rentables vers la sphère privée , à la réduction des services que l’Etat fournit à la population, à des pertes d’emploi, à la baisse généralisée du pouvoir d’achat, à l’augmentation des contributions des patients pour les soins de santé,à celle  des parents pour l’éducation des enfants, à la réduction des investissements publics…,à  une augmentation des impôts indirects…presque partout dans le monde !!! ( 1 )

 

Il serait quand même temps que les peuples s’en rendent compte et qu’ils commencent à s’organiser pour penser le monde dans leur intérêt et non plus dans l’intérêt des seuls banksters de cette planète, non ?

A peluch ‘ !

 

 

( 1 ) voir à ce sujet l’article ou la vidéo de Mr Eric Toussaint, tout deux très explicite sur la crise que nous vivons aujourd’hui  .

http://crise2007.wordpress.com/2008/11/07/union-sacree-pour-sacree-arnaque/

 

ou

 

http://esprit-riche.com/crise-financiere-ce-que-le-public-devrait-savoir/

16:23 Écrit par Alain dans avis - opinions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crise, solutions, consequences |  Facebook |